jump to navigation

Le festival de Kahn 19 mai 2011

Posted by kokomag in Edito - KoKomaG.
Tags: , , , , , , , , , , , , , ,
trackback

Camarade ! Tu as sous les yeux la dernière livraison de KoKomaG !
Le cahier du cinéma du S.P.E.C.T.R.E.

Après deux semaines d’agitation au sein de l’ultra-gauche, nos deux théoriciens du groucho-marxisme 2.0 sont allés se reposer dans un petit village de pêcheurs du sud de la France.
Cette semaine, KoKomaG te dévoile le Palmés de 2011, et t’invite à redécouvrir quelques classiques.

N’oublies pas de faire suivre à ton chroniqueurs cinéma préféré (pour les belges, y’en a qu’un : Hugues Dayez, hda@rtbf.be) ça pourrait lui donner des idées.

Et en attendant la gaudriole, méditez sur le verset 22 de cet « humoriste post-marxiste égaré dans les papiers-peints du lettrisme » :

« A mesure que la nécessité se trouve socialement rêvée, le rêve devient nécessaire. Le spectacle est le mauvais rêve de la société moderne enchaînée, qui n’exprime finalement que son désir de dormir. Le spectacle est le gardien de ce sommeil.« 

Le festival de Kahn

Alors qu’à Cannes, malgré les efforts louables de Lars «führer de rire » Von Trier, un festival soporifique et déprimant touche doucement à sa fin, il est temps de faire le point sur notre sélection exclusive des événements inspirés de faits réels pour la palme KKmG 2011.

Cette année exceptionnellement riche en rebondissements nous aura offert une un plateau de choix avec quelques très belles surprises :

Mrs manatane à Canne

En premier, le jury décerne une palme d’interprétation masculine à Dominique « DSK » Strauss-Khan dit « le gros lourd » pour son interprétation mondialement remarquée de « Basic Instinct ». Alors que le film est encore en cours de montage, le jury a tenu à décerner ce prix spécial pour le lancement d’une saga qui s’annonce prometteuse. Il est certain que le film et la série sont promis à une belle carrière cet été.

La délibération a été difficile, mais le prix d’interprétation revient cette année à Ben «Benny Hill» Laden pour « Night of the Living Dead ». Il n’est toutefois pas certain que le studio de Washington ait prévu une suite dans l’immédiat. Comme dans le monde fantasque du cinéma hollywoodien tout est possible, on s’attend à plusieurs « séquelles » telles « Le Retour des Morts Vivants » et la « La Revanche des Morts Vivants ».

Le prix spécial « gorge profonde » est attribué à « Lolita » avec en vedette la bien nommée : « Pippa », Philippa Middelton, la paire de fesses qui a réveillé la libido d’un milliard de téléspectateurs et pourquoi pas de téléspectatrices.

Le prix spécial de la réalisation et de l’humour pince fesse revient cette année à Bachar «Walz With Bashir » al-Assad qui a reçu la présidence Syrienne (un vrai boulot d’arabe) en héritage pour son remake de « Lawrence d’Arabie ». Ce Film discret, tout en pudique retenue, souffre d’être arrivé un peu tard sur nos écrans. Après les intellos chômeurs de Tunisie, le Ramsès ou la pyramide du pouvoir égyptien et le très controversé fils du renard du désert de Libye, la révolte syrienne fait un peu trop penser à un mauvais remake. Boudé par les spectateurs, ce film ne fait pas recette malgré ses qualités indéniables. Il faut dire aussi que la production manque cruellement de moyens. Malgré un jeu d’acteurs splendide, le film pèche par une photographie et un son déplorable. On ne le répétera jamais assez aux producteurs : filmer avec un GSM c’est bien pour la bande-annonce, mais rien ne remplace des images réalisées par de vrais professionnels.

Et comme chaque année le cinéma belge se taille la part du lion :

Ainsi, la palme spéciale « Alzheimer » revient cette fois encore au cinéma belge qui aura marqué le festival cette année avec un travail collectif audacieux : « L’armée des ombres ». Sur le thème de l’amnistie/amnésie des collaborateurs de la Seconde Guerre mondiale, Le Vlaams « VNV » Belang, parti d’extrême droite « fiaminghi » a déposé un projet de loi accueillie avec grand intérêt par tous les partis flamands « démocratiques » à l’exception de Groen. (Verts, écologistes cosmopolites) Ce projet de loi vise à accorder rien moins que l’amnistie aux inciviques c’est-à-dire les collabos du régime d’occupation Nazi entre 1940-’45 et de leur octroyer des indemnités à eux sinon leurs descendants.

La Belgique encore, avec un partenariat Belgo-Suisse, dont l’aventure Sabena/Swissair n’a pas entamé le crédit. Dans la catégorie film d’entreprise,  Solvay, fleuron de l’industrie chimique du plat pays, reçoit le prix des producteurs pour le financement du très beau et très poétique « Solaris » avec son « Solar Impulse ». Cette petite production indépendante sera, malheureusement, la seule bonne surprise de cette année. Le film nous narre les aventures d’une bande de potes qui ont un petit vélo dans la tête et qui rêvent de faire voler un plus lourd que l’air sans pétrole. Le projet aura été difficile à monter du point de vue financier, Total et British Petroleum ayant refusé de participer à la production.

Un autre sortie récente de ce cinéma belge fort remarquée est l’adaptation de « Priscillia Queen of the Desert » avec 45.000 holebi’s and friend faisant la fête dans les rues de Bruxelles samedi ce 14 mai dernier. Ce film est une célébration qui nous entraîne dans un univers de couleur et de diversité rempli de chaleur humaine. Une véritable bouffée d’air frais dans cette sélection annuelle.

Une distinction spéciale est attribuée après «le Fils » et « La Promesse » au dernier film de l’inénarrable Prince Laurent de Belgique. Cette fois-ci Lolo nous apparaît dans un joyeux et scandaleux remake des aventures de Tintin dans « Le Dernier Train du Katanga » (en vo « The Mercenaries »). Ce film sera une très bonne entrée en matière avant la sortie du très attendu « Tintin 3d », tiré de l’inédit « Tintin et le troisième Reich », produit par Steven Spielberg, prévu pour le 26 octobre prochain.

Le cinéma d’animation japonais est à l’honneur avec un détonnant nouvel opus d’« Akira ». Nous avons affaire ici à une très grosse production. Une centrale nucléaire, quatre réacteurs éventrés et un territoire de 20 km de rayon autour de la centrale décrétée zone interdite pour cause de contamination radioactive. Des millions de figurants auront été déplacés dans tout le pays, dont une bonne partie sera même mise en quarantaine, sans oublier les nécessaires morts par irradiation et la probable propagation au monde entier, l’angoisse est au rendez-vous, de quoi faire Fukushima dans son froc ! Tepco, le producteur, a produit un film manifeste d’une nouvelle vague pour le cinéma de demain. Le réalisateur se montre ici le digne successeur  de « Ran », « Kagemusha » et surtout de « Dream », trois pièces maitresses de Kurozawa sensei.

La Palme d’Or KKmG 2011, aura donc été très disputée mais revient encore et toujours à un énième remake d’« Exodus » qui après des versions bosniaque, africaine, pakistanaise ou encore timor-orientale retourne au bercail palestinien. Ce film commémore la « Nakba » en commençant par une version horreur de « la croisière s’amuse » sur les côtes de Gaza et se terminant par un final dans lequel Tsahal s’offre vingt morts Palestiniens pour commémorer « le jour de l‘indépendance ». Pour rappel la Nakba (traduction : la catastrophe) est le terme par lequel les Palestiniens nomment leur expulsion massive et violente de Palestine par le mouvement sioniste en 1948, qui, succédant au protectorat britannique, avait repris l’administration de ces territoires à « la Sublime Porte ». Cet évènement fut le déclencheur de ce que l’on appelle désormais le « conflit israélo-palestinien ». Un duo dramatique qui forme depuis une source d’inspiration apparemment inépuisable !

C’est ici que nous terminons cette édition 2011, qui fut ma foi un très grand cru !

À l’année prochaine pour un nouveau festival !
Vlad et Ernest, rebelles sur la croisette

——————————————————–

« Pippa », l’autre Middleton, nouvelle reine du net
http://www.google.com/hostednews/afp/article/ALeqM5iz0sJ-OC6L3TFW-UrASaPKcqcVtA?docId=CNG.fdea8894e83a5a40c8deee10647d4956.1e1

Élections législatives fédérales belges de 2010
http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89lections_l%C3%A9gislatives_f%C3%A9d%C3%A9rales_belges_de_2010

The Belgian Pride
http://www.thepride.be/

Le Dernier train du Katanga
http://films.psychovision.net/critique/dernier-train-du-katanga-587.php

Damas rejette les sanctions américaines, appel à des manifestations vendredi
http://www.france24.com/fr/20110519-damas-rejette-sanctions-americaines-appel-a-manifestations-vendredi#

Publicités

Commentaires»

No comments yet — be the first.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :