jump to navigation

Noël rouge 24 décembre 2010

Posted by kokomag in Edito - KoKomaG.
Tags: , , , , ,
trackback

Camarade ! Tu as sous les yeux la dernière livraison de KoKomaG !
Le câble pas du tout diplomatique du S.P.E.C.T.R.E.
Chaque vendredi, il te révèle le charme discret de la bourgeoise sans fard et sans fausse pudeur.

Et en cette veille de nativité, méditons avec ces paroles prophétiques :
« A tous les recalés de l’âge et du chômage 
Les privés du gâteau, les exclus du partage 
Si nous pensons à vous, c’est en fait égoïste 
Demain, nos noms, peut-être grossiront la liste »

Noël rouge

Face à la crise, les bons plans pour faire du Nouvel An un grand soir !

Camarade !

On fête les 50 ans des grandes grèves de 60 qui marquèrent la fin des trente glorieuses. Depuis, à défaut de révolution, on est dans la crise permanente. Chômeurs, précaires, pensionnés, mères célibataires et autres groupes « fragiles » sont bombardés par la propagande consumériste et mis sous pression par l’assèchement rapide de leurs ressources et le manque de chauffage. Dans la grande tradition de Michel Colucci, KoKomaG file un rencart à tous ceux qui n’ont plus rien !

Tout d’abord la bouffe


http://freegan.fr/

Quand on n’a pas le sou, on glane. Le glaneur est cette année « tendance » on appelle ça le trashmarket ou garbage shopping. Cela consiste à exploiter la part non commercialisable des circuits de distribution agroalimentaires… En clair faire les poubelles des supermarchés.

En effet, ces dernières regorgent de produits légalement périmés mais parfaitement consommables, ou simplement mal achalandés, qui finissent directement au container. Ces derniers sont parfois gardés par des vigiles avec des chiens, ce qui rend le trashmarket quelque peu « spannend ».

Sinon pour les amateurs de « bio », rien de tel qu’un potager urbain, en effet, la ville regorge d’espaces « verts » improvisés : chancres urbains, accotements de voiries, chantiers en jachère… rien de tel pour repiquer des poireaux. Le seul hic, notre « urban farmer » va parfois devoir faire des kilomètres pour sa récolte, vu les difficultés de remembrement de ses terres.

Pour les viandards, rien ne vaut le lapin braconné au collet. Ces sales bêtes, privées de leur principal prédateur, le loup, pullulent dans les villes. Elles ne se cachent même plus dans la forêt de Soignes près de Bruxelles ou dans le Bois de Boulogne près de Paris (attention fréquenté également par d’autres espèces de lapins plus chauds mais moins braconnables). Sachons repérer leurs terriers et les occire au moyen d’un piège connu pour provoquer une longue et douloureuse agonie. Précisons tout de même que cette pratique est parfaitement proscrite à droite par Brigitte Bardot et à gauche par l’Animal Liberation Front. Dernière précision, moyennant une légère adaptation du matériel, cette technique marche aussi avec les chats.

Pour les amateurs de fruits de mer, pourquoi pas le camping d’hivers sur la plage en squattant le site du feu camping cosmos ? Tu pourras ainsi allez décrocher des moules sur les brises lame et taquiner le merlu, prévoir seulement suffisamment d’alcool pour ne pas sentir la douleur liée aux engelures et à la mort lente par hypothermie.

Maintenant qu’on a de quoi se sustenter, cherchons de quoi boire :

Avec une paire de régimes de bananes plantain, une antique recette de bière est connue par toutes les communautés d’Afrique subsaharienne. (http://www.bananier.fr/recette/biere.htm) Cette technique est peut-être difficilement applicable sous nos latitudes, mais rien de tel pour favoriser les contacts de culture.

Pour les perdus et les perpètes, d’autres moyens de se procurer de la drogue liquide existent par exemple ici : http://guide.zonard.net/index.php/Se_cuiter_la_gueule_pas_cher

Rappelons sinon que l’eau du robinet est plus saine et plus sûre que n’importe quelle boisson commerciale…

Maintenant qu’on a le manger et le boire, place à la fête :

Idées cadeaux démocratiques et bolchevistes :

– la « playlist KoKomaG » (voir divers stuff [prochainement]) à télécharger soi-même : sélectionne et reproduit une liste de chansons toutes plus révolutionnaires les unes que les autres et offre la, la personne qui recevra ce cadeau original fera son éducation politique en recherchant patiemment tous ces titres introuvables sauf sur les sites marxistes léninistes les plus graves

– un pinceau N°4, une bouteille d’encre de chine, et un rouleau de papier de riz : rien de tel pour reproduire l’intégrale de la poésie du président Mao Tsé Toung (modèle ici : http://youpiao.pagesperso-orange.fr/htdocs/chapitre5/W07.htm) Si tu es d’humeur facétieuse tu peux aussi donner pour modèle des condamnations à mort de moines tibétains, de toute façon personne n’entrave le chinois.

– Deux aiguilles, une pelote de laine rouge et une pelote de laine or, et voilà tout le matériel pour commencer une écharpe 100% à gauche. Idéal pour s’occuper en regardant les exécutions des ennemis de la révolution (http://revolution-francaise.net/2008/04/01/223-tricoteuse-formation-mythe-contre-revolutionnaire)

Tout le monde à ses cadeaux bon maintenant un plan sortie s’impose :

Pour ta culture, sache que les grands musées sont souvent gratuits une fois par mois (tous les premiers mercredis après-midi du mois sur Bruxelles). Dans la tradition des chanteurs de Noël, pourquoi pas une chorale qui reprendrait les classiques des chœurs de l’armée rouge ? Sinon, rien de tel que de batifoler sous les flocons au cœur même des grandes villes. Si tu as définitivement trop froid, tu peux toujours fêter Noël avec des gens encore plus mal que toi, c’est très revigorant ! Des veillées de Noël pour SDF sont ainsi organisées dans les gares des grandes villes, on cherche toujours des volontaires pour aider alors qu’on n’a jamais de mal pour trouver des convives pour participer.

Sur cette note optimiste, te voila paré, Camarade, pour fêter dignement l’anniversaire de naissance d’un petit palestinien rebelle à l’Empire ! Que cette nouvelle année soit pour toi celle du grand soir tous les soirs !

A l’année prochaine !
Vlad et Ernest

Publicités

Commentaires»

1. Woodstock - 25 décembre 2010

Très bon article toutefois vous avez oublié le plan pour le sapin. Ceci dit le meilleur plan est de fêter noël orthodoxe soit 2 semaines après ( calendrier julien). Ainsi vous bénéficiez des soldes et pour les plus radins des invendus de noël ET du nouvel an. Le sapin on vous le donnera et pour la picole si vous savez 3 mots les russes sont sacrément partageurs. Pour chanter la révolution la langue convient parfaitement et a fait ses preuves et ne vous faites pas trop de souci pour l’idéologie après quelques verres tous le monde confond ou s’apelle Ivan , Vladimir, Léon, Nikolai ou Joseph (même qu’il y a des Nikita). Bien à vous et nasdrovia.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :