jump to navigation

Ulrike Madoff ! 18 décembre 2008

Posted by kokomag in Edito - KoKomaG.
Tags: , , , , , , ,
trackback

Camarade ! Tu as sous les yeux la dernière livraison de KoKomaG, le magazine marxiste drôle, léger et …impitoyable !
Organe de propagande du spectre communiste, il te livre la ligne juste qui te permettra de te guider dans ta longue marche vers la révolution.

  • Lis-le vite,
  • Reproduis-le en de nombreux exemplaires,
  • et redistribue le tel un virus marxiste au sein de ton lieu de travail.
  • Apprends le ensuite par cœur afin d’en faire profiter tes camarades illettrés.
  • Passe ensuite deux excellentes semaines de vacances et de fêtes !

et surtout rappelle toi :

Cour camarade, kokomag est devant toi ! (Daniel Cohn Bendit, écris posthumes)

Ernesto et Vladimir

*************************************************

Ulrike Madoff !

Kamarade, en cette veille de noël, KOKOMAG a choisi de te déniaiser sur les vielles lunes kapitalistes et sur sa prétention religieuse à se donner comme l’horizon indépassable de la raison humaine.

De tout temps, les chantres du système n’ont eu de cesse de t’asséner que la première règle dans le monde kapitaliste est la « Loi de l’offre et de la demande ». Ils prétendent aussi que de savantes règles de Droit permettent de régir ce système et de garantir le meilleur des mondes possibles.

Avec l’action de Bernard MADOFF, la démonstration est faite…Cela n’est qu’une fable, une religion, le soupir de la créature opprimée, l’âme d’un monde sans cœur, l’esprit des conditions sociales d’où l’esprit est exclu. L’opium du peuple. (Marx Engels, Critique de « La philosophie du droit » de Hegel). Le « secret » aujourd’hui révélé dans les ruines du NASDAQ, la vraie « loi », à laquelle les plus riches et les plus puissants se soumettent est celle de la publicité et de la frime, source de notoriété et de crédit.

Marx avait vu l’extorsion du travail par le Kapital, MADOFF « révèle » qu’à défaut de l’admettre, il n’y a qu’extorsion du Capital par la force que donnent le « crédit » et la « notoriété ». En effet, peu importe que vous gagniez ou perdiez de l’argent, tant que vous savez vendre auprès de vos créanciers « la confiance », tant que vous arrivez à conserver le masque de « la maîtrise des risques », tant que vous êtes capable de maintenir la croyance dans votre crédit !

Et la Justice dans tout cela ?

Dans la cosmogonie kapitaliste, le monde est divisé entre des patrons « voyous » qui vous vendent des créances pourries et qui seront durement châtiés (écartelés, châtrés.. privés de crédits et de puissance) et d’honnêtes financiers entrepreneurs qui EUX n’œuvrent qu’a créer de l’emploi et de la richesse pour le plus grand bien de tous. Au premier les affres de la chute et de la banqueroute, aux autres le droit légitime de jouir des bienfaits de ce monde sur lequel ils règnent si justement ! AMEN

Pour Kokomag, toutes les belles histoires qui ne sont qu’opium du peuple doivent avoir une fin.

Cette fin, c’est Bernard MADOFF qui vient de nous l’offrir dans l’écroulement de sa minable mais gigantesque combine pyramidale ! 50 milliards de bons dollars détournés, l’équivalent du salaire moyen de 17 millions 825 mille et 311 travailleurs belges, le salaire d’un million 485 mille 442 salariés durant une année entière, le coût d’une dizaine de mois de guerre en Irak à 4,5 milliards de dollars le mois selon les chiffres de Roseann Lynch la porte-parole du Pentagone. Bref, autant dire la fortune d’un continent entier de travailleurs du tiers monde !

Cependant, LUI, Bernard Madoff ne peut passer pour la victime expiatoire, celui qui prouvera que le système fonctionne, que l’état veille, et qu’à la fin les méchants sont toujours punis, qu’il n’y a là qu’une regrettable exception, qu’un de ces patrons voyous, un pirate solitaire…qu’on peut continuer à croire et à croître… Car, LUI, Bernard Madoff, président du NASDAQ, était le garant, le régulateur, le gardien de la LOI, l’incarnation paroxystique de ce que le système capitaliste produit de mieux comme homme. Un SAINT tout cousu d’or, une incarnation de notre confiance et du sérieux de nos affaires, un saint qui en un acte luciférien a décidé de se sacrifier pour manifester au monde entier que « la cassette est vide » désespérément vide !

L’acte de Bernard Madoff fait de LUI l’égal des socialistes romantiques et révolutionnaires de l’époque pré-marxiste, l’apologue de la « propagande par le fait » chère au nardonik et autres Ravachol. Un « terroriste » qui s’attaque aux fondements de la discipline de travail nécessaire aux rapports de production kapitaliste, semant la peur et la désolation dans les institutions les plus respectables.

Car en vérité, Kokomag te le dis, si Bernard Madoff triche alors tout est permis !

Cet acte pourtant ne peux cependant abattre le système capitaliste. Son caractère spectaculaire démontre que « le roi est nus » mais laisse cependant les structures du système intact. Madoff sera remplacé, les gens qu’il a ruinés aussi, d’autres kapitalistes armés de leurs martingales sophistiquées se présenteront pour exploiter par la force et par la ruse le travail de millions de travailleurs.

Pourtant, un spectre hante encore et toujours leurs cauchemars, et si les travailleurs décidaient de ne plus jouer leur jeu ? S’ils organisaient leurs révoltes ? S’ils réclamaient l’entièreté de leur souveraineté sur leur travail ? Si le communisme triomphait,  s’en serait alors fini de leur tyrannie !

C’est à cela qu’il nous faut dès à présent nous atteler !

Ernest et Vlad

————————————

« Bernard L. Madoff Investment Securities LLC devint l’une des principales sociétés d’investissements à Wall Street. Madoff fut très actif à la National Association of Securities Dealers (NASD), une organisation d’auto-régulation de la bourse. Sa société fut l’une des cinq sociétés les plus actives dans le développement du Nasdaq et Madoff fut pour un temps le président du conseil des directeurs. Il apparut comme un innovateur dans la bourse électronique. »

http://fr.wikipedia.org/wiki/Bernard_Madoff

« Résultat de son succès, Madoff est nommé président du Nasdaq au début des années 1990 et siège sur le conseil de plusieurs organisations de courtage. Madoff est aussi philanthrope, il donne à la lutte contre le cancer, au théâtre …»

http://www.lesaffaires.com/article/0/services-financiers/2008-12-15/487033/mais-qui-est-bernard-madoff–.fr.html

Le salaire moyen belge selon le journal « la Capitale »

http://www.lacapitale.be/actualite/belgique/2008-12-01/salaire-moyen-belge-2805-667004.shtml

« De son côté, la porte-parole du Pentagone Roseann Lynch a déclaré que la guerre en Irak coûtait aux Etats-Unis 4,5 milliards de dollars chaque mois en frais d’exploitation de l’armée, sans compter la fourniture de nouvelles armes et d’équipements. La guerre a coûté quelque 173 milliards de dollars à ce jour, selon la porte-parole. »

http://www.armees.com/Le-cout-de-la-guerre-en-Irak.html

Publicités

Commentaires»

No comments yet — be the first.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :