jump to navigation

KoKomaG, Le Procès 28 octobre 2010

Posted by kokomag in Edito - KoKomaG.
Tags:
trackback

Camarade ! Tu as sous les yeux la dernière livraison de KoKomaG !
L’hebdomadaire du S.P.E.C.T.R.E. qui fête ses deux ans.
Chaque semaine, il t’éclaire sur un point méconnu de l’actualité mais en cette date d’anniversaire, c’est fête.
N’oublie pas de faire suivre ce numéro spécial à tes amis les moins enclins à nous lire, la rigolade étant plus porteuse que le sérieux et l’informatif.

Alors avant d’entrer dans la franche déconnade, un dernier moment de poésie :

« Ainsi, toujours poussés vers de nouveaux rivages,
Dans la nuit éternelle emportés sans retour,
Ne pourrons-nous jamais sur l’océan des âges
Jeter l’ancre un seul jour ? « 

KoKomaG, Le Procès

ACTE I

La scène se passe dans un sous-sol des services de sécurité du Spectre. Assis en demi-cercle autour d’une table ovale se trouvent une série de personnalités compulsant diverses notes, fumant et buvant. Du thé fume dans un samovar parmi les bouteilles de vodka et de rhum diversement entamées. Un petit seau de glace est également disposé sur la table, au milieu des verres. Dans le fond de la pièce, sous la lumière crue d’un projecteur plusieurs individus sont agenouillés nus à même le ciment, les mains et les pieds liés, sous la garde attentive de spadassins leur pointant un pistolet Makarov sur la nuque. Autour de la table on reconnaît à travers les volutes de fumée Ernesto « Che » Guevara (le seul, le vrai),
Joe Staline, secrétaire général du PCUS et ancien rédacteur du magazine Métal Hurlant, Georges Marchais, ancien ouvrier ajusteur aéronautique,  Jiang Qing, dite la veuve Mao et Jacques Vergès, le célèbre avocat des causes perdues.

JOE STALINE, se reversant une rasade de vodka. Avec son accent géorgien caractéristique.

Tovarichtchi, nous sommes réunis pour juger d’un grave crime de déviationnisme teinté de schizophrénie politique. Depuis deux ans une clique séditieuse se fout de not’ gueule en tournant en ridicule le vocabulaire de la Science Marxiste-Léniniste et en diffusant une odieuse propagande petite bourgeoise, gauchiste, sous le faux nez de critique communiste. Il nous revient la tâche sacrée de dénoncer cette déviation une bonne fois pour toute et d’en éliminer les complices de manière définitive.

GEORGES MARCHAIS, se rallumant une gauloise.

J’abonde dans la ligne définie par le camarade Premier Secrétaire mais j’ajouterais à la décharge des accusés que le bilan de leur publication est globalement positif. Il ne faut pas oublier que cette initiative émane de personnes bombardées par la sous-culture yankee et allaitées dès leur plus jeune âge par les mass média bourgeois et leur propagande. Dans ce cadre une idée fausse de l’expérience socialiste était inévitable, aussi je demande une certaine clémence au vu de ces circonstances.

ERNESTO GUEVARA, tirant une bouffée de son cigare.

Pas d’accord. Soit nous sommes devant un crime grave visant à déstabiliser le camp socialiste, soit nous sommes en train de commettre une injustice atroce. Il n’y pas de demi-mesure : nous sommes en présence ou de héros, ou de traîtres.

JACQUES VERGES, imperturbable.

J’interviendrai d’abord sur le caractère exceptionnel de cette cour, et sur le fait que mes clients ne peuvent en aucun cas se reconnaître comme lui étant soumis. Il en va de la responsabilité historique de ce tribunal de se remettre en cause et de pouvoir d’abord juger des crimes commis en son nom avant de pouvoir émettre la moindre condamnation de mes clients.

JOE STALINE, s’étranglant dans sa moustache.

Ce tribunal constitue la meilleure chance pour ces individus de faire amende honorable avant leur juste châtiment, il ne saurait être question de remettre cause sa légitimité ! (Sur ce il sort un pic à glace et commence à taillader rageusement le sceau de glace avant de se resservir une large rasade de vodka on ze rocks.)

JIANG QING, d’une voie chantante et mélodieuse.

Ces chiens contre-révolutionnaires sont de la même engeance que le traître Lin Biao et ses nervis gauchistes et militaristes ! Ils ne méritent aucune condescendance et doivent être exclus du parti et chassés sans ménagement ! J’en veux pour preuve cet odieux extrait de leur prose soi-disant révolutionnaire qui fait l’apologie des tigres de papier impérialistes.

Elle cite.

« Le rêve américain existe encore malgré la pauvreté, le racisme et George W, c’est beau l’Amérique ! »

Kill the president – 01 novembre 2008
https://kokomag.wordpress.com/2008/11/01/kill-the-president/

JACQUES VERGES, après avoir étouffé un juron en mandarin.

Cette citation est hors contexte ! Mes clients ont à plusieurs reprises fait la critique de l’impérialisme. Si vous voulez des citations, j’en ai aussi :

« Ils sont de partout en Afrique
Mais ils sont tous de la même politique
Ils sont tous de la pompe à fric
Ils sont de France à fric »

Omar et crustacés – 19 juin 2009
https://kokomag.wordpress.com/2009/06/19/omar-et-crustaces/

Ou encore :

« Bref,  après des années de dictatures fascistes et de régimes corrompus TOUS vendus aux USA, avec le Salvador c’est encore un pays latino qui vire à gauche ! 42 ans après sa mort tragique, l’esprit d’Ernesto « Che » Guevara prend enfin une juste revanche…l’archevêque ROMERO aussi ! »

« che » Salavador del mundo – 20 mars 2009
https://kokomag.wordpress.com/2009/03/20/%C2%AB%C2%A0che%C2%A0%C2%BB-salvador-del-mundo/

et ici :

« Pour les tenants du pouvoir et de l’argent par contre, le racisme reste un valeur appréciable. Il permet en effet de justifier l’injustifiable, à savoir la profonde injustice de leur situation dont la seule garantie reste la force brutale »

Dubula Ibhunu – 11 avril 2010
https://kokomag.wordpress.com/2010/04/11/feu-sur-les-patrons-racistes-dubula-ibhunu/

Ernesto Guevarra, un léger sourire au coin du cigare :

C’est vrai qu’ils ont un côté tiersmondiste, mais ils sont aussi deux tiers mondains, exemple cet article sur Perez Hilton :

« Ce beautiful looser obèse et disgracieux après avoir raté une carrière d’acteur ainsi que celle d’éditeur de revues gay est devenu célèbre en lançant un blog sur lequel il dit plein de méchantes choses illustrées par des photos de magazines peoples raturées à l’aide d’un pot de Typex. »

Britney spears la gouine rouge – 09 mai 2009
https://kokomag.wordpress.com/2009/05/08/britney-spears-la-gouine-rouge/

et ils ne sont pas très macho non plus :

le « masculiniste » sous ses dehors « scientifique » et « ouvert » milite en fait pour garder la femme soumise et docile, car de son point de vue, une femme n’a que deux rôles « naturels » : La maman ou la putain. Et tant pis si pour gérer cette contradiction, il faut la traiter à coup de beignes ! Ainsi, les « masculistes » vont systématiquement contester les études sur les phénomènes de violence faite aux femmes, ce qui est proprement dégueulasse de notre point de vue ! »

Marximes et empiro Masculinisme – 11 décembre 2008
https://kokomag.wordpress.com/2008/12/11/marxisme-et-empiro-masculinisme/

Franchement camarades, est-ce que vous nous voyez faire la révolution avec ce genre de prose pour efféminé ?

Joe Staline, lançant un regard torve de premier séminariste vers le beau « Che » :

Efféminé et cul bénits ! regardez cette apologie de la religion contraire à la science marxiste léniniste et complaisante avec les « cosmopolites » :

« Pourtant, je dois dire que quand on tabasse un juif parce qu’il est trop… juif ou qu’on vire une fille de son école parce qu’elle veut garder un fichu sur la tête, ben ça me révolte. Je crois que la liberté de chacun de croire est plus importante que la Vérité de l’un ou de l’autre, surtout quand c’est l’autre qui décide de ce qui est « Vrai ». »

Evangile selon saint Haige – 30 janvier 2009
https://kokomag.wordpress.com/2009/01/30/evangile-selon-saint-haight/

Georges marchais, grisé par le rhum cubain et se rappelant ses origines catholiques :

Taisez-vous Joe Staline !
Il faut raison garder et ne pas se laisser entraîner vers le piège de la bourgeoisie en faisant des martyrs ! Il faut concéder qu’ils ont tout fait pour dénoncer les forces réactionnaires de l’ouest, comme ici :

« L’esclave avait des chaînes d’acier, le prolo a des chaînes télé. »

Obanania y’a bon – 23 janvier 2009
https://kokomag.wordpress.com/2009/01/23/%C2%AB-obananiaya-bon-%C2%BB/

et là :

« Margaret « ironlady» Thatcher ! Souvient toi Kamarade, cette dame anglaise connue pour ses thèses économiques audacieuses et ses positions politiques en flèche dans une CEE où elle assumait ouvertement représenter les intérêts « USA first ». » – Tcheque point Tzipie – 10 janvier 2009 – https://kokomag.wordpress.com/2009/01/10/tcheque-point-tzipie/

ou encore :

« Privatiser : Verbe intransitif et surtout irréversible, consiste à donner aux riches ce que les pauvres ont payé de leur poche(…) » – Touche pas à ma poste – 13 mars 2009 –  https://kokomag.wordpress.com/2009/03/13/touche-pas-a-ma-poste/

Joe Staline, déposant violemment son verre de vodka après l’avoir vidé d’une traite :

Vous oubliez cet immonde article qui traite de ma personne :

« Fils d’une pauvre couturière et d’un cordonnier, il entre très tôt au séminaire. Il en est bientôt exclu pour absentéisme car il s’occupait trop du peuple qui vivait, rappelons-le, dans des conditions misérables sous l’administration de Tsars tyranniques. »

Saint Joseph priez pour nous – 15 octobre 2009
https://kokomag.wordpress.com/2009/10/15/saint-joseph-priez-pour-nous/

Camarde, ça m’a pas fait rire !

Le Che, avalant une rasade de rhum à même la bouteille :

De toute façon tu ne sais pas, tu n’as jamais pu te départir de tes complexes de plouc séminariste. Regarde ce passage aurait du t’amuser :

« KoKomaG est pour la liberté d’expression, mais il ne peut s’empêcher de penser que devant certaines « prises de position » le GOULAG semble être une solution envisageable. »

Camarade ! – 22 mai 2009
https://kokomag.wordpress.com/2009/05/22/camarade%C2%A0/

et celui là par exemple, il aurait du déridé la chinoise :

« Kamarade, espérons que l’exposé de ces quelques réalisations de la République Populaire de Chine te permettra de faire taire définitivement les vipères lubriques de la presse bourgeoise tout occupées à salir un peuple libre guidé par la lumière du marxisme-léninisme ! »  – Tous les capitalistes sont des canards laqués – 24 avril 2009 – https://kokomag.wordpress.com/2009/09/24/tous-les-capitalistes-sont-des-canards-laques/

Jiang Quing :

« ho ! » (chi minh  ?)

Ernesto continuant :

Pour moi ce n’est pas si grave, il sont simplement trop lâche pour prendre les armes mais ils peuvent être utile à la révolution, en enseignant le marxisme comme il dise :

« À ceux pour qui le communisme est un gros mot, à ceux pour qui la lutte des classes remonte à la rencontre de Vercingétorix avec Jules César, à ceux pour qui le prolétaire est une sorte de gnome de la mythologie nordiste, nous disons qu’actionnaire, patron ou simple contremaître ne sont pas des catégories qui relèvent de la classification biologique des espèces. »

L’an 1 c’est le grand soir – 30 octobre 2009
https://kokomag.wordpress.com/2009/10/30/lan-1-cest-le-grand-soir/

je laisse la parole à la défense et après nous passons aux votes.

Jacques Vergès, appuyant ce regard de vainqueur de l’avocat qui sait sa cause entendue :

Camarade, le débat a fait le tour de la question, mes clients ont certes leurs torts mais ils font leurs possible dans un contexte social et historique difficile et tente avec des moyens dérisoires de faire face à l’adversité bourgeoise. Ne soyons pas les complices de l’oppression réactionnaire, laissons le tribunal de l’histoire décider de leur sort et qui sait peut-être un jour viendra où nos divergence seront dépassée grâce à l’avènement du socialisme mondialisé.

La commission passe au vote :
coupable : 2 voix
acquitté : 3

En conclusion les prévenus sont relaxés et pourrons reprendre leurs activités jusqu’à nouvel ordre. Les membres se lèvent, laissant les prévenus s’emparer des bouteilles restantes avant de s’en aller non sans chanter une internationale tonitruante…

N’hésitez pas aussi à téléchargé la version PDF de ce texte : https://kokomag.files.wordpress.com/2010/10/kkmg_special_second_anniversaire.pdf

Camarade ! Tu as sous les yeux la dernière livraison de KoKomaG !
L’hebdomadaire du S.P.E.C.T.R.E. qui fête ses deux ans
Chaque semaine il t’éclaire sur un point méconnu de l’actualité, mais en cette date d’anniversaire,
c’est fête.
N’oublie pas de faire suivre ce numéro spécial à tes amis les moins enclins à nous lire, la
rigolade étant plus porteuse que le sérieux et l’informatif.
Alors avant d’entrer dans la franche déconnade, un dernier moment de poésie :
« Ainsi, toujours poussés vers de nouveaux rivages,
Dans la nuit éternelle emportés sans retour,
Ne pourrons-nous jamais sur l’océan des âges
Jeter l’ancre un seul jour ?  »
Kokomag, Le Procès
ACTE I
La scène se passe dans un sous-sol des services de sécurité du Spectre. Assis en demi-cercle
autour  d’une  table  ovale  se  trouvent  une  série  de  personnalités  compulsant  diverses  notes,
fumant  et  buvant. Du  thé  fume  dans  un  samovar  parmi  les  bouteilles  de  vodka  et  de  rhum
diversement entamées. Un petit seau de glace est également disposé sur la table, au milieu des
verres. Dans le fond de la pièce, sous la lumière crue d’un projecteur plusieurs individus sont
agenouillés  nus  à  même  le  ciment,  les  mains  et  les  pieds  liés,  sous  la  garde  attentive  de
spadassins  leur pointant un pistolet Makarov sur  la nuque. Autour de la table on reconnaît à
travers les volutes de fumée Ernesto « Che » Guevara (le seul, le vrai),
Joe  Staline,  secrétaire  général  du  PCUS  et  ancien  rédacteur  du  magazine  Métal  Hurlant,
Georges Marchais, ancien ouvrier ajusteur aéronautique,   Jiang Qing, dite  la veuve Mao et
Jacques Vergès, le célèbre avocat des causes perdues.
JOE STALINE, se reversant une rasade de vodka. Avec son accent géorgien caractéristique.
Tovarichtchi, nous sommes  réunis pour  juger d’un grave crime de déviationnisme  teinté de
schizophrénie politique. Depuis deux ans une clique séditieuse se fout de not’ gueule en tournant
en  ridicule  le  vocabulaire  de  la  Science  Marxiste-Léniniste  et  en  diffusant  une  odieuse
propagande  petite  bourgeoise,  gauchiste,  sous  le  faux  nez  de  critique  communiste.  Il  nous
revient la tâche sacrée de dénoncer cette déviation une bonne fois pour toute et d’en éliminer les
complices de manière définitive.
GEORGES MARCHAIS, se rallumant une gauloise.
J’abonde  dans  la  ligne  définie  par  le  camarade  Premier  Secrétaire mais  j’ajouterais  à  la
décharge  des  accusés  que  le  bilan  de  leur  publication  est  globalement  positif.  Il  ne  faut  pas
oublier  que  cette  initiative  émane  de  personnes  bombardées  par  la  sous-culture  yankee  et
allaitées dès leur plus jeune âge par les mass média bourgeois et leur propagande. Dans ce cadre
une idée fausse de l’expérience socialiste était inévitable, aussi je demande une certaine clémence
au vu de ces circonstances.
ERNESTO GUEVARA, tirant une bouffée de son cigare.
Pas d’accord. Soit nous sommes devant un crime grave visant à déstabiliser le camp socialiste,
soit nous sommes en train de commettre une injustice atroce. Il n’y pas de demi-mesure : nous
sommes en présence ou de héros, ou de traîtres.
JACQUES VERGES, imperturbable.
J’interviendrai d’abord sur le caractère exceptionnel de cette cour, et sur le fait que mes clients
ne peuvent  en  aucun  cas  se  reconnaître comme  lui étant  soumis.  Il  en va de  la  responsabilité
historique de ce tribunal de se remettre en cause et de pouvoir d’abord juger des crimes commis
en son nom avant de pouvoir émettre la moindre condamnation de mes clients.
JOE STALINE, s’étranglant dans sa moustache.
Ce tribunal constitue la meilleure chance pour ces individus de faire amende honorable avant
leur juste châtiment, il ne saurait être question de remettre cause sa légitimité ! (Sur ce il sort un
pic à glace et commence à taillader rageusement le sceau de glace avant de se resservir une
large rasade de vodka on ze rocks.)
JIANG QING, d’une voie chantante et mélodieuse.
Ces chiens contre-révolutionnaires sont de la même engeance que le traître Lin Biao et ses
nervis gauchistes et militaristes ! Ils ne méritent aucune condescendance et doivent être exclus
du parti et chassés sans ménagement ! J’en veux pour preuve cet odieux extrait de leur prose
soi-disant révolutionnaire qui fait l’apologie des tigres de papier impérialistes.
Elle cite.
« Le rêve américain existe encore malgré la pauvreté,
le racisme et George W, c’est beau l’Amérique ! »
(«  kill the president »)JACQUES VERGES, après avoir étouffé un juron en mandarin.
Cette citation est hors contexte ! Mes clients ont à plusieurs reprises fait la critique de
l’impérialisme. Si vous voulez des citations, j’en ai aussi :
« Ils sont de partout en Afrique
Mais ils sont tous de la même politique
Ils sont tous de la pompe à fric
Ils sont de France à fric »
(omar et crustacés)
Ou encore
« Bref,  après des années de dictatures fascistes et de régimes corrompus
TOUS vendus aux USA,  avec le Salvador c’est encore un pays latino qui vire à
gauche ! 42 ans après sa mort tragique, l’esprit d’Ernesto « Che » Guevara
prend enfin une juste revanche…l’archevêque ROMERO aussi ! »
(che salavdor del mundo)
et ici
« Pour les tenants du pouvoir et de l’argent par contre, le racisme reste un
valeur appréciable. Il permet en effet de justifier l’injustifiable, à savoir la
profonde injustice de leur situation dont la seule garantie reste la force brutale »
(dubula ibhunu)
ERNESTO GUEVARA, un léger sourire au coin du cigare.
C’est vrai qu’ils ont un côté tiers-mondiste, mais ils sont aussi deux tiers mondains, exemple
cet article sur Perez Hilton :
« Ce beautiful looser obèse et disgracieux après avoir raté une carrière
d’acteur ainsi que celle d’éditeur de revues gay est devenu célèbre en lançant un
blog sur lequel il dit plein de méchantes choses illustrées par des photos de
magazines peoples raturées à l’aide d’un pot de Typex. »
(britney spears la gouine rouge)
Et ils ne sont pas très macho non plus :
le « masculiniste » sous ses dehors « scientifique » et « ouvert » milite en fait
pour garder la femme soumise et docile, car de son point de vue, une femme n’a
que deux rôles « naturels » : La maman ou la putain. Et tant pis si pour gérer
cette contradiction, il faut la traiter à coup de beignes ! Ainsi, les « masculistes »
vont systématiquement contester les études sur les phénomènes de violence faite
aux femmes, ce qui est proprement dégueulasse de notre point de vue ! »
(marxisme et empiro masculinisme)
Franchement camarades, est-ce que vous nous voyez faire la révolution avec ce genre de prose
pour efféminés ?
JOE STALINE, lançant un regard torve de premier séminariste vers le beau « Che ».
Efféminés et cul-bénits ! Regardez cette apologie de la religion contraire à la Science Marxiste-
Léniniste et complaisante avec les « cosmopolites » :
« Pourtant, je dois dire que quand on tabasse un juif parce qu’il est trop… juif
ou qu’on vire une fille de son école parce qu’elle veut garder un fichu sur la tête,
ben ça me révolte. Je crois que la liberté de chacun de croire est plus importante
que la Vérité de l’un ou de l’autre, surtout quand c’est l’autre qui décide de ce
qui est « Vrai ». »
(évangile selon saint haig)
GEORGES MARCHAIS, grisé par le rhum cubain et se rappelant ses origines catholiques.
Taisez-vous Joe Staline !
Il faut raison garder et ne pas se laisser entraîner vers le piège de la bourgeoisie en en faisant des
martyrs ! Il faut concéder qu’ils ont tout fait pour dénoncer les forces réactionnaires de l’ouest,
ici :
« L’esclave avait des chaînes d’acier, le prolo a des chaînes télé. »
(Obanania y’a bon)
et là  :
« Margaret « ironlady» Thatcher !
Souvient toi Kamarade, cette dame anglaise connue pour ses thèses
économiques audacieuses et ses positions politiques en flèche dans une CEE où
elle assumait ouvertement représenter les intérêts « USA first ». »
ou encore :« Privatiser : Verbe intransitif et surtout irréversible, consiste à donner aux
riches ce que les pauvres ont payé de leur poche(…) »
(touche pas à ma poste)
JOE STALINE, claquant violemment son verre de vodka sur la table après l’avoir vidé d’une traite.
Vous oubliez cet immonde article qui traite de ma personne :
« Fils d’une pauvre couturière et d’un cordonnier, il entre très tôt au séminaire.
Il en est bientôt exclu pour absentéisme car il s’occupait trop du peuple qui
vivait, rappelons-le, dans des conditions misérables sous l’administration de
Tsars tyranniques. »
(saint Joseph priez pour nous)
Camarades, ça ne m’a pas fait rire !
LE CHE, avalant une rasade de rhum à même la bouteille.
De toute façon tu ne sais pas, tu n’as jamais pu te départir de tes complexes de plouc
séminariste. Regarde, ce passage aurait du t’amuser :
« KoKomaG est pour la liberté d’expression, mais il ne peut s’empêcher de
penser que devant certaines « prises de position » le GOULAG semble être une
solution envisageable. »
Et celui là par exemple, il aurait du débrider la chinoise :
« Kamarade, espérons que l’exposé de ces quelques réalisations de la
République Populaire de Chine te permettra de faire taire définitivement les
vipères lubriques de la presse bourgeoise tout occupées à salir un peuple libre
guidé par la lumière du marxisme-léninisme ! »
(tous les capitalistes sont des canards laqués)
JIANG QING
Ho ! (chi minh  ?)
ERNESTO GUEVARA, continuant.
Pour moi ce n’est pas si grave, il sont simplement trop lâches pour prendre les armes mais ils
peuvent être utiles à la révolution, en enseignant le marxisme, comme il disent :
« À ceux pour qui le communisme est un gros mot, à ceux pour qui la lutte des
classes remonte à la rencontre de Vercingétorix avec Jules César, à ceux pour
qui le prolétaire est une sorte de gnome de la mythologie nordiste, nous disons
qu’actionnaire, patron ou simple contremaître ne sont pas des catégories qui
relèvent de la classification biologique des espèces. »
(L’an 1 c’est le Grand Soir)
Je laisse la parole à la défense et après nous passons aux votes.
JACQUES VERGES, appuyant ce regard de vainqueur de l’avocat qui sait sa cause entendue.
Camarades, le débat a fait le tour de la question, mes clients ont certes leurs torts mais ils font
leur possible dans un contexte social et historique difficile et tentent avec des moyens dérisoires
de faire face à l’adversité bourgeoise. Ne soyons pas les complices de l’oppression
réactionnaire, laissons le tribunal de l’histoire décider de leur sort et qui sait, peut-être un jour
viendra où nos divergences seront dépassées grâce à l’avènement du socialisme mondialisé.
La commission passe au vote :
coupable : 2 voix
acquitté : 3
En conclusion les prévenus sont relaxés et pourront reprendre leurs activités jusqu’à nouvel
ordre. Les membres se lèvent, laissant les prévenus s’emparer des bouteilles restantes avant
de s’en aller non sans chanter une internationale tonitruante…
Publicités

Commentaires»

1. Jefke - 30 octobre 2010

Jolie auto-apologie.

2. gerard craan - 31 octobre 2010

réaction typiquement petite-bourgeoise que de s’envoyer des fleurs à soi-même. En plus, quand on veut faire comme le père Marx en exploitant sa femme à de sombres tâches de correction orthographique non rémunérées, on essaie de ne pas être imberbe 🙂


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :