jump to navigation

La (vraie) révolution de la frite 2 juin 2011

Posted by kokomag in Edito - KoKomaG.
Tags: , , , , ,
trackback

Camarade ! Tu as sous les yeux la dernière livraison de KoKomaG !
La feuille de chou du S.P.E.C.T.R.E.

En hommage à Elio Di Rupo : un minute de silence.
………. ………. ……. … ………………………. ………………………………………….. ……………………….. ……………….. ………….. ………………………………… ……………………. ……………… …………………….. …………………… ……………. …………….. ……………….. …………… ……………….. …………………….. ……………. ……………………..

« De tous ceux qui n’ont rien à dire, les plus agréables sont ceux qui se taisent. » Coluche

La (vraie) révolution de la frite !

Camarade,

Ce dimanche 29 mai 2011 est un jour qui fera date dans l’histoire de la révolution. En effet, ce jour une bande de joyeux hippies, pardons d’eco-activistes, ont libéré un champ de pomme de terre crapuleusement OGMisées à Wetteren, non loin de Gent dans la campagne flamande.

Contre l’expérimentation en milieu ouvert et sans aucune protection de cette culture de frites génétiquement modifiées (FGM), le Belgian Field Liberation Movement (le FLM) a mobilisé quelques dizaines de militants pour sauver ce symbole national de l’exploitation capitaliste, et accessoirement le biotope environnant, d’une pollution possible. L’intervention, comme d’habitude proportionnée et mesurée, de la police fédérale belge, requise pour protéger « la science » (enfin surtout le Capital), se solda par 18 blessés, manifestants pacifiques et policiers belliqueux confondus.

L’Université de Gand, Vlaams Instituut voor Biotechnologie (VIB), Instituut voor Landbouw- en Visserijonderzoek (ILVO) et l’Hogeschool Gent se sont associés pour expérimenter dans ce champ une nouvelle variété de pommes de terre censées résister au Phytophthora, une maladie courante de la patate, mieux connue sous le nom de « mildiou ». Noble objectif à première vue, sauf que type d’expérimentation en pleine terre est très onéreux et non sans risque pour l’environnement, et se doit donc pour être possible d’être dûment homologué par les bailleurs de fonds, gens qui n’ont pas forcément l’avancement des sciences comme motivation première. L’Université de Gand et les Instituts se sont donc associés avec les chimistes allemands (une vielle habitude flamande décidément) de BASF pour financer leurs expérimentations. En échange de ce financement, BASF a également planté dans ce champ une rangée de ses propres patates expérimentales : la AMFLORA. Cette dernière patate n’a pas pour particularité d’être comestible : elle est destinée à la production d’amidon pour l’industrie. Bref, un champ 100% capitaliste et 100% « biohazard » !

« Dans le dossier de demande de mise sur le marché, le pétitionnaire (ndlr : BASF) précise que la réduction de la teneur en amylose confère à l’amidon des propriétés technologiques industrielles intéressantes(…) » Demande d’autorisation de mise sur le marché de la pomme de terre génétiquement modifiée AV43-6-G7 : avis de l’Anses – http://www.journaldelenvironnement.net/article/demande-d-autorisation-de-mise-sur-le-marche-de-la-pomme-de-terre-genetiquement-modifiee-av43-6-g7-avis-de-l-anses,23337

Les vingt-six rangées de patates de l’Université et du centre de recherche néerlandais de Wageningen et la rangée d’AMFLORA du BASF Plant Science se caractérisent toutes deux par une forte résistance aux antibiotiques. Cette caractéristique inquiète fortement Greenpeace pour qui cette résistance participerait à rendre à rendre nos propres antibiotiques moins efficaces… ce dont les capitalistes se foutent complètement au contraire ça leur permettra de vendre de nouveaux antibiotiques toujours plus puissants. Si on leur dit qu’à long terme cela ne sera plus possible, ils diront que de toute façon à long terme on sera tous morts !

Avec la AMFLORA ce n’est plus seulement Monsanto et l’industrie agroalimentaire qui font pression pour l’autorisation des OGM, mais c’est aussi le secteur de la chimie industrielle qui se met dans la course. Les lobbies financés par ces pro-OGM voient dès lors leurs moyens considérablement augmenter, d’où les discours pro-OGM qui se répandent dans la presse conventionnelle… et il n’est pas rare de trouver également des commentaires de scientifiques professionnels directement financés par ces lobbies. En clair des vendus !

Leur stratégie se développe sur deux axes.

D’une part, des commentateurs plus ou moins experts expliquent tous les bienfaits supposés des OGM, tout en minimisant voire en niant les effets néfastes avérés. Ils citent toutes sortes d’études « scientifiques », en se gardant bien de citer leurs sources de financement, sachant qu’il est très compliqué de démonter les structures de financements de ces études.

D’autre part, le second axe d’attaque des lobbies pro-OGM se concentre sur la décrédibilisation des militants écologistes. Ils insistent alors sur le caractère « terroriste » des actions anti-OGM et sur l’immaturité de militants post-adolescents qui ne comprenne rien à la « Science ».

Cette stratégie a fait ses preuves : elle a été bien rodée par les lobbies pro-nucléaires depuis le début des programmes nucléaires dit « civils ». Il y a peu de temps encore, ceux-ci nous vantaient les bienfaits de l’énergie atomique. Malheureusement pour eux, les Japonais de TEPCO à Fukushima ont depuis sérieusement écorné leur credo.

Quand on s’attaque à la propriété privée, les capitalistes font bloc

Les pro-OGM disposent donc d’alliés de poids dans le monde politique comme Annemie « NSDAP » Turtelboom la ministre de l’Intérieur qui tient à défendre à tout prix la propriété privée des champs de patates. Le parquet de Termonde a ainsi l’intention de poursuivre les militants du FLM pour association de malfaiteurs, vol et destruction. De plus, une astreinte de 2.500 euros a été signifiée après l’action aux organisateurs. Cet aspect rétroactif de l’astreinte, complètement contraire à l’usage, ne semble pourtant nullement déranger le ministre de la Justice Stefaan De Clerck

Pourtant, déjà en 2010, le ministre wallon de l’agriculture Benoit Lutgen, tout comme Arnaud Apoteker, chargé de campagne pour Greenpeace, mettaient tous deux l’accent sur le caractère extralégal de plusieurs décisions de la commission européenne présidée par José Manuel Barroso concernant les OGM.

En effet début 2010, la commission a accéléré la prise de décision de plusieurs textes visant à autoriser certaines cultures OGM dans l’Union Européenne.

Pour Benoit Lutgen : « Ceci démontre à quel point les consommateurs et les agriculteurs sont à la merci d’intérêts privés de certaines multinationales qui bradent notre agriculture familiale sur l’autel du libéralisme et du profit(..) ». Pomme de terre OGM: M. Lutgen « profondément choqué » – http://www.dhnet.be/infos/belgique/article/302459/pomme-de-terre-ogm-m-lutgen-profondement-choque.html

Cette vision passéiste et romantique du ministre de l’agriculture wallon est touchante mais le problème n’est pas là : à travers les OGM, le capitalisme tente surtout de mettre la main sur une part vitale du patrimoine naturel et alimentaire de l’humanité. La manière dont il presse le pas pour mettre au plus vite les produits « made in OGM » sur le marché l’amène à faire fi de tout les risques connus et inconnus qui entourent cette technologie partiellement maîtrisée. A l’arrivée, la catastrophe risque d’être totale… sociale, sanitaire et environnementale !

Sociale : les agriculteurs, privés de leur capacité de réensemencement seront totalement à la merci des multinationales pour l’ensemble de leur production, bref le retour au servage (cf affaires Monsanto).

Sanitaire : l’impact des produits « made in OGM » étant pour le moins inconnu, ses effets ne se feront éventuellement connaître que dans plusieurs années quand il sera largement trop tard…un peu comme avec le Prion chez les bovins ou le Softenon chez les humains.

Environnemental : une fois lâchés dans la nature, les OGM auront le loisir de s’accoupler et de muter avec la flore locale, quitte rendre cette dernière proprement stérile et/ou inconsommable. On en finira par regretter notre bon vieux mildiou !

Il est évident que ces arguments raisonnables n’arrêteront pas à eux seuls la folle course au profit de nos multinationales capitalistes et de leurs laquais « universitaires » en mal de budget et de notoriété. Face à cette offensive, seule une action conséquente et déterminée peut espérer mettre à mal le processus OGM.

Aussi un seul mot d’ordre :
Prend ta faucheuse camarade et sauve tes Bintjes !

A la semaine prochaine et bonne récolte !

Vlad et Ernest

Demande d’autorisation de mise sur le marché de la pomme de terre génétiquement modifiée AV43-6-G7 : avis de l’Anses
http://www.journaldelenvironnement.net/article/demande-d-autorisation-de-mise-sur-le-marche-de-la-pomme-de-terre-genetiquement-modifiee-av43-6-g7-avis-de-l-anses,23337

L’opération de police à Wetteren a coûté 35.000 euros
http://www.7sur7.be/7s7/fr/2765/Environnement/article/detail/1273238/2011/06/01/L-operation-de-police-a-Wetteren-a-coute-35-000-euros.dhtml

Le melon génétiquement modifié arrive
http://www.7sur7.be/7s7/fr/2765/Environnement/article/detail/1270968/2011/05/27/Le-melon-genetiquement-modifie-arrive.dhtml

Champ de pommes de terre OGM: l’astreinte signifiée après la destruction
http://levif.rnews.be/fr/news/belga-politique/champ-de-pommes-de-terre-ogm-l-astreinte-signifiee-apres-la-destruction/article-1195024830981.htm

Pommes de terre OGM à Wetteren: les champs sous surveillance
http://www.lalibre.be/societe/planete/article/658691/pommes-de-terre-ogm-a-wetteren-les-champs-sous-surveillance.html

«En autorisant la pomme de terre OGM, Bruxelles ne suit pas ses propres directives»
http://www.liberation.fr/terre/0101622468-en-autorisant-la-pomme-de-terre-ogm-bruxelles-ne-suit-pas-ses-propres-directives

A quoi sert la pomme de terre OGM ?
http://www.lefigaro.fr/sciences-technologies/2010/03/03/01030-20100303ARTFIG00681-a-quoi-sert-la-pomme-de-terre-ogm-.php

Pomme de terre OGM: M. Lutgen « profondément choqué »
http://www.dhnet.be/infos/belgique/article/302459/pomme-de-terre-ogm-m-lutgen-profondement-choque.html

Les activistes anti-OGM risquent de lourdes sanctions
http://www.deredactie.be/cm/vrtnieuws.francais/infos/110602_antiOGM

Belgian Field Liberation Movement
http://fieldliberation.wordpress.com/2011/04/07/invitation-29-mai-action-contre-les-patates-ogm/

Des élus Verts de Lille ont « fauché » des patates OGM en Belgique
http://www.nordeclair.fr/Actualite/2011/05/31/nef-1410320.shtml

+++++++++++++++++++

Lobbies pro-OGM

Belgique : 18 blessés dans une attaque d’extrémistes anti-OGM (ndlr : mais les commentaires sont très drôle)
http://24heuresactu.com/blog/2011/05/30/belgique-18-blesses-dans-une-attaque-dextremistes-anti-ogm/

Nourrir la planète, un défi pour les chercheurs
http://www.lesechos.fr/innovation/sciences/0201382496191-nourrir-la-planete-un-defi-pour-les-chercheurs-166892.php

Un champ de pommes de terre OGM endommagé par des militants écologistes
http://levif.rnews.be/fr/news/actualite/belgique/un-champ-de-pommes-de-terre-ogm-endommage-par-des-militants-ecologistes/article-1195023391917.htm

Amflora – BASF
http://www.basf.com/group/corporate/en/products-and-industries/biotechnology/plant-biotechnology/amflora

++++++++++++++++++++++++

Il en parle parmi d’autres choses

Un week-end tout en légumes
http://www.rtbf.be/info/chroniques/chronique_un-week-end-tout-en-legumes?id=6200103

SOS sécheresse !
http://www.agoravox.fr/actualites/politique/article/sos-secheresse-94253

Le monde selon Monsanto
http://www.arte.tv/fr/1912794.html

Le monde selon Monsanto – le blog
http://blogs.arte.tv/LemondeselonMonsanto/frontUser.do?method=getHomePage

Le Monde selon Monsanto (Vidéo intégral)

++++++++++++++++++++++
D’autre utilisation de la patate

Le Patator
http://www.patator.fr.cr/

+++++++++++++++++++++
KoKomaG en a déjà parlé

Du jardin d’Eden à la corbeille de Wall Street
https://kokomag.wordpress.com/2011/03/04/du-jardin-deden-a-la-corbeille-de-wall-street/

The fish hunter
https://kokomag.wordpress.com/2010/10/21/the-fish-hunter/

Animal Farm, Milky bizzness
https://kokomag.wordpress.com/2009/10/08/animal-farm-milky-bizzness/

Publicités

Commentaires»

1. vlad - 5 juin 2011

camarades

les valets de pisse du kapital répriment les scientifiques critiques !

signez la pétition :

No dismissal for reseacher Barbara Van Dyck!
>
> On Friday June 3th we learned that Barbara Van Dyck was sacked because
> of her solidarity with the activists of the Field Liberation Movement
> in the context of an action against a test field with genetically
> modified organism’s (gmo’s), in this case potato’s, in Wetteren on May
> 29th . We are shocked by this sanction, because it is
> disproportionate and a breach of labour law and the principle of
> academic freedom and freedom of speech.
> Barbara Van Dyck participated in the action in Wetteren during her
> private time (on a Sunday) and not during service. Moreover she is not
> discharged for committed actions or trespassing, but because of her
> solidarity with the activists and her public support for their
> actions. We question the reasons of the University to dismiss her.
> With this disproportionate sanction, which boils down to Berufsverbot,
> the University breaches one of the core values that are central in her
> own mission statements: academic freedom. We like to remind the
> authorities that academic freedom does not only imply the possibility
> to do independent research, but also the individual freedom of the
> academic to ‘take a critical stance towards certain tendencies or
> parts of society. This individual freedom is the corner stone of our
> academic identity’ (rector speech opening academic year 2003[i]). A
> similar reasoning we find in the UNESCO recommendations, par. 26: ‘all
> higher-education teaching personnel should enjoy freedom of thought,
> conscience (…) They should not be hindered or impeded in exercising
> their civil rights as citizens, including the right to contribute to
> social change through freely expressing their opinion (…). They should
> not suffer any penalties simply because of the exercise of such
> rights.’[ii]
> Moreover the university breaches the democratic basic right that is
> foundational to our society: freedom of speech. By discharging a
> researcher for her sympathies with this action, the K.U/Leuven
> inscribes itself in a new climate of criminalisation of activism and
> even the criminalisation of sympathy for activism. She is sanctioned
> for her open sympathies and solidarity with the Field Liberation
> front, not for her deeds.
>
> One has not to agree with the target and tactics of the action to
> recognize its broader social relevance: what is socially just and
> ecologically sustainable agriculture? Which role gmo’s play in this
> and how do we spread research finances in a equitable way over
> different options? The narrowing down of this action as a deed of
> violence, shifts the attention from a most necessary social debate.
> The presence of scientists in both camps proves that also within the
> scientific community there is no consensus on the necessity and value
> of gmo’s.
>
> We call on the university authorities to keep its trust in critical
> reflection and the social commitment of its researchers. We request
> this dismissal to be withdrawn. We call upon the personnel of the
> KULeuven and the international academic community tot protest against
> this discharge. This case has ramifications that surpass the
> individual case of Barbara Van Dijck, as it is about the future of
> science (and its link with industry), the principles of academic
> freedom and freedom of speech.
>
>
> Please sign this petition by sending a mail with name, title and
> affiliation to :
> petitieactieBVD@gmail.com
>
> More info: Stijn.Oosterlynck@asro.kuleuven.be
>

2. Le retour de la vengeance du concombre masqué « Kokomag's Blog - 10 juin 2011

[…] nos propres antibiotiques moins efficaces… » : La (vraie) révolution de la frite ! – https://kokomag.wordpress.com/2011/06/02/la-vraie-revolution-de-la-frite/ Angie dans toute sa […]


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :