jump to navigation

Hasta siempre presidente 1 octobre 2009

Posted by kokomag in Edito - KoKomaG.
Tags: , , , , , , , , , , , , , ,
trackback

Camarade ! Tu as sous les yeux la dernière livraison de KoKomaG, le magazine marxiste fier et résistant !
Organe de propagande du parti communiste S.P.E.C.T.R.E.
Chaque semaine il te livre la ligne juste qui te permettra de te guider dans ta longue marche vers la révolution.
Lis-le vite, reproduis-le en de nombreux exemplaires et redistribue-le, tel un virus marxiste au sein de la bulle internet.

« Tout le pays vibre d’indignation devant ces misérables qui veulent plonger l’Espagne démocratique et populaire dans un enfer de terreur et de mort. Mais ils ne passeront pas ! »  Dolores Ibarruri

Hasta siempre presidente !

Kamarade !

WHINSEC-SealTu croyais naïvement que le bon temps où les militaires fascistes latinos pouvaient régler leurs problèmes sociaux à grands coups d’électrodes sur les couilles et de stades pleins à craquer était définitivement révolu… Eh bien tu t’es planté ! Aujourd’hui, l’ « École des Amériques » a encore frappé !

Ce centre de « formation »  fondé en 1946 par le département de la  défense US dans le but de former des « techniciens » spécialisés dans la lutte anti-communiste et anti-subversion.  Devenue (trop) célèbre pour ces cours sur les « méthodes d’interrogatoires » et l’usage du « terrorisme » pour déstabiliser des gouvernements « hostiles », l’école fut rebaptisée en 2001 : « Western Hemisphere Institute for Security Cooperation ».(1) Il compte parmi ces brillant « alumni » notamment les sieurs Noriega et Pinochet.

Ainsi, le 28 juin 2009, au Honduras, deux autres « alumni », les généraux Luis « benito » Javier Suazo et  Romeo « franco » Vasquez ont  permis au fantoche Roberto « gignolo » Micheletti de renverser le président élu Manuel « Stetson » Zelaya.(2)

Washington a bien sûr nié toute implication dans ce coup d’État militaire. Pensez donc, ce serait du jamais vu !

Cependant, des sources diplomatiques viennent confirmer que l’Administration américaine connaissait dès le début les intentions des putschistes. Le coup a été préparé depuis la base étasunienne de Soto Cano, à 97 km au nord de la capitale où opère la Joint task force Bravo, sous le commandement de l’U. S. Southern Command. Deux porte-parole du Département d’État ont d’ailleurs fini par « avouer » que leur ambassadeur Hugo Llorens et une équipe de diplomates us « étaient en conversations » avec les principaux acteurs du putsch un mois avant que ceux-ci ne passent à l’action. (3) Mais bon c’était sûrement à l’insu de leur plein gré !

Pourtant, Manuel « Stetson » Zelaya n’avait pas du tout le profil d’un nouvel Allende.

Membre du pari libéral (droite, mais pas assez pour certains), élu sur un programme plutôt conservateur (mais sans doute aussi pas assez), il avait tout du jeune « démocrate bien comme il faut » soumis au FMI, à la banque mondiale et au protecteur US. Hélas, touché par un virus marxiste (comme tant d’autres) il a cédé aux viles tentations de justice sociale et d’indépendance nationale….ouhhh le vilain !

Il a ainsi commis les crimes suivants :

  • Augmenter de 60% du salaire minimum, ce qui a provoqué l’ire du patronat national et des firmes américaines.
  • Rejoindre l’ALBA, l’ALternative Bolivarienne pour les peuples de notre Amérique, alliance constituée par le Venezuela, Cuba, la Bolivie, l’Équateur, le Nicaragua et la Dominique.
  • Adhérer à PetroCaribe, une initiative lancée par le Venezuela pour fournir aux pays de la région du pétrole à un prix inférieur au prix du marché mondial.
  • Et  goutte qui a fait déborder le putsch… le 31 mai 2008, Manuel « Stetson » Zelaya a annoncé qu’il souhaitait récupérer l’aéroport de la base américaine de Soto Cano afin d’accueillir des vols commerciaux internationaux, rhooooooooo !

Mais c’était sans compter sur la vigilance de citoyens « éclairés » :

« (…)Le pouvoir économique a été monopolisé par treize familles, comme les Kafati, Ferrari, Facuse, Villedas, Larach, Rosental, entre autres. Ces familles se sont emparées de toutes les institutions de l’État et elles ont même mis sous leur coupe la Cour Suprême de Justice et le Parlement National de la République… »   Entretiens avec Wendy Cruz du mouvement paysan hondurien http://www.panoramica.be/news/honduras-ce/20090707wendycruz.html

Du coup, les « grands » titres de la presse écrite hondurienne (El Heraldo, La Prensa, La Tribuna) et les principales chaînes de télévision toutes vendues au capitalisme le plus veule ont dénoncé la dérive « chaviste » du président Zelaya. Pour contenir « contagion chaviste » qui a déjà touché les gouvernements du Venezuela, en Bolivie, ou encore au Nicaragua, les milieux politico-militaro-affairistes ont donc perpétré un coup d’État afin de remettre le pays sur l’ultra droit chemin.

À noté, dans le même ordre d’idée de contenir la contagion chaviste, Alvaro Uribe le président d’extrême droite de Colombie offre sept nouvelles bases aux militaires US. On n’est jamais trop prudent !

Vodpod videos no longer available.

Cependant, ce coup de force au Honduras pourrait finalement embarrasser l’administration de Barack « mc Hussein » Obama.
En effet, avec ce « fag » on n’est plus à l’époque de Richard « Watergate » Nixon, tout n’est plus permis pour faire pièce au danger communiste et donc Washington aimerait trouver une solution pour « légaliser » ce « changement de régime ».

Bref, l’Administration US propose un partage du pouvoir entre Zelaya et les putschistes dans le cadre d’un gouvernement de réconciliation et d’union nationale. En échange de ce grand pardon (sans rancune Manuel), ils exigent comme de bien entendu une amnistie pour tous les délits commis durant le coup d’État ainsi que l’interdiction de toute consultation populaire qui appellerait à une Assemblée Constituante.

Si cette proposition « Arias » (du nom de son promoteur, le président du Costa Rica, Oscar Arias, fidèle allié des USA) était acceptée, cela rendrait possible tous les futurs « dictablandas » (dictatures militaires avec façade légale, comme en  Turquie quoi) Le Honduras serait ainsi une expérience pilote pour une nouvelle forme de politique étrangère US faite de putsch et de déstabilisation, mais pas trop…

L’Église (enfin le haut clergé pas les théologiens de la libération), toujours prête à mettre son goupillon au service du sabre est très pour cette solution « à l’amiable » :

El cardenal Óscar Andrés Rodríguez leyó un comunicado de la Conferencia Episcopal, en el que la Iglesia le pidió a la Organización de Estados Americanos (OEA) que « preste atención a todo lo que venía ocurriendo fuera de la legalidad en Honduras ».
(,,,)
« Pensemos si una acción precipitada, un regreso al país en este momento, podría desatar un baño de sangre, sé que usted ama la vida, sé que usted respeta la vida, hasta el día de hoy no ha muerto un solo hondureño, por favor, medite, porque después sería demasiado tarde
« ,
Iglesia hondureña apoya el golpe de Estado y pide a Zelaya que no vuelva (es)
http://www.radiomundial.com.ve/yvke/noticia.php?t=27885&postorder=desc&highlight=s%E0bado&sid=3cf22a65410474e1b32a510b25f45901

Le Cardinal Óscar Andrés Rodríguez a lu un communiqué de la Conférence épiscopale, dans lequel l’Église demande à l’Organisation des États d’Amérique (OEA) qu’elle « prête attention à tout ce qui pourrait advenir en dehors de la légalité au Honduras ».
(,,,)
« Nous pensons qu’en ce moment une action précipitée comme le retour au pays pourrait déclencher un bain de sang, je sais que vous aimez la vie, je sais que vous respectez la vie, jusqu’à aujourd’hui pas un seul Hondurien n’est mort, méditez s’il vous plaît, car ensuite il sera trop tard
»
L’Église hondurienne soutient le coup d’État et demande à Zelaya de ne pas revenir (fr)
http://www.panoramica.be/news/honduras-ce/20090708eglise.html

Malheureusement pour Mc Barack,  « guignolo » Micheletti, le président putschiste, refuse jusqu’à présent toute solution de compromis.  La mort dans l’âme,  Washington a donc révoqué les visas du président auto-proclamé Micheletti, de son ministre des Affaires Etrangères Carlos Lopez et de 14 magistrats, ainsi qu’a déclaré la fin d’un large éventail d’aides, non mais !

02Comme les Yankees ont dit qu’on pouvait, ce 15 septembre à Genève, on a remis çà :
L’ambassadeur du Honduras Jose « traitor » Delmer Urbizo a été expulsé lundi de la salle du Conseil des droits de l’homme de l’ONU. C’est l’ambassadeur de Belgique Alex « spreekt u vlaams »Van Meeuwen, à la demande expresse des représentants du Brésil, d’Argentine, du Mexique et de Cuba, qui a pris ses responsabilités face à l’ambassadeur du Honduras, en lui intimant de quitter la salle…dehors les guignolos !

Pour couronner ce fiasco annoncé, ce lundi 21 septembre, ridiculisant l’armée massée aux frontières, Manuel « Stetson » Zelaya est parvenu à rentrer au Honduras. Hébergé dans l’ambassade du Brésil, il est entouré de dizaines de milliers de personnes venues soutenir El  Présidente !

« Tous les mouvements sociaux appuient le Président Zelaya, non pas parce que nous appartenons à son parti, mais parce que nous croyons que nous devons mettre fin à ce modèle économique néolibéral.(…) » Entretiens avec Wendy Cruz du mouvement paysan hondurien
http://www.panoramica.be/news/honduras-ce/20090707wendycruz.html

Cependant, les vielles habitudes sont tenaces : ce mardi à 6 heures du matin, plus de 200 personnes ont été arrêtées et amenées dans le stade de Chochi Sosa. Des sources font état de 80 personnes hospitalisées et de deux morts !
Ces informations n’ont pas pu être confirmées du fait de la répression, du blocus médiatique et du couvre-feu, mais elles sont malheureusement très crédibles.(4)

Pourtant, comme lors de la tentative de renversement du président Chavez, le peuple ne désarme pas :
À l’appel du Front National de Résistance, des manifestations de masse auraient lieux dans les quartiers ouvriers de la capitale et dans d’autres grandes villes du pays. De même, il semblerait il y avoir de l’agitation dans plusieurs communautés rurales. Cette mobilisation populaire se propage malgré le blocus imposé par les médias conventionnels et le pouvoir putschiste.(4)

Pour donner le change (en dollar ?), Guignolo Michelletti donne une conférence de presse avec les principaux représentants de la plus grande organisation patronale du pays, la COHEP.
Cependant, le rideau commence à tomber, certaines factions de la classe dirigeante commencent à considérer la possibilité de rechercher un accord avec Manuel « Stetson » Zelaya… En clair, quelques grosses légumes se dégonflent en haut lieu et rentrent la queue entre les jambes dans le but d’éviter de se retrouver complètement dans le potage !
Pas bon du tout pour le guignolo, bref ça sent la fin pour lui et la victoire pour le peuple !

Photo Ap Rodrigo

Photo Ap Rodrigo

Hasta siempre Presidente !
Ils ne passeront pas !

A la semaine prochaine !
Vlad et Ernest

(1)
Petite présentation en flash des grands succès de l’Ecole des Amériques (en)
http://usatorture.cf.huffingtonpost.com/

le site de la SOA Watch (en)
http://www.soaw.org/

(2)(3)
Base militar de EEUU en el centro del golpe: Intención de expulsar a la presencia militar estadounidense pudiera haber sido causa del golpe militar (es)
http://telesurtv.net/noticias/contexto/1068/base-militar-de-eeuu-en-el-centro-del-golpe-intencion-de-expulsar-a-la-presencia-militar-estadounidense-pudiera-haber-sido-causa-del-golpe-militar/

(3)
Honduras : Pourquoi le coup d’État (fr)
http://www.cadtm.org/Honduras-Pourquoi-le-coup-d-Etat

Washington behind the Honduras coup: Here is the evidence  (en)
http://www.globalresearch.ca/index.php?context=va&aid=14390

Joint Task Force-Bravo JTF-B (en)
http://www.jtfb.southcom.mil/photos/index.asp

(4)
Honduras : le régime recourt à la répression – Insurrection dans les quartiers ouvriers
http://www.lariposte.com/Honduras-le-regime-recourt-a-la-repression-1262.html

Honduras : une révolution y est en gestation – Fidel CASTRO
http://www.legrandsoir.info/Honduras-une-revolution-y-est-en-gestation.html

ONU: l’ambassadeur du Honduras expulsé du Conseil des droits de l’homme
http://www.lematin.ch/flash-info/monde/onu-ambassadeur-honduras-expulse-conseil-droits-homme

Retour surprise de Manuel Zelaya dans le pays
http://www.rfi.fr/actufr/articles/117/article_84903.asp

caricatures
http://www.guaymuras.net/html/volantes.html

site du gouvernement en exile
http://www.guaymuras.net/

site du président Zelaya
http://www.gob-hn.net/presidencia/

Publicités

Commentaires»

1. vlad - 4 octobre 2009

un article sur la répression

http://www.legrandsoir.info/La-nuit-la-terreur-regne-au-Honduras.html

et un site en espagnol
http://www.vtv.gov.ve/actualidad/honduras-resiste

hasta siempre presidente

vlad


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :