jump to navigation

Comme disait le président Mao : un devient deux 23 septembre 2011

Posted by kokomag in Edito - KoKomaG.
Tags: , , , , , , , , ,
trackback

Camarade ! Tu as sous les yeux la dernière livraison de KoKomaG !
L’Edito du S.P.E.C.T.R.E.

Cette semaine, impossible de s’étaler sur le mea culpa de DSK face à Claire Chazal, nous sommes un blog grand public !
On se serait bien indignés contre les expulsions à 5 plombes du mat’, mais la CGSLB-Poulaga s’en est déjà chargé : 5h, c’est trop tôt !
Ils n’ont pas tort. Mais peut-être était-ce pour ne pas rater le premier tram…
« Mais voilà » comme disait Mme la Bourgmestre faisant fonction pour clore ce sujet.

N’oublie pas d’abonner tes amis non encore initiés aux joies du groucho-marxisme, en ces temps pré-électoraux : la Révolution a besoin de toutes les voix !

Comme disait le président Mao : un devient deux !

Camarade,

Ce coup-ci c’est de la Palestine qu’il s’agit. Car ce vendredi 23 septembre 2011, Mahmoud Abbas, le président de l’Autorité Palestinienne, demandera officiellement la reconnaissance de la Palestine en tant qu’état souverain. Sans blague !?

L’enjeu de cette reconnaissance n’est plus d’obtenir un strapontin symbolique au Conseil général, mais simplement de faire reconnaître l’ensemble des droits du peuple palestinien à exister sur la terre de Palestine, dans le respect des devoirs et droits inhérents à tout pays membre de l’ONU.

Personne dans le monde –à part le gouvernement israélien dans lequel siègent d’ineffables fascistes comme Avigdor Lieberman– ne peut plus faire mine d’ignorer l’existence d’un peuple et d’une nation palestinienne. Il n’est pourtant pas certain qu’aujourd’hui les démarches du président Abbas soient couronnées de succès.
En effet, Les USA, toujours prompts à baisser leur pantalon devant leur “allié israélien”, disposent d’un droit de veto au Conseil de sécurité de l’ONU. Les différents lobbies pro-israéliens, très efficaces à Washington, continuent à diffuser la légende selon laquelle Israël serait comme Cuba une île de démocratie au milieu d’un océan de barbaries infidèles… Après tout comme le disait peu après les attentats du 11 septembre 2001 le désormais légume Arielwash and goSharon “nous avons notre Ben Laden à nous, ils s’appelle Arafat”.

L’année dernière Obama déclarait encore que :

« Lorsque nous reviendrons ici l’an prochain, nous aurons un accord qui conduira à un nouveau membre des Nations-Unies, un Etat de Palestine souverain et indépendant » : La candidature d’un Etat palestinien à l’ONU : un pari stérile ? – http://www.ism-france.org/analyses/La-candidature-d-un-Etat-palestinien-a-l-ONU-un-pari-sterile–article-16074

Cochon qui s’en dédit, Barack Hussein !

Mais aujourd’hui, John Bolton, un ancien ambassadeur sous l’administration de Bush père, conseille même au président américain actuel de couper les fonds alloués aux Nations Unies si celles-ci venaient à reconnaître la Palestine. Après tout, à quoi sert l’ONU si elle se met à contester les ukases de l’hyperpuissance du monde libre !

« l’ancien ambassadeur républicain US aux Nations-Unies, John Bolton, a appelé Obama à imiter la première administration Bush lorsque l’OLP cherchait une reconnaissance internationale en 1989 : menacer de couper les fonds américains à toute organisation des Nations-Unies qui rehausserait le statut de l’OLP. » :La candidature d’un Etat palestinien à l’ONU : un pari stérile ? – http://www.ism-france.org/analyses/La-candidature-d-un-Etat-palestinien-a-l-ONU-un-pari-sterile–article-16074

Pourtant, à bien y regarder, la situation dans cette région du monde a fortement évolué depuis janvier de cette année. Les printemps arabes, principalement le renversement de Mubarak en Égypte et l’instabilité sanglante en Syrie, amènent quantité d’acteurs à revoir leur jugement sur la politique d’Israël et sur l’occupation de la Palestine. Après tout, il n’est jamais trop tard pour bien faire, comme dirait Naboléon Sarkonazi volant au secours du peuple libyien en compagnie de son paladin de la pensée impériale ! (BHL! parce qu’il n’y en a qu’un !)

Le débat devant le conseil de sécurité est probablement déjà plié : un niet franc et massif de la part d’Uncle Sam comme au bon vieux temps de la guerre froide, avec veto à la clef si les autres mouftent, et bombe atomique sur ta g… si pas encore contents… understood ?!

Le débat devant l’assemblé générale, par contre,pourrait être plus favorable aux thèses de feu Abu Amar (surnom “de guerre” de Yasser Arafat pour les ignorants de la chose). A l’instar de Dilma Roussef, la présidente (de gauche) du Brésil, un certain nombre de pays surtout au sud — ben tient, toujours les péquenots qui se rebiffent– se positionnent clairement en faveur de la reconnaissance de la Palestine :

« Seule une Palestine libre et souveraine pourra répondre aux désirs légitimes d’Israël en matière de paix, de sécurité à l’intérieur de ses frontières, et de stabilité politique dans sa région » à déclaré Madame la présidente Dilma Roussef devant l’assemblée générale des Nations-Unies : Palestine/ONU: le Brésil s’engage – http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2011/09/21/97001-20110921FILWWW00495-palestine-bresil-pour-une-representation.php

Au nord, chez les nations civilisées, maîtresses et possesseuses de la planète — les USA et l’Union Européenne, pour faire vite — c’est la frilosité et l’attentisme qui semble régner sur les débats. On privilégie le statu quo en réaffirmant la même position politique qu’en 1994. Sarkonazi comme d’autres dirigeants européens se déclarent pour l’ouverture de négociations mais pas forcément pour la reconnaissance d’un État de Palestine. Ce faisant les Européens s’apprêtent à rater 1917, quand ils ont refusé de reconnaître le gouvernement des Soviets sur l’empire des tsars.

Photo: AFP - Stan Honda

D’autre part, les manœuvres du président Abbas à l’ONU, et sur la scène internationale en général, participent aussi à la lutte politique pour le leadership sur le plan intérieur en Cisjordanie et à Gaza. Le Hamas qui contrôle la bande de Gaza depuis 2007 pourrait perdre de son influence auprès du peuple, même si Mahmoud Abbas échoue devant à l’ONU.

Une reconnaissance du président Abbas sur la scène internationale lui permettrait de revendiquer légitimement la succession de Yasser Arafat, le leader historique de l’OLP et premier président de l’Autorité Palestinienne. Alors que de son coté, Ismaïl Haniyeh, premier ministre du Hamas à Gaza, avec son costard d’organisation terroriste taillé sur mesure reste infréquentable pour les salons ONUsiens. Déjà qu’ils doivent supporter cet autre péquenot d’Ahmadinejad

De plus, l’actuel gouvernement d’extrême droite qui dirige “l’entité sioniste” fait tout pour pousser les Autorités Palestiniennes à jouer leur va-tout. Ainsi malgré les demandes presque éplorées des USA, le gouvernement israélien a carrément refusé toute concession même symbolique et continue comme si de rien n’était sa politique de colonisation et de spoliation des terres palestiniennes de Cisjordanie. Dans les faits, les colons israéliens paraphrasent le Dieudonnesque Louis-Ferdinand CelineCe ne sont pas les palestiniens qui sont chez nous, c’est nous qui sommes chez les Palestiniens

Pourtant, malgré la haine qui gouverne l’actuel gouvernement israélien, à laquelle répond la patience angélique de l’autorité palestinienne et celle, toute proportion gardée, des milices du Hamas, ces deux États (Israël et la Palestine) sont condamnés à s’entendre.

En effet, l’avenir économique de la Palestine mais aussi d’Israël passe par une paix juste et une collaboration serrée. C’est que, malgré sa politique expansionniste et son caractère ségrégationniste, Tel-Aviv ne peut pas se passer des travailleurs palestiniens. Les économies des deux pays sont profondément interdépendantes. Une grande partie de la main d’oeuvre qui fait tourner l’industrie et l’agriculture d’Israël venait et même vient encore des territoires occupés. Même l’érection d’un mur de séparation de cinq mètres n’a pas pu endiguer cette réalité . Comme l’Afrique du Sud au début des années nonante, Tel-Aviv devra finalement abandonner sa politique d’apartheid envers les Palestiniens, qu’ils soient issus de l’intérieur de la ligne verte ou des quelques territoires “autonomes”.

Quelque part, cette solution à deux États est une manière polie et diplomatique de constituer ce qui aurait pu être depuis le début la Palestine, à savoir un seul État constitué de deux nationalités distinctes. Un peu comme la Belgique (quoique ce dernier modèle semble ne plus avoir la frite)…

Solution dont le mouvement sioniste n’a jamais voulu entendre parler, lui préférant une “solution” violente et unilatérale quitte à plonger toute cette région dans un état de guerre permanent dont elle ne semble malheureusement pas prête de sortir.

Palestine vivra, Palestine vaincra !

A la semaine prochaine
Vlad et Ernest et toute leur équipe

Petites approximations de l’ambassadeur d’Israël
http://blog.mondediplo.net/2011-07-27-Petites-approximations-de-l-ambassadeur-d-Israel

Les accords d’Oslo
http://www.association-belgo-palestinienne.be/dossiers-thematiques/les-plans-de-%C2%AB-paix-%C2%BB/les-accords-d%E2%80%99oslo-de-1993/#more-375

Repères chronologiques
http://www.association-belgo-palestinienne.be/dossiers-thematiques/reperes-chronologiques/reperes-chronologiques-2/

La journée de la terre : symbole international de la lutte contre la colonisation de la Palestine
http://www.comiteactionpalestine.org/modules/news/article.php?storyid=165

History of Israel and Palestine: 1947 UN Partition Proposal (en)
http://www.representativepress.org/IsraelHistory.html

Palestine:Où va-t-on?
http://palestine1967.voila.net/international.loi/I.international.loi.onu.0242.htm

Résolutions de l’ONU.
http://palestine1967.voila.net/international.loi/I.international.loi.00.htm

Les guerres de 1967 et 1973
http://www.un.org/french/Depts/palestine/history3.shtml

Resolution 181: The Partition Resolution of 29 November 1947 (en)
http://www.1948.org.uk/un-resolution-181/

Les enjeux de la reconnaissance de l’Etat palestinien
http://www.rtbf.be/info/opinions/detail_les-enjeux-de-la-reconnaissance-de-l-etat-palestinien?id=6792853

La candidature d’un Etat palestinien à l’ONU : un pari stérile ?
http://www.ism-france.org/analyses/La-candidature-d-un-Etat-palestinien-a-l-ONU-un-pari-sterile–article-16074

Palestinians Skeptical over UN Statehood Bid (en)
http://english.al-akhbar.com/content/palestinians-skeptical-over-un-statehood-bid

Al Aqaba village wakes up to demolitions (en)
http://palsolidarity.org/2011/09/20173/

Much ado about nothing ? UN Bid and Qalandiya women demonstration / Beaucoup de bruit pour rien? La canditature aux Nations Unies et une manif (en/fr)
http://chroniquespalestine.blogspot.com/2011/09/much-ado-about-nothing-un-bid-and.html?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed%3A+blogspot%2FVtcHd+%28Chroniques+de+palestine%29

D’un mur à l’autre
http://enpalestine.info/

La question de Palestine
http://www.un.org/french/Depts/palestine/

Un expert de l’ONU appelle le monde à reconnaître la réalité d’un Etat palestinien
http://www.un.org/apps/newsFr/storyF.asp?NewsID=26389&Cr=Palestine&Cr1=

Palestine/ONU: le Brésil s’engage
http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2011/09/21/97001-20110921FILWWW00495-palestine-bresil-pour-une-representation.php

Obama to Abbas: U.S. will veto Palestinian statehood bid at UN
http://www.haaretz.com/news/diplomacy-defense/obama-to-abbas-u-s-will-veto-palestinian-statehood-bid-at-un-1.385932

Obama’s passivity could lead to the loss of a Palestinian partner
http://www.haaretz.com/print-edition/news/obama-s-passivity-could-lead-to-the-loss-of-a-palestinian-partner-1.385915

Le Hamas mise sur l’échec de la démarche palestinienne à l’ONU
http://www.lexpress.fr/actualites/1/actualite/le-hamas-mise-sur-l-echec-de-la-demarche-palestinienne-a-l-onu_1031476.html?actu=1

Publicités

Commentaires»

1. vlad - 27 septembre 2011
2. kokomag - 30 septembre 2011

Message reçus via la mailing list.
S-V-P, n’envoyez pas vos commentaires sur l’adresse mail de la mailing list, ceux-ci ne seront traités qu’une fois par semaine.
Fait vos commentaire à l’aide du formulaire à la fin de chaque article

Merci.

 »
Bonjour,

Voici une petite capsule vidéo d’actualité : il s’agit d’un extrait d’un peu plus de 2 minutes de l’interview de Stéphane Hessel réalisée récemment à Paris.

Cet extrait est court mais clair sur la question de la reconnaissance du droit des Palestiniens à un Etat indépendant.

On est en pleine actualité sur le sujet, et nous avons voulu rendre cet extrait public pour contribuer modestement à sensibiliser sur le sujet, via la parole très écoutée de ce résistant bien connu.

Voulez-vous bien nous aider à la diffuser le plus largement possible en Belgique, en France et ailleurs (via votre réseau mail, Facebook, etc.) ?

La vidéo est en ligne depuis ce mardi après-midi. Voici les liens Internet:

Sur YouTube:

Sur le site des Métallos Wallonie-Bruxelles du syndicat FGTB:

http://www.metallos.be/en-images/stephane-hessel-pour-un-etat-palestinien

Un grand merci d’avance !!!

Yannick Bovy, réalisateur, militant associatif et syndical, Liège, Belgique.
« 

3. Calcul Pension De Réversion - 19 octobre 2011

Visitez ce site génial


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :