jump to navigation

Le ciel est gris mais les étoiles sont rouges 6 octobre 2011

Posted by kokomag in Edito - KoKomaG.
Tags: , , , , , , , , , , , , , , , ,
trackback

Camarade ! Tu as sous les yeux la dernière livraison de KoKomaG !
Le Renmin Ribao hebdomadaire du S.P.E.C.T.R.E.

Cette semaine, on vous aurait bien fait un exposé comparatif sur les candidats primaires du PS français, mais un grand quotidien vespéral nous a pris de cours.
On se serait bien gaussé du plantage de « Dexia », mais nos actionnaires n’auraient pas appréciés.
Quant à l’absence de politique belge, on peut reporter cela encore d’au moins une semaine.
Il a donc été décidé de prendre un peu de hauteur et de revenir sur cette avancée trop peu médiatisée : la mise en orbite de la station spatiale chinoise. Ce qui est un grand pas pour la Chine !

Et comme disait Jacques Rouxel, père des Shadoks :
« La probabilité de réussir la mise sur orbite d’une fusée est d’une chance sur un million. Dépêchons-nous de rater 999.999 lancements !« 

Le ciel est gris mais les étoiles sont rouges !

Camarade !

La semaine dernière Pékin a annoncé la réussite du lancement du premier module de sa station spatiale Tiangong-1 (Palais céleste)… un petit évènement presque passé inaperçu qui nous renvoie aux heures glorieuses de la conquête spatiale.

Car c’est bien de conquête qu’il s’agit, dans un contexte de concurrence accrue entre les USA et la Chine. Alors que “Mc” Obama vient de renvoyer aux calendes grecques le projet d’un retour sur la Lune, les Chinois confirment leur volonté de prendre pied sur notre satellite naturel. Ils en profiteront alors pour décrocher le drapeau américain, le remplacer par un drapeau rouge, construire une grande muraille et un palais d’été, ça c’est classe!

Le programme spatial chinois n’est pas neuf. Dans la foulée du programme APOLLO, les premiers IRBM (Intermediate-Range Ballistic Missile) de l’armée chinoise sont testés dès 1964, développés avec le soutien du grand frère soviétique. Car la bombe atomique avait  beau être un gadget pour tigres de papier, il s’agissait tout de même de s’assurer qu’on allait pas la lui faire à l’envers façon  Mac Arthur (qui voulait nuker les fils du ciel pour avoir eu l’audace de lui infliger une branlée en Corée).
Grâce à la bombe atomique made in PRC (People’s Republic of China) le monde allait savoir :
il ne faut pas tromper la Chine !

Pour mémoire, le développement des technologies spatiales aux États-Unis comme dans le reste du monde est fortement lié aux ambitions militaires. Les moyens techniques pour faire voler et pour faire atterrir une capsule spatiale sont sensiblement les mêmes que ceux requis pour mettre en œuvre des missiles intercontinentaux (ICBM – InterContinental Ballistic Missile)…

Dans cette course à l’espace, la Chine part nue ! Les taïkonautes chinois ont dû longtemps lever la tête pour voir passer les navettes spatiales américaines et les Soyuz russes. Le programme de développement des fusées Longue Marche s’est pourtant poursuivi sans discontinuer y compris durant la révolution culturelle. Enfin, le 15 octobre 2003, alors que Washington a déjà prévu de renoncer à ses navettes, les premiers taïkonautes, héros dignes de la mémoire des pionniers du Yan’an, décrivent leurs premières orbites et peuvent sourire en passant au-dessus de Cap Canaveral. La Chine entre dans le club très fermé des nations capables de mettre un homme en orbite et de le récupérer vivant.

Alors que les puissances européennes décadentes n’ont toujours pas réussi à se mettre d’accord pour envoyer un homme dans l’espace sans faire appel à des sous-traitants russes, Pékin peut, dans la continuité du programme spatial imaginé à l’époque de la Chine du président  Mao “c’est moa” Zedong,  affirmer la mise en orbite de sa propre station spatiale permanente à l’horizon 2020.
Ça peut paraître long mais au regard d’un pays dont l’histoire a débuté au XXème siècle AVANT JC, ça représente tout juste le temps de trois bonds en avant !

Il est ironique de se souvenir que dans les années nonante, ces chiens de capitalistes yankee avaient mis leur veto à la demande de Pékin de participer au programme de la station spatiale internationale ISS. Aujourd’hui,  les hôtes de la maison spatiale internationale (les Américains, les Européens, les Russes et les Japonais) n’arrivent plus à s’entendre sur l’entretien de la station dans 10 ans…

Mais l’ouverture commerciale des lanceurs Longue Marche est freinée par des accords iniques de lutte contre les transferts de technologie interdisant aux Occidentaux de profiter des lanceurs chinois pour leurs propres satellites. Ce discret embargo ralenti les développements futurs des lanceurs de l’Empire du Milieu. Une politique des pays “civilisés” digne de l’époque des concessions internationales et de la guerre des boxers destinée à mettre une fois de plus la Chine entre deux parenthèses !

Dans le climat de plus en plus dur de concurrence avec les USA, ceux-ci n’ont aucun intérêt et aucun désir de faciliter le financement du programme spatial chinois. Un certain nombre d’indices laisse même à penser que ce climat de concurrence pourrait facilement glisser en rapport de force pur et simple suivant les préceptes US du « Fourth Generation Warfare » (guerre de quatrième génération désignée par l’acronyme G4G).

Pour le politologue Gérald “le devin” Fouchet :

« […] les Chinois subodorent la possibilité d’un conflit majeur, au XXIème siècle, avec la grande superpuissance thalassocratique : les États-Unis. »; « Vers une nouvelle guerre froide Chine-USA. » – http://www.strategicsinternational.com/f3chineusa.htm
(Thalassocratique ou en anglais Thalassocracy : Naval or commercial supremacy on the seas. http://www.thefreedictionary.com/thalassocracy)

C’est dans ce sinistre contexte que G.W. Bush, l’ancien locataire du 1600 Pennsylvania Avenue, avait commencé à déployer un nouveau système de super radars antimissiles en Europe dans le cadre du National Missile Defense (NMD). Le 05 Octobre 2011, on apprend qu’Obama reste encore dans la continuité de son prédécesseur. Leon Panetta, l’actuel secrétaire américain de la Défense, et  José Luis Rodriguez Zapatero, le Premier ministre espagnol, ont annoncé avoir conclu un accord pour ouvrir le port de Rota aux bâtiments de l’US-Navy équipés des nouveaux systèmes Aegis-BMD. C’est là une pièce importante du système du NMD imaginé sous l’administration Bush.

Inquiet, Sha “kwazulu gengisZukang, le négociateur chinois sur le désarmement, déclare :

« Je hais le NMD, produit d’une mentalité américaine de guerre froide, de gens qui se cherchent de nouveaux ennemis, la Chine peut-être… »
« Les États-Unis auront une position à la fois défensive et offensive. Je ne crois pas que les autres puissances nucléaires toléreraient une supériorité et une sécurité américaines absolues, alors qu’elles se sentiraient dans une situation d’insécurité absolue. »; « Vers une nouvelle guerre froide Chine-USA. » – http://www.strategicsinternational.com/f3chineusa.htm

Pourtant l’optimisme ou le politiquement correct reste de rigueur avec Wu “Pong” Ping, le porte-parole du programme spatial habité chinois.:

« Cette station spatiale contribuera également à l’exploration et à l’utilisation pacifique de l’espace par l’homme à travers une large coopération internationale” : La Chine intensifiera la coopération et les échanges internationaux en matière d’ingénierie aérospatiale – http://french.news.cn/science/2011-09/28/c_131165640.htm

Ces chiens crevés d’impérialistes yankees souffrent dès lors les mille tourments du Ling Chi car confrontés à un douloureux dilemme :
Prisonniers de leur appât du gain et de leur religion du profit, ils ne peuvent s’empêcher d’investir dans le marché chinois, qui est appelé à devenir colossal (les USA sont le premier investisseur étranger).
En cela cependant ils renforcent le régime toujours officiellement communiste en place, contribuent à moderniser le géant et à accroître sa richesse ainsi que ses capacités techno-militaires poils au derrière !
Cette politique revient à  fabriquer un redoutable concurrent commercial, capable d’entraîner le Japon dans son orbite. (« Vers une nouvelle guerre froide Chine-USA. »http://www.strategicsinternational.com/f3chineusa.htm)

C’est un grand bond en hauteur auquel nous assistons cette semaine. après avoir vaincu en encerclant les villes par les campagnes, la révolution chinoise encercle maintenant les pays impérialistes par l’espace, la dernière frontière !

A la semaine prochaine !
Vlad et Ernest, deux chinois à paris

ps : nos cryptographes du SPECTRE ont placé trois contrepeteries glacées et sophistiquées dans cet article. Sauras-tu les trouver, camarade ?

—————————————————–

On en à déjà parlé dans KoKomaG

Tchèque point TZIPIE ! https://kokomag.wordpress.com/2009/01/10/tcheque-point-tzipie/

Missile Teutonic ! https://kokomag.wordpress.com/?s=kalini&searchbutton=go%21

Tous les capitalistes sont des canards laqués https://kokomag.wordpress.com/2009/09/24/tous-les-capitalistes-sont-des-canards-laques/

Etoiles, garde à vous ! https://kokomag.wordpress.com/2009/02/13/etoiles-garde-a-vous/

———

Les autres en parlent aussi

L’ESPACE CHINOIS http://www.capcomespace.net/dossiers/chine/espace_chinois.htm

La Chine a envoyé dans l’espace le futur concurrent de l’ISS http://fr.rian.ru/discussion/20110930/191303816.html

« Vers une nouvelle guerre froide Chine-USA. » http://www.strategicsinternational.com/f3chineusa.htm

La Lune ou la guerre : un choix de civilisation http://mecanoblog.wordpress.com/2009/10/17/la-lune-ou-la-guerre-un-choix-de-civilisation/

La longue marche de la Chine vers l’espace http://www.lefigaro.fr/international/2008/09/23/01003-20080923ARTFIG00001-la-longue-marche-de-la-chine-vers-l-espace-.php

La Chine prépare sa station spatiale http://www.cyberpresse.ca/sciences/astronomie-et-espace/201109/28/01-4452119-la-chine-prepare-sa-station-spatiale.php

Chine : compte à rebours vers une première station spatiale http://www.lemonde.fr/asie-pacifique/article/2011/09/29/chine-compte-a-rebours-vers-une-premiere-station-spatiale_1579320_3216.html

China’s Space Program Winds Up, Targets Moon, Mars And Venus (en) http://www.huffingtonpost.com/2011/07/11/chinas-space-program_n_894479.html

China’s first space telescope anticipated to be launched in 2012  (en) http://news.xinhuanet.com/english/2009-07/23/content_11760517.htm

L’Espagne accepte d’accueillir les navires Aegis américains contribuant au bouclier antimissile http://french.news.cn/monde/2011-10/06/c_131175918.htm

Le lancement de Tiangong-1 est une percée pour la Chine http://french.news.cn/science/2011-09/30/c_131169585.htm

La Chine intensifiera la coopération et les échanges internationaux en matière d’ingénierie aérospatiale http://french.news.cn/science/2011-09/28/c_131165640.htm

La mort suspecte d’un satellite http://archives.lesoir.be/la-mort-suspecte-d-8217-un-satellite_t-20080218-00EZ0C.html

Aegis Ballistic Missile Defense System (en) http://en.wikipedia.org/wiki/Aegis_Ballistic_Missile_Defense_System

 

Publicités

Commentaires»

1. Kyo - 7 octobre 2011

Un grand pas en avant pour l’oligarchie chinoise, grande copine de son homologue ricaine. Whouhou !

2. Péril jaune en la demeure « Kokomag's Blog - 17 novembre 2011

[…] les plus consultés Didier m’a tuerLe ciel est gris mais les étoiles sont rougesGrande victoire de la gauche !Tintin au pays de l’or rougeMéchoui tragique dans le XXième : un […]


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :