jump to navigation

Le réalisme socialiste est un humanisme 27 novembre 2009

Posted by kokomag in Edito - KoKomaG.
Tags: , , , , , , , , , ,
trackback

Camarade ! Tu as sous les yeux la dernière livraison de KoKomaG, le magazine marxiste et satyrique !
Organe de propagande du parti communiste S.P.E.C.T.R.E.
Chaque semaine, il te délivre ta dose hebdomadaire de propagande marxiste éhontée.
Lis-le vite, reproduis-le en de nombreux exemplaires et redistribue-le tel un virus bolcheviste au sein de la bulle internet à tous tes camarades !

Et surtout rappelle-toi les paroles du poètes Mao ZEDONG :

« L’armée rouge n’a pas peur de la longue marche,
dix mille rivières, mille monts ne sont rien pour elle
les cinq pics sinueux sont de petites vagues,
Le vaste WU MONG est une motte de terre qu’on foule aux pieds.
Tièdes étais les rochers où se brisait la rivière aux sables d’or,
Glacée étaient les chaînes de fer du pont de la Tatu.
Passé le mont MIEN aux mille pieds de neige,
La joie de toute l’armée fut immense »

Camarade, en exclusivité, S.P.E.C.T.R.E. et la rédaction de KoKomaG te donne rendez-vous dès ce vendredi 27 novembre 2009 à midi au Théâtre National de Bruxelles afin de visiter l’exposition de la collection LANDSBERGER d’affiches de propagande Communiste Chinoises !
Théâtre National Affiches de propagande – Art et Révolution
http://www.europalia.eu/programme/expositions/article/affiches-de-propagande

Le réalisme socialiste est un humanisme

Kunkytown by Lipps inc.

Camarade !

KoKomaG c’est de la propagande, Vlad et Ernest sont deux publicistes de la pire espèce mais contrairement au SEGELA et autres valets du kapital nous, nous travaillons pour le peuple !

La propagande, comme la théorisait Eisenstein, est l’action systématique exercée sur l’opinion pour l’amener à accepter certaines idées ou doctrines. Cela regroupe un certain nombre de techniques empruntées à la publicité, qui elle-même fait appel à des outils développés dans le cadre de recherche en psychologie.

KoKomaG sous ses aspects « rough » est donc bel et bien un produit « high-tech » faisant appel aux plus récentes découvertes matière de média et d’analyse des masses.

La propagande ne peut se résumer à la seule affiche ou à un type de média déterminé. Le principe de certitude d’Eisenstein veut que le message qu’on veut faire passer soit distillé de manière directe ou indirecte, de manière provocante ou plus discrète dans tous les médias disponibles. Le but est de faire en sorte que le public ciblé ne puisse pas échapper au message et à ses déclinaisons.

Dans le contexte actuel de nos sociétés occidentales industrialisées et capitalistique, on assiste à une défiance des masses face au politique et une méfiance envers les journalistes et les « personnes autorisées ». Le vecteur principal de la propagande bourgeoise est de moins en moins le discours direct. On assiste, en revanche, à un éparpillement des messages dans les médias les plus anodins.

De l’affiche au cinéma

Formidable machine de propagande, le cinéma a immédiatement été mis à contribution. Durant la Première Guerre mondiale et plus encore durant la seconde, il a servi avec une efficacité effarante la cause tant de la justice (la glorieuse armée rouge) que celle du crime (les hordes barbares du fascisme). Avec la guerre froide, d’énormes moyens cinématographiques seront mobilisés par la bourgeoisie à des fins de propagande anticommuniste. (Cinéma et propagande aux États-Unis : http://www.mecanopolis.org/?p=273&type=1)

Cette évolution s’est produite à la charnière entre la fin de la Seconde Guerre mondiale et le début de la guerre de Corée. Les affiches patriotiques laissent petit à petit place à des films vantant l’héroïsme et l’engagement militaire. Toutefois, l’affiche de propagande avec son message direct n’a pas complètement disparu, mais elle fonctionne maintenant en complément et en résonance avec les autres médias : cinéma, séries télévisées, blog internet, etc. Sa performance est telle qu’il est impossible de dissocier ce qui relève de la propagande volontaire de ce qui relève de l’opinion personnelle d’un auteur, artiste ou « blogger ».

Propagande officielle et lobbies privés

Les institutions européennes comme Washington fonctionnent sur base de lobbies privés ou publics qui rivalisent pour influencer les opinions politiques et publiques. La propagande n’est donc plus dans la société bourgeoise un monopole d’État. Le nucléaire est l’exemple contemporain type avec les campagnes d’AREVA en France et du « forum nucléaire » en Belgique. (Voir les liens à la fin de l’article)

La propagande positive, la propagande négative

La propagande négative a pour objectif de dénoncer quelqu’un, ou de combattre une idéologie directement. Ce type de campagne peut cependant être perçue négativement par le public. Les attaques directes et signées sont donc abandonnées au profit de stratégie privilégiant la dissémination des messages négatifs par de multiples sources afin de créer, artificiellement, des « Buzz » médiatiques. Un exemple récent, on trouve la campagne anti-Obama « bloody fucking communist » aux États-Unis. En France, durant la campagne présidentielle, l’ignoble Sarkôme de Kapôzy avait ainsi mis en place une équipe pour dénigrer systématiquement ses adversaires et principalement son opposante socialiste Ségolène « Mary Poppins » Royal. Ces deux exemples illustrent ce que l’on nomme le « bashing ». (Les règles du Ségo bashing : http://www.betapolitique.fr/Les-regles-du-Sego-bashing-00221.html)

La propagande positive dont l’objectif est de faire la promotion d’une politique, d’une personne, etc. reste par contre largement d’actualité. L’exemple contemporain le plus parlant c’est certainement les affiches de recrutement de l’armée américaine. On a la même chose pour les armées en France et en Belgique. C’est avec les affiches de propagande, positive, que l’on retrouve les mécanismes picturaux les plus traditionnels utilisant des concepts simples facilement reconnaissables par le vulgus pecus.

Esthétisme et efficience de la communication murale

Selon le média utilisé, la propagande ne vise pas le même public. Ce phénomène est particulièrement visible sur internet, car l’accès à ce média implique déjà la maîtrise de plusieurs techniques et donc un niveau d’éducation minimal. Bref, des gens « bien »

Par opposition, l’affiche murale est destinée à tous les publics et donc aussi aux personnes ayant peu ou pas du tout d’éducation. En clair, le peuple et même en deçà. Les affiches vont moins utiliser l’articulation entre l’image et le texte, ces deux éléments fonctionnant de manière indépendamment l’un de l’autre. Le texte n’existe dès lors qu’en soutien ou rappel du message déjà contenu dans l’image. Comme l’image utilisée devra être suffisamment simple pour éviter des erreurs d’interprétation du message, cette communication se fait souvent au premier degré.

L’affiche fonctionne alors, comme les vitraux dans les églises. L’image narrative présentée doit permettre, même aux illettrés, d’avoir accès au message de l’affiche ou à l’époque médiévale, au contenu narratif du vitrail. Ceci explique que les affiches ont des messages simples, voire naïfs. La communication via l’affichage mural est une communication populaire et sincère.

Affiche pour la libération des peuples colonisés. les trois personnage de répondent à une ancienne affiche française qui vantait les mérites de l'Empire colonia. - Affiche de la collection Landsberger visible à l'exposition du Théâtre National à Bruxelles

Le cas spécifique de la Chine, pays où le communisme est moins cher

Allégorie du monde agricole et de la métalurgie en Chine

L’articulation entre l’image et le slogan des affiches chinoises est liée à l’histoire de cette civilisation millénaire. L’écriture en Chine à un statut original lié à l’histoire de l’unification de l’Empire du Milieu par la dynastie Qin en 221 av. J.-C. L’unification de la Chine fut un acte administratif, tel qu’encore aujourd’hui 56 ethnies principales sont reconnues par Beijing. Sur le territoire de la Chine, on parle plus d’une dizaine de langues différentes et il y a dix fois plus de dialectes locaux. Pourtant, tous ces hommes sont frères grâce à l’action éclairée du parti communiste chinois. Tous ces groupes ethnolinguistiques partagent la même écriture depuis l’époque des Qin, il y a plus de 2000 ans. Cette situation s’est maintenue jusqu’à nos jours et s’étendra bientôt au monde grâce à l’inéluctable victoire du communisme.

L’écriture a donc un statut tout à fait singulier en Chine en tant qu’outil d’unification. La connaissance de l’écriture a donc été très tôt répandue dans la population, d’abord par nécessité de communication des décrets impériaux, ensuite pour unifier l’Administration de l’Empire. La communication par voie d’affichage mural est donc aussi ancienne que l’unification de la Chine.

Pour être complet, il existe toutefois deux exceptions notables. D’une part l’écriture Dongba de l’ethnie Naxi dans Yunan. Il s’agit là d’une écriture à base de pictogramme hiéroglyphique totalement originale dans cette région du monde. D’autre part, il y a l’écriture Nushu qui était une sorte d’écriture secrète pratiquée par les femmes du Hunan, du Guangxi et dans le sud de la Chine. (Female-only language loses master speaker : http://www.chinadaily.com.cn/english/doc/2004-10/20/content_383962.htm)

En dehors ces deux exceptions, l’écriture chinoise classique ou réformée peut être lue dans toute la Chine quelque soit l’ethnie ou la langue parlée par le lecteur.

Affiche de promotion des Jeux Olympique de Beijin 2008

En conséquence de cela, la partie écrite sur les affiches chinoises est probablement plus importante et plus sensible que la partie iconographique. Ainsi, on pourra remarquer que les images présentent de grandes libertés stylistiques et esthétiques. Même s’il existe, visiblement, certains canons prescrits pour la représentation de figures spécifiques, comme l’ouvrière, la paysanne ou le personnage de Mao. On trouve donc, une assez grande liberté d’expression au travers des techniques picturales utilisées par les artistes. Stefan Landsberger, de l’International Institute of Social history, à d’ailleurs pris soin d’identifier les artistes qui ont dessiné ces affiches, parce qu’il s’agit là, d’expressions artistiques individuelles. (Stefan Landsberger’s Chinese Propaganda Poster : http://www.iisg.nl/landsberger/ et International Institute of Social history : http://www.iisg.nl/)

Les affiches murales de Chine sont donc bien un art populaire qui permet transmettre de l’information du nord au sud et d’est en ouest de ce grand pays, par delà les limites linguistiques des différentes ethnies.

Pour l’art de la révolution et la révolution dans l’art
Vlad et Ernest

Stars and Stripes forever by the « Sesame street » team

Stefan Landsberger’s Chinese Propaganda Poster
http://www.iisg.nl/landsberger/

International Institute of Social history
http://www.iisg.nl/

Female-only language loses master speaker
http://www.chinadaily.com.cn/english/doc/2004-10/20/content_383962.htm

Théatre National Affiches de propagande – Art et revolution
http://www.europalia.eu/programme/expositions/article/affiches-de-propagande

Rosie The Riveter – Morris County Women During World War II
http://archive.ccm.edu/Rosie/index.htm

Hillary Clinton’s New Communist-Style Poster
http://garlinggauge.com/2008/05/20/hillary-clintons-new-communist-style-poster/

I want to sell you a Tory: Hilarious (and politically incorrect) election posters from a century ago
http://www.dailymail.co.uk/news/article-557660/I-want-sell-Tory-Hilarious-politically-incorrect-election-posters-century-ago.html

Eugene Debs and the Fight for Free Speech
http://calitreview.com/776

Patriotic Posters
http://blog.uprinting.com/patriotic-posters/

World War I and World War II Posters
http://www.museum.state.il.us/exhibits/athome/1920/TeachR/posters/

The Official Homepage of United States Army
http://www.army.mil/

American’s Army – video game
http://www.americasarmy.com/

lotterie for green card
http://www.usagc.org/step1landing.aspx

Les règles du Ségo bashing
http://www.betapolitique.fr/Les-regles-du-Sego-bashing-00221.html

De la Manipulation et Propagande au Cinéma
http://www.cinetudes.com/DE-LA-MANIPULATION-ET-PROPAGANDE-AU-CINEMA_a237.html

Mecanopolis – Cinéma et propagande aux Etats-Unis
http://www.mecanopolis.org/?p=273&type=1

infoguerre Cinéma et Propagande aux Etats-Unis
http://www.infoguerre.fr/culture-et-influence/cinema-et-propagande-aux-etats-unis/

Publicité Areva
http://www.culturepub.fr/videos/areva-energie

Site web Areva
http://www.areva.com/servlet/understand/ouroperations/animation/dossier_4_r%C3%A9acteurs-c-FolderGameQuiz-cid-1086340380951-fr.html

Faux forum de promotion du nucléaire en Belgique
http://forumnucleaire.be/fr/forum-nucleaire/campagne/septembre-2009

contre forum du nucléaire en Belgique
http://www.vraiforumnucleaire.be/spip/index.php

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :