jump to navigation

L’an 1, c’est le grand soir 30 octobre 2009

Posted by kokomag in Edito - KoKomaG.
Tags: , , , , ,
trackback

Camarade ! Tu as sous les yeux la dernière livraison de KoKomaG, le magazine marxiste satyrique à outrance !
Organe de propagande du parti communiste S.P.E.C.T.R.E.

  • Chaque semaine il te livre la ligne juste qui te permettra de te guider dans ta longue marche vers la révolution.
  • Lis-le vite, reproduis-le en de nombreux exemplaires et redistribue-le, tel un virus marxiste au sein de la bulle internet.
  • Et comme c’est notre anniversaire, danse sur la neige comme Lénine après les 200 jours de la révolution bolcheviste !

L’an 1, c’est le grand soir !

« LInternationale » low-fi version by René Binamé –  http://biname.propagande.org/mp3-voc.htm

Blofeld's SPECTRE volcano base complete with stolen Soviet rocket shuttle, helipad and attack helicopter, and command center - http://en.wikipedia.org/wiki/File:SPECTRE.jpg

Blofeld's SPECTRE volcano base complete with stolen Soviet rocket shuttle, helipad and attack helicopter, and command center - http://en.wikipedia.org/wiki/File:SPECTRE.jpg

Camarade,
Il y a de cela un an, alors qu’Alain Badiou, peaufinait encore le manuscrit de « L’hypothèse communiste », KoKomaG t’envoyait sa première newsletter. Depuis notre collectif stakhanoviste en est à son 43ième KoKomaG.

L’organe turgescent de propagande bolcheviste continue de te guider à travers l’ombre cruelle du capitalo-parlementarisme vers la douce lumière du socialisme et du communisme. En vérité je te le dit, 44 numéros ont été produit, seulement le numéro zéro jugé trop avant-gardiste a été directement classé sous la référence zb-11-000×36 dans les archives de nos services de sécurité. Il est en sécurité pour l’HISTOIRE et fera l’objet d’une publication quand nous aurons définitivement enterré le capitalisme.

En ce jour d’anniversaire, le Comité Zentral du « S.P.E.C.T.R.E. Communiste » a décidé d’en dévoilé un peu plus sur sa démarche.

Camarade, contrairement aux publications déviationnistes KoKomaG et S.P.E.C.T.R.E. n’ont pas pour vocation de te fournir un prêt-à-penser idéologique. Il ne s’agit pas n’ont plus d’un recueil de recettes de cuisine révolutionnaire.

Car, Camarade, pour SPECTRE tu es intelligent et critique autant que rapide et rusé. Tu as immédiatement compris que KoKomaG a choisi d’user de l’absurde et du grotesque pour mieux te présenter un point de vue communiste sur l’actualité et le futur de cette dernière.

Comme toi, nous n’avons pas « choisi » d’être communistes. Cette idée s’est imposée à nous comme nécessaire et indispensable face à l’agression et à la manipulation permanente du discours dominant. Ce discours lancinant et convenu sur la rationalité de la gestion, sur l’objectivité de l’information et l’indépassable capitalo-parlementarisme, stade suprême de l’exploitation de l’homme par l’homme !

Face à cette agression, KoKomaG a choisi la résistance et l’offensive pour selon les mot du camarade Badiou :

« Faire vivre l’Idée communiste est une tâche de caractère idéologique (donc aussi philosophique), et non pas immédiatement une tâche politique. Il s’agit en effet que les individus puissent être préparés à accepter, si possible dans l’enthousiasme, qu’une autre vision du monde, radicalement opposée au capitalo-parlementarisme actuellement hégémonique (notamment sous le nom falsifié de « démocratie ») est non seulement souhaitable, mais possible. » L’hypothèse communiste – interview d’Alain Badiou par Pierre Gaultier : http://www.legrandsoir.info/L-hypothese-communiste-interview-d-Alain-Badiou-par-Pierre.html

manifestation-communiste-paris-005

Probablement une guérrière Gauloise de l'époque de Vercingétorix... - http://rienestsacre.over-blog.com/article-26898272.html

À ceux pour qui le communisme est un gros mot, à ceux pour qui la lutte des classes remonte à la rencontre de Vercingétorix avec Jules César, à ceux pour qui le prolétaire est une sorte de gnome de la mythologie nordiste, nous disons qu’actionnaire, patron ou simple contre-maître ne sont pas des catégories qui relèvent de la classification biologique des espèces.

Nous rappelons que Karl «das capital »Marx distinguait deux grandes classes sociales :

  • D’une part, la bourgeoisie maîtresse, soumise au capital, propriétaire des moyens de productions ; les capitalistes, peu nombreux mais puissants, complètement aliénés par leur quête absurde d’accroissement sans fin de leur richesse et de leur pouvoir personnel.

A ceux là, nous disons : la révolution vous promet une reconversion rapide !

  • D’autre part, les prolétaires qui n’ont que leur force de travail à vendre ou à louer. Hier ils étaient ouvriers ou paysans, aujourd’hui ils sont opérateurs, manutentionnaires voire « account manager ». Quelque soit leurs aspirations culturelles ou intellectuelles, leur vie se résume à conserver leur travail pour maintenir leur niveau de vie, payer leurs crédits et rêver d’une vie meilleure.

A ces derniers nous disons : de tous les pays, unissez-vous !

Toutes les autres différences qui séparent les hommes entre eux ne sont que construction sociale et idéologique : la religion, la nationalité, et ce qui détermine le rôle de l’homme de celui de la femme ne sont que production sociale.

Ces multiples divisions, enchâssées comme des poupées-russes, n’ont d’autres fonctions que d’empêcher l’union des prolétaires. On ne le répétera jamais assez, la plus grande menace qui pèse sur la domination capitaliste, c’est que les prolos prennent conscience qu’ils subissent tous la même oppression, la même exploitation de leur travail partout sur la planète.

« Au niveau pratique, organiser une liaison militante entre les intellectuels qui le veulent et les ouvriers qui l’attendent, sur des points déterminés à valeur universelle. Le principal de ces points est sans aucun doute le statut des étrangers, parce que c’est par lui que passe l’Internationalisme contemporain, à savoir le refus catégorique des « frontières » entre un Occident riche et arrogant et une masse de gens tenue pour inexistante. » L’hypothèse communiste – interview d’Alain Badiou par Pierre Gaultier : http://www.legrandsoir.info/L-hypothese-communiste-interview-d-Alain-Badiou-par-Pierre.html

Camarade, cette tâche est la nôtre et elle est exaltante !

A ceux aux armées de propagandistes, de publicitaires et autres zélateurs mobilisées pour justifier toutes les oppressions, les guerres et les murs ET qui n’ont de cesse d’annoncer « La fin de l’histoire » théorisée par Francis Fukuyama, nous disons : c’est Votre histoire qui se termine.
La barbarie sanglante du capitalisme et la misère effarante dans laquelle sont plongés les prolétaires du monde entier est actuellement en train de perdre pied. Son économie est en crise profonde, ses armées embourbées dans des conflits sans fin, ses médias de moins en moins convaincants, son discours de plus en plus vain…

Camarades encore un effort !
Un an dans les dents du capital !
Un an de moins a attendre le grand soir !

A la semaine prochaine et vive la révolution !
Vlad et Ernest, octobre 2009

entrelac-01

Publicités

Commentaires»

1. octo - 30 octobre 2009

vous avez raison, il faut pas attendre la disparision de l’idéologie capitaliste pour commencer avec d’autres expressions culturelles,philosophique…
Je crois qu’il nous faut avant tout un program commun à défendre, aller en offensive. Proposition : elections internationales sur ce program dans un premier tour et après des élections pour électer les dirigent de chaque project, pas sur des listes de parti, mais sur des listes de projects : Votez déjà : http://bloggen.be/conscience2008
octo
http://filosofischverzet.skynetblogs.be http://filosofischverzet2.skynetblogs.be

vlad - 31 octobre 2009

merci au camarade octo pour ces propositions concrètes qui méritent d’être creusée !

Celà prouve en tout cas que le lectorat de KKmG a déjà franchi la frontière linguistique, un exploit rare !

hasta siempre !
vlad

2. KoKomaG, Le Procès « Kokomag's Blog - 28 octobre 2010

[…] Ernesto continuant : Pour moi ce n’est pas si grave, il sont simplement trop lâche pour prendre les armes mais ils peuvent être utile à la révolution, en enseignant le marxisme comme il dise : « À ceux pour qui le communisme est un gros mot, à ceux pour qui la lutte des classes remonte à la rencontre de Vercingétorix avec Jules César, à ceux pour qui le prolétaire est une sorte de gnome de la mythologie nordiste, nous disons qu’actionnaire, patron ou simple contremaître ne sont pas des catégories qui relèvent de la classification biologique des espèces. » – L’an 1 c’est le grand soir – 30 octobre 2009 – https://kokomag.wordpress.com/2009/10/30/lan-1-cest-le-grand-soir/ […]


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :