jump to navigation

Du blocus on ne dit pas un mot 16 avril 2009

Posted by kokomag in Edito - KoKomaG.
Tags: , , ,
trackback

Camarade ! Tu as sous les yeux la dernière livraison de KoKomaG, ton magazine marxiste d’humour et de variété. Organe de propagande de la secte communiste S.P.E.C.T.R.E. !

Cette semaine, l’infatigable stakhanoviste prend un peu de repos. Nous te proposons donc de lire cette petite traduction du camarade Fidel à propos de son homologue Obama et de ces mesures d’apaisement envers Cuba la socialiste.

  • Lis-le vite,
  • Reproduis-le en de nombreux exemplaires,
  • Et redistribue-le tel un virus marxiste au sein de la bulle internet.
  • Faisant profiter toute ta famille : père, mère, frères, soeurs, fille et fils, tous peuvent lire KoKomag

et rappelle-toi :
« Il faut s’endurcir, sans jamais se départir de sa tendresse. » Ernesto « Che » Guevara

Du blocus on ne dit pas un mot

20051123_cuba_fidel_castro320Le gouvernement Américain via CNN a annoncé qu’Obama sera en visite au Mexique cette semaine avant de se rendre, d’ici quatre jours, à Port d’Espagne à Trinidad et Tobago, pour le sommet des Amériques. Il a annoncé l’assouplissement des odieuses restrictions imposées par Bush aux Cubains vivant aux États-Unis et désirant visiter leurs parents à Cuba. Lorsque la question a été soulevée sur l’opportunité d’étendre de telles prérogatives aux autres citoyens nordaméricains, la réponse a été qu’ils ne sont pas autorisés.

A propos du blocus, qui est la plus cruelle des actions, pas un mot n’a été dit. C’est ce qu’on appelle pieusement ce qui constitue une action de génocide. Les dommages ne se mesure pas seulement par ses effets économiques, constamment cela coût des vies humaine et occasionne des souffrances douloureuses pour nos citoyens.

De nombreux équipements de diagnostic et des médicaments vitaux, même s’ils viennent d’Europe ou du Japon ou d’un autre pays, s’ils utilisent des composants ou des programmes développé sous licences des USA, ne sont pas accessible pour nos patients.

Les restrictions relatives à Cuba s’appliquent aux entreprises des États-Unis qui produisent des biens ou des services n’importe où dans le monde en vertu de la loi de l’extraterritorialité.

Un influent sénateur républicain, Richard Lugar, et plusieurs autres de son parti avec le même titre au Congrès, ainsi qu’un grand nombre de sénateurs démocrates sont partisans de la suppression de ce blocus. Ils ont créé les conditions pour qu’Obama utilise ses talents dans une esprit constructif pour mettre fin à cette politique qui a échoué pendant presque un demi-siècle.

logonetcubasi09D’un autre coté, notre pays qui a résisté et qui est prêt à résister autant que nécessaire, ne blâme pas Obama pour les atrocités commises par d’autres gouvernements des États-Unis. Nous ne doutons pas de sa sincérité et de son désir de changer la politique et l’image des États-Unis.
Nous comprenons qu’il a mené une bataille très difficile pour son élection, en dépit de préjugés séculaires.

A partir de là, le Président du Conseil d’État de Cuba a exprimé sa volonté de parler avec Obama, sur la base du strict respect de la souveraineté, pour normaliser les relations avec les États-Unis.

Au cours d’une longue conférence de presse du conseiller à la présidence pour l’Amérique latine, Dan Restrepo a déclaré, pour l’essentiel:

« Aujourd’hui, le président Obama a ordonné de prendre certaines mesures pour tendre la main au peuple cubain, pour soutenir leur désir de vivre dans le respect des droits de l’homme et pour déterminer leur propre destin et le destin de leur pays. »

« Le président a chargé le secrétaire d’État, du Commerce et du Trésor d’engager les actions nécessaires pour éliminer toutes les restrictions sur les individus afin de leur permettre de rendre visite à leurs parents sur l’île et leur permettre de leur envoyer de l’argent. Il a également donné des instructions et pris des mesures pour permettre la libre circulation de l’information entre et parmi la population cubaine, à Cuba et avec le reste du monde, et pour faciliter l’acheminement des ressources humanitaires envoyées directement au peuple cubain. »

« En prenant ces mesures pour aider à combler le fossé entre les familles cubaines divisées et encourager la libre circulation de l’information et l’aide humanitaire pour le peuple cubain, le président Obama s’efforce de répondre aux objectifs fixés au cours de sa campagne et depuis sa prise de fonction. »

« Tous ceux qui croient dans les valeurs démocratiques de base aspire que Cuba respecte les droits de l’homme, politiques, économiques, de base de tout le peuples. Le président Obama estime que ces mesures contribueront à atteindre cet objectif. Le Président encourage tous ceux qui partagent cette volonté de rester attaché à son soutien pour le peuple cubain. »

À la fin de la conférence, le conseillé a franchement avoué: « Tout est fait pour la liberté de Cuba ».

Cuba n’applaudit pas au si mal nommé « Sommets des Amériques », où tous les pays ne sont pas sur un pied d’égalité. Si quelque chose peut servir se serait de faire une analyse critique des politiques qui divisent notre peuples, pillent nos ressources, et entravent notre développement.

Maintenant les seule chose qui reste à faire pour Obama c’est de persuader tous les présidents latino-américains que le blocus est inoffensif.

Cuba a résisté et résistera. jamais il ne tendra la main pour demander l’aumône. Nous continuerons à avancer le front haut, en coopération avec les peuples frères d’Amérique Latine et des Caraïbes, avec ou sans le « Sommet des Amériques », que le président des États-Unis soit Obama ou non, un homme ou une femme, un citoyen citoyen noir ou blanc.

Fidel Castro Ruz
Abril 13 de 2009
6 y 12 p.m.

Traduction : Ernest & Vlad

logocubasi

Texte originale :

« Del bloqueo no se dijo una palabra » (es)
http://www.granma.cubaweb.cu/secciones/ref-fidel/art120.html

« NOT A WORD ABOUT THE BLOCKADE »  (en)
http://www.granma.cubaweb.cu/english/news/art0012.html

****************************

Cuba Si !
http://www.coordicuba.be/fr/index.html

Des militaires aux vues justes – Le Grand Soir
http://www.legrandsoir.info/article8408.html

« Des militaires aux vues justes » – édition française de la Granma intercional
http://www.granma.cu/frances/2009/text-f.html

Militares con criterios acertados (es)
http://www.granma.cubaweb.cu/secciones/ref-fidel/art124.html

Granma Internacional
http://www.granma.cu/

Publicités

Commentaires»

No comments yet — be the first.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :