jump to navigation

Tout ce qui trime n’est pas Or 8 septembre 2011

Posted by kokomag in Edito - KoKomaG.
Tags: , , , , , , , , , , ,
trackback

Camarade ! Tu as sous les yeux la dernière livraison de KoKomaG ! L’édito du S.P.E.C.T.R.E.

Ça y est, c’est reparti pour une quatrième saison, avec plus de sexe, plus de violence, et toujours une bonne dose de groucho-marxisme.

Pour ce numéro de rentrée La RédaKtion a beaucoup hésité dans le choix du sujet :

  • – “La Libye, Kadhafi et les contrats juteux de ventes d’armes” versus “La Libye, la Révolution et les contrats juteux de reconstruction” le tout sous ce superbe titre « Le Beur et l’argent du Beur »
  • – « London’s burning » and « White Riot » versus « Anarchy in U.K.« , une analyse pertinente des émeutes estivales anglaises à faire crêter les cheveux d’un chauve.
  • – L’inquiétante percée du Centrisme Radical ou l’on explique comment, grâce à Benoît Lutgen, François Bayrou est devenu une icône de l’extrême gauche.
  • – Les primaires au PS français, comment une bite à col roulé
  • aurait pu se retrouver à l’Elysée.
  • – Le procès Chirac, une histoire inoubliable.
  • – L’art et la culture en danger, une analyse de cas : l’Arenberg, signez la pétition : http://www.arenberg.be/fr/118/P%C3%A9tition—Sauvez-l%27Arenberg !

Voilà donc les sujets aux quels vous avez échappé !
Et avant de découvrir le sujet retenu, souhaitons en ce 9 septembre un bon anniversaire au Lion du Panshir ainsi qu’à Mao, cadavres de respectivement 10 et 35 ans.

Ce qui nous fait penser avec Malraux qu’ « Il y a une fraternité qui ne se trouve que de l’autre côté de la mort.« 

Tout ce qui trime n’est pas Or !

La conquête de l’Eldorado jamais n’abolira le travail

Camarades,

Ça brille, c’est jaune, c’est un métal qu’on trouve sous la terre et dans les rivières, depuis des temps immémoriaux. On en fait de jolis bijoux, parfois aussi de fausses dents et l’industrie de l’électronique ne peut pas s’en passer. Mais en dehors de ces usages bourgeois, son utilité est toute relative… comme sa valeur. Bref c‘est de l’OR !

L’or, tout le monde veut de l’or. Enfin quand on dit tout le monde, il faut entendre par là ceux qui en ont les moyens, ceux qui ont des économies, de l’épargne, des investissements. Cela réduit déjà le monde à une partie plus congrue…. Mais pourtant c’est ce petit monde qui pèse sur l’équilibre économique mondial.

En effet, c’est dans le courant de l’année 2001 que les cours mondiaux de l’or ont commencé à véritablement accélérer leur progression. Cela fait donc 10 ans que le prix de l’or augmente et même que son augmentation s’accélère. Il est ainsi passé de 200$ l’once en 2001 à plus de 1.800$ l’once aujourd’hui ! Historiquement pourtant, l’or était resté particulièrement stable jusqu’au tournant des années septante. A ce moment les cours du métal jaune ont commencé à s’agiter à la hausse, suivant les aléas des crises pétrolières puis l’éffondrement des premières start-up et de la net-économie, pour ne plus s’arrêter jusqu’à aujourd’hui, avec une forte accélération depuis 2001. …une belle bulle spéculative camarade !

Cette évolution et ces soubresauts dans la cotation de l’or sont en relation directe avec l’écart de confiance existant avec les monnaies « fiat ». La monnaie « fiat », ce n’est pas celle qui se trouve dans le coffre d’une voiture de marque italienne mais celle qui est basée principalement sur le degré de confiance plutôt que sur sa convertibilité en métal jaunâtre.

« Trois systèmes monétaires on existé au cours de l’histoire. La monnaie basée sur des métaux précieux (or, argent surtout), la monnaie de papier basée sur des commodités (or surtout) et la monnaie fiat, basée uniquement sur la crédibilité du gouvernement qui l’émet. » J.F. Beaulieuhttp://www.causes-crise-economique.com/monnaie_fiat.htm

Alors, tant que la confiance règne tout va bien, mais s’il se dit qu’un pays n’est peut-être pas un si bon payeur alors c’est la catastrophe annoncée… Camarades, pire que quand les Soviets on dit qu’il ne rembourseraient pas les emprunts émis par le Tsar !

Les immondes capitalistes se replient sur leur valeur refuge, leur métal fétiche si cher à la sorcière Karaba et se mettent à chanter, « Kirikou est petit… », en attendant le Père Noël des jours meilleurs qui redressera la Wallonie et son économie.

Ainsi,  l’accélération actuelle de la progression du cours de l’or n’est pas sans rappeler l’évolution des bulles spéculatives vécue naguère avec Internet et l‘immobilier… Ne dites plus jamais à un banquier que : « la nouvelle économie c’est l’avenir grâce aux autoroutes de l’information » et encore moins « quand le bâtiment va, tout va ! » il risquerait de vous péter la gueule !

Aujourd’hui, dites plutôt « je veux de l’OR ».

Sauf qu’une progression à la hausse autour de 25% par an est intenable à terme. Les plus optimistes parlent d’un plafond et d’une stabilisation des cours de l’or en 2012. Il est aussi très possible d’assister à un réajustement très douloureux à la baisse, d’ici 10 ans ou 10 minutes selon les prédications, toujours justes et exactes, annoncées par les  gourous experts de l’économie.

L'or aujourd'hui c'est le jeu de l'avion, le dernier qui achetera perdra tout. Il ne serait même pas surprenant que brusquement l'or reprenne son court d'il y a cinq ans.

D’autres prédicateurs boursiers appellent de leurs vœux rien de moins que la fin de la monnaie fiat (c-à-d : notre système actuel de monnaie) et le retour à l’étalon or. Si cela peut paraître séduisant pour certains libéraux naïfs et individualistes, et autres anarchisants folkloristes, c’est surtout chez les capitalistes les plus gourmands et les réactionnaires anti-état dans la droite ligne du Tea-party US que l’on trouve les plus fervents partisans de ce retour à l’étalon or.

Ceux-là rêvent de marchés totalement déréglementés où l’exploitation de l’homme se ferait sans aucune limite. Leurs délires les conduisent même à croire dans une économie naturelle qui serait  uniquement pervertie par les gouvernements et par les syndicats.

On peut ainsi lire chez un certain Georges Kaplan :

« Les gouvernements et parlements européens se sont efforcés, depuis plus de soixante ans, de gêner le jeu du marché, d’intervenir dans la vie économique et de paralyser le capitalisme. » http://www.contrepoints.org/2011/08/31/43228-ceci-nest-pas-une-crise-du-capitalisme-liberal

C’est vrai que la citation vient d’un des sites les plus caricaturaux que l’on puisse trouver. Pourtant dans le genre, délire mystifico-aurifère, on peut aussi lire chez le Suisse Charles Gave :

« L’or est une protection contre la spoliation étatique non fondée sur le Droit ou la Loi. Dans cet esprit (…) le meilleur des régimes est une démocratie des vertueux et le pire sans aucun doute la démagogie. Si nous avons une tyrannie ou une démagogie au pouvoir, s’exprimant par exemple au travers d’un contrôle des changes, alors l’or est l’une  des solutions. » http://lafaillitedeletat.com/2010/11/09/lor-et-la-monnaie/

Ce courant de pensée, aussi absurde soit-il, traduit surtout une totale déconnexion entre l’analyse des marchés financiers et la sueur des travailleurs réels nécessaire à la production des richesses sur lesquels ces ignobles gens spécules.

Poursuivant dans son délire Gave insiste prétendant que : « [ Si pour] Aristote: la monnaie a une valeur intrinsèque fondée sur son coût de production, [cela] est une idiotie économique puisque cela fait référence à la valeur travail, dont nous savons que ce concept est faux et amène dans des impasses économiques sanglantes (…) » http://lafaillitedeletat.com/2010/11/09/lor-et-la-monnaie/

Pourtant Camarade, une autre théorie de la valeur existe que celle pourrie du crédit monétariste capitaliste.  Basé sur « An Inquiry into the Nature and Causes of the Wealth of Nations » d’un certain Adam Smith, en 1867, un auteur demeuré malheureusement méconnu éditait un ouvrage titré : « Das Kapital. Kritik der politischen Ökonomie ». Dans la première partie de ce traité de philosophie, l’auteur proposait une théorie de la valeur non plus basée sur l’échange mais sur le travail entendu comme libre activité productive de citoyen libres, égaux et solidaires. Il affirmait que baser l’économie sur ce dernier permettait l’avènement d’une société plus juste et plus fraternelle.
Il ajoutait non sans humour : « Aucun chimiste n’a encore jamais trouvé de valeur d’échange dans une perle ou dans un diamant. »

Back to the tree

Mais revenons à l’étalon-or… Profitant de l’explosion spéculative sur l’or ces dernières années et de la situation économique actuelle, quelques malins professent des incantations pour un retour à une économie mondiale basée sur le troc de l’or ou des coquillages. Nous avons déjà dit que c’était un non-sens, mais voyons maintentant pourquoi, Camarade…

Le retour à l’étalon-or, cela veut dire que chaque dollar ou chaque euro pourrait être échangé directement pour sa correspondance en or. Mais cela veut aussi dire que seul les cours mondiaux de l’or influeraient sur la valeur des monnaies et par extension sur la solvabilité des États. Or, l’or est une valeur finie, c’est-à-dire que sur toute la terre il y a une quantité d’or absolue et on ne crée pas de l’or nouveau. Donc c’est fondamentalement incompatible avec l’autre grande idée de nos “amis” capitaliste, à savoir la sacro-sainte croissance !

Si un acteur majeur comme les USA revenait à l’étalon-or cela aurait plusieurs conséquences majeures dans le monde.

En premier, les grandes zones économiques se transformeraient : La Chine, la zone Euro, le sous-continent Indien et les plupart des pays seraient obligés également de caler leur monnaie sur l’étalon or. De ce fait, les pays ne disposant pas de réserves d’or importantes seraient immédiatement en faillite, puisque leur monnaie, ne pouvant être convertie en or national, n’aurait plus aucune valeur dans les échanges internationaux.

La convertibilité de la monnaie en or entraînerait aussi immédiatement un fort ralentissement de l’économie mondiale. En d’autres termes, nous assisterions à une récession mondiale qui ferait passer la crise de ’29 pour la fermeture annuelle de la boulangerie du quartier.
Les pays les moins dotés en réserves d’or seraient dans l’impossibilité de payer leurs importations avec leur devise nationale, puisqu’elle n’aurait aucune valeur à l’international. Les biens importés devraient alors être troqués contre d’autres biens, comme au XIXe siècle, quand les Portugais échangeaient des draps contre du Porto avec les Anglais.

D’autre part, la captation physique des réserves d’or permettrait à quelques individus ou à un État d’influer directement sur les politiques économiques d’autres pays. Cela mettrait directement en cause la souveraineté des États. Les masses d’or accumulées et remises en circulation finiraient d’effondrer les plus petites économies.

Enfin, la nécessité de posséder des réserves d’or physique conduirait immanquablement les États dans une nouvelle course pour le contrôle des zones aurifères. Or, ces dernière ne sont pas réparties de manière homogène dans le monde. Les sous-sols riches d’Afrique ou d’Amérique Latine seraient encore plus un enjeu de convoitise pour les pays les plus belliqueux et les plus militaristes qui imposeraient une nouvelle ère de barbarie et de guerres coloniales.

L’or et les « Survivals movements »

Dans cette perspective, certains imaginent déjà le monde revenu à cette économie de troc post-apocalyptique. Écoutant ceux qui prédisent l’apocalypse boursier, des mouvements millénaristes et autres groupuscules à vocation autarcique accumulent de petites réserves d’or ou d’argent pour survivre à l’effondrement annoncé du système monétaire actuel. Actifs sur internet, ces groupes participent à la spéculation actuelle en nourrissant un climat anxiogène propice à toutes les rumeurs. Les bourses et les traders, très sensibles aux rumeurs de toutes sortes, justifient alors leurs propres comportements spéculatifs avec ces mêmes rumeurs qu’ils ont eux-mêmes provoquées.

Mais en fin de compte, soyons sûr qu’une fois ces braves gens rassurés par différents plans d’assainissement made in FMI, voire quelques bonnes guerres néo-coloniales, ils remettront sur le marché leurs tonnes d’Or en partie fictives, provoquant dès lors un écroulement des cours comparable à celui qui suivi la conquête de l‘Eldorado par Cortes, Pizarro et autres conquistadors. Ce jour là, Camarade, tu pourras toujours faire de tes quelques grammes d’or de jolis bijoux qui te permettront de décorer ton amie ou ton ami comme un arbre de noël.

Pour tous Les Charles Gave et autres Kaplan, loin d’être des libéraux, leur meilleur des mondes s’est la guerre. Et les premières victimes des guerres se sont toujours les prolétaires de tous pays.

En attendant, Camarade, KoKomaG te livre cette semaine encore la réponse à tes légitimes interrogations : la seule véritable plus-value, c’est celle apportée par le travail de l’ouvrier, qui fournira gloire et richesse à ses camarades révolutionnaires par la croissance de son Travail, en suivant la voie ouverte par le Camarade Stakhanov !

A la semaine prochaine
Vlad et Ernest, cons qui se la dorent

La Monnaie Fiat (fr)
http://www.causes-crise-economique.com/monnaie_fiat.htm

Kitco inc.
http://www.kitco.com/

Fiat Money History in the US (en)
http://kwaves.com/fiat.htm

le cours de l’or (fr)
http://france-inflation.com/cours_de_l_or_historique_et_actuel.php

L’or et la monnaie (fr)
http://lafaillitedeletat.com/2010/11/09/lor-et-la-monnaie/

Millénarisme et utopie dans les pays anglo-saxons
By Collectif (en-fr)
http://books.google.com/books?id=k_jqd4g2uiEC&lpg=PA105&ots=ubp_bDwX4y&dq=millenariste%20et%20l’or&pg=PA105#v=onepage&q&f=false

In Gold They Trust – Perry G. Mehrling (en)
http://ineteconomics.org/blog/money-view/in-gold-they-trust

Could the Gov conficaste Gold again? Especially if the US Dollar collaspes? (petite discussion sur l’or (en)
http://www.city-data.com/forum/self-sufficiency-preparedness/573543-could-gov-conficaste-gold-again-especially-5.html

Les argonautes du Pacifique occidental – Bronislaw Malinowski (fr)
http://classiques.uqac.ca/classiques/malinowsli/les_argonautes/les_argonautes.html

La théorie des avantages comparatifs de David Ricardo (fr)
http://brises.org/textafter.php/avantages-comparatifs/couts-relatifs/couts-comparatifs/specialisation-internationale/txtaftId/19/txtaftBranch/19/

The Zombie Survival Guide
http://www.thinkgeek.com/books/humor/7838/

Publicités

Commentaires»

1. gerard craan - 12 septembre 2011

mais non, l’or n’est pas une valeur finie. Il suffit de le titriser.
Ou encore de le confier aux agences de notation. On aurait de l’or triple A, émanant des états et de l’or de certification plus aléatoire provenant de margoulins de type « dealer coin de la rue » : « Goûte mon or, c’est du bon ». Tiens, en fait ce serait pas con de faire dans l’étalon-cannabis

2. Traders of the storm « Kokomag's Blog - 15 décembre 2011

[…] en or (retournons au troc en quelques sortes cf. Tout ce qui trime n’est pas Or ! – https://kokomag.wordpress.com/2011/09/08/tout-ce-qui-trime-n%E2%80%99est-pas-or/) Malheureusement pour lui, notre orpailleur du futur a aujourd’hui perdu un gros paquet de fric, […]


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :