jump to navigation

Ein Web, ein Bill, ein Zuckerberg 17 février 2012

Posted by kokomag in Edito - KoKomaG.
Tags: , , , , , , ,
trackback

Camarade ! Tu as sous les yeux la dernière livraison de KoKomaG !
Le blog toujours en HTML (Haute Technologie Marxiste-Leniniste) du S.P.E.C.T.R.E.

Cette semaine, nous ne vous bassinerons pas les anses avec Sarkozy qui, ô surprise, est candidat; qui, re-ô surprise, arrive en tête de sondages belges (on leur veut toujours du bien à nos voisins d’outre-Quiévrain…), non cette semaine, on envoie un cheval de Troie et on s’attaque à l’ACTA.

Mais avant cela, quelques nouvelles nouvelles du monde et du coin de la rue :
Nous avons été très surpris d’apprendre que selon le candidat « socialiste », François « L’autre pays du fromage » Hollande, il n’y avait pas de communistes en France. Il y a de quoi se retourner dans sa tombe et crier « Liliane, fais les valises ! »
Nous avons aussi beaucoup ri en apprenant que le maire de Nogent-sur-Marne voulait rendre hommage aux plumassières (ouvrières dans une usine de plumes, rien à voir avec les ribaudes de notre quartier) en leur dédiant une statue de… Carla Bruni ! Et pourquoi pas une statue de la Sainte Vierge à l’effigie de Clara Morgane ???
Sinon nous avons été ravis d’apprendre que Mesdames Bertiaux et Bertouille (même pas un contrepet 😦 ) se proposent d’occuper nos écoliers quand les profs ne sont pas là avec des cours d’éducation sexuelle. La RédaKtion de KoKomaG trouve en effet scandaleux que des jeunes soient livrés à eux-mêmes pendant leur temps de travaux pratiques.

Assez ri, rappelez vous 1984 : « La guerre, c’est la paix ;  La liberté, c’est l’esclavage ; L’ignorance, c’est la force ;  2 + 2 = 5 »

Ein Web, ein Bill, ein Zuckerberg

Contre ACTA, la mobilisation menée par le Parti pirate tchèque continue

Camarade !

Depuis samedi dernier, le 11 février 2012, c’est la déferlante médiatique : tout le monde a un avis sur le très controversé ACTA (Anti-Counterfeiting Trade Agreement)… Pourtant, la veille encore, il était de bon ton dans la presse bourgeoise de railler les geeks, les nerds et autres anonymous comme relevant d’un folklore d’adolescents plus ou moins attardés. L’ACTA était alors un juste traité destiné à préserver les intérêts des artistes et à lutter contre le piratage informatique, ce huitième péché capital contre le sacro-saint principe de propriété. Depuis, un certain nombre de pays se voulant malgré tout démocratiques ont annoncé qu’ils ne ratifieraient pas ce traité. Des femmes et des hommes politiques de gauche et même quelques ordures de droite ont fait des déclarations pour dénoncer les conditions par lesquelles, ON veut leur faire avaler cet accord international; le “ON”, loin d’être “anonymous“, ce sont les représentants dûment rétribués du système capitaliste mondial intégré.

Deux points en particulier sont pointés.

D’abord, l’ACTA a été négocié à partir de 2006 en dehors de tout contrôle démocratique. Le traité a été préparé par un groupe d’intérêt, très discret, composé de représentants du monde des entreprises qui ont travaillé avec des représentants de l’administration de Washington, du Japon et de certains autres gouvernements capitalistes. Leurs travaux n’ont commencé à filtrer vers le public que grâce au travail de WikiLeaks en 2008. Encore une fois c’est Assange qui balance ! Le texte actuel aurait été finalisé en octobre 2010. Le parlement européen ne sera saisi du texte pour ratification qu’en janvier 2012. Nombre de parlementaires dénoncent l’absence de concertation qui entoure l’ACTA.

Ensuite, sous prétexte de lutter contre le piratage et la copie illicite d’œuvres protégées par copyright, l’ACTA impose à tous les fournisseurs d’accès à Internet (FAI) et aux hébergeurs de contenus de contrôler la légalité de tout ce qui est mis en ligne. La légalité dans ce cadre, c’est évidemment ce qui rapporte du pognon, le reste étant forcément suspect parce que gratuit. En plus d’être une disposition inapplicable dans un cadre démocratique, cela induit aussi que chaque internaute soit soumis à un contrôle préalable sur toutes ses activités. En termes de droit, cela veut dire que l’internaute est d’abord coupable de quelque chose avant qu’il n’en démontre le contraire. En conséquence de quoi, il serait alors parfaitement justifié d’enquêter sur les activités de chacun. Bref, la remise sur pied du droit inquisitorial totalitaire : tout innocent devient un coupable qui s’ignore. L’habeas corpus est du coup considéré comme un malware qu’il convient d’extirper du cyberdroit.

Pour JacquesAttilaAttali, ce célèbre hacker : « (…) l’ACTA considère tout échange sur internet comme une menace aussi grave qu’une contrefaçon. Il oblige les Etats signataires à imposer des sanctions pénales aux fournisseurs d’accès et de technologie qui refuseraient de surveiller et de censurer les communications en ligne (…) ». : Alea ACTA est – http://www.attali.com/actualite/blog/geopolitique/alea-acta-est

Pour votre sécurité et pour nos intérêts financiers nous avons besoin de vous contrôler.

Au niveau du droit et de la jurisprudence, l’internet est encore une large terra incognita pour les législateurs et les intellectuels qui décrivent la société de demain. Ce n’est pas que nos élites politiques soient d’une génération trop vieille pour comprendre, une fois passée l’interface chaise-clavier, c’est que depuis leurs jeunes années, celui qui s’intéressait à l’informatique était systématiquement disqualifié socialement. Pour beaucoup de nos parlementaires, l’ordinateur est encore une grosse machine à écrire qui ne fait pas ce qu’on lui demande ou une télévision à usage personnel utilisée avec un mulot. Ne leur parlez pas d’interactivité, ils vous demanderaient si ce n’est pas radioactif.

Ce n’est pas une exagération, la plupart des politiciens présents sur Internet le sont par le truchement de consultants en communication, “spin doctors” autoproclamés (car ce terme les fait bander, si, si), aussi délirants qu’incompétents, et dont le principal talent est de faire passer des vessies de porcs pour des lanternes magiques… Enfin, nos politicards cyberbranchés, qui naguère à l’instar de Jacquesabracadabrantesque Chirac demandaient ingénument “qu’entendez vous exactement par souris ?”, ont fait de grands progrès depuis quelques temps : ils tweetent, fesseboukisent, et bloguent à qui mieux mieux.  Ils pensent même être arrivés au sommet de la communication sur Internet grâce à leurs trois fois cinq mille amis fessebouc. Au-delà, (Hic sunt dracones….) c’est le domaine des ingénieurs, de l’intendance lunettue, terre à laquelle le grand public ne devrait jamais avoir accès. C’est leur dark-net, ceux qui s’aventurent plus loin ne peuvent avoir que des usages illicites de ces ressources mystérieuses… En tout cas des usages qu’ils ne comprennent pas, surtout qu’ils ne contrôlent pas ou trop peu à leur goût. Et donc réprouvent.

Hier encore, quand un groupuscule gauchiste, écologiste ou droit de l’hommiste, voulait communiquer, il imprimait des tracts. Ces papiers, on pouvait les intercepter et les déchiffrer, bref c’était compréhensible. Mais maintenant, avec le langage « SMS » (Short Message System) et la multiplication des réseaux sociaux, des blogs, voir pire, des room et des chan IRC, il n’y a plus rien à intercepter et à déchiffrer. Il n’y a plus de boites aux lettres à surveiller et ni de téléphones à  mettre sur écoute. Les adresses mails jouent à cache-cache derrière des proxies, des comptes presque anonymes et des pseudonymes.

Mais rien n’est anonyme sur Internet pour qui en a les moyens, et nombreux sont ceux qui veulent connaître les noms de ceux qui les critiquent… L’année dernière, les tripiers Ben Ali, Moubarak et Khadafi auraient bien voulu savoir qui se cachait derrière les blogs et les comptes facebook de ceux qui appelaient à leur renversement. Aujourd’hui BacharSS PanzerEl Assad aimerait aussi avoir cette information. Demain ceux qui seront intéressés (il y aura toujours des nostalgiques de la gestapo, stasi, KGB,  CIA,… ah oui ceux-là sont toujours là…) par nos noms et nos coordonnées n’éprouveront plus le moindre problème. Markencore un  icebergZuckerberg se fera un plaisir de balancer nos IP et nos FAI (non ça ne veux pas dire Federación Anarquista Internacional, bis repetita placent) contre monnaie sonnante et bipante. Car après tout, comme le disent si bien les marchands d’armes de tout lieu et toute époque, “ce n’est pas parce qu’on met le chou à l’étalage qu’on est responsable de la béchamel !

“Répétons-le aux Camarades qui nous lisent, la liberté d’association et la vie privée n’existent pas sur la toile. Si vous pouvez y raconter des conneries en toute liberté, c’est uniquement à condition qu’elles n’intéressent ni ne menacent l’ordre public, à savoir la sauvegarde du Capital. (…) La toile est un Janus révolutionnaire, elle nous permet de communiquer et d’informer urbi et orbi sur « la mort qui nous gouverne et l’opportunité de nous en défaire » mais elle est aussi le télécran universel par lequel l’empire surveille les dissidents du nouvel ordre mondial. » : Assange balance, Hoellebecq s’en branle – https://kokomag.wordpress.com/2010/12/16/assange-balance-hoellebecq-s%E2%80%99en-branle/

Par delà le net, le dernier single de Lady Gaga vaut bien un sac Louis Vuitton

L’ACTA ne se limite pas à sanctionner les copies illicites des derniers épisodes de « Dexter » ou de « Sons of Anarchy » voire les inédits de l’ineffable “Derrick”… Cet accord va bien plus loin : il amalgame dans un même texte le contrôle de la diffusion culturelle et la contrefaçon de biens manufacturés. Ainsi, au détour du texte, on peut voir que le commerce des médicaments génériques est aussi concerné. Les douanes devraient retenir toutes cargaisons de médicaments génériques jusqu’à ce que les possesseurs des licences d’exploitation en autorisent  la circulation. Rappel, les médicaments génériques sont des médicaments basés sur des molécules dont les brevets sont tombés dans le domaine public (oui, des pilules produit blanc). Ces médicaments sont vendus bien moins cher que leurs homologues de marque. Chez nous ils permettent à la sécurité sociale de faire des économies. Dans le tiers-monde, ils sont les seuls médicaments qu’on peut se payer (et encore : ils sont souvent vendu au détail cachet par cachet…).

Enfin l’ACTA inclut encore une petite surprise, car une fois accepté, il aura sa vie propre au travers d’un comité de contrôle dont la composition et le fonctionnement ne sont pas détaillés dans le texte présenté. JacquesAttilaAttali le hacker de la commission européenne a relevé la création de ce comité dans l’article 36 du texte et quelques précisions sur fonctionnement dans l’article 42 (il faut toujours se méfier d’un article qui prétend vous expliquer la vie, l’univers et le reste…).

« L’article 36 crée en effet un obscur « Comité ACTA » qui, selon l’article 42, aurait comme mission d’imposer le respect de cet accord par les pays non signataires ; et serait même autorisé à en modifier le contenu, sans contrôle des parlements nationaux ! » : Alea ACTA est (on ne sait pas encore si le dit comité disposera d’un comité d’état major ni le nombre de divisions, escadrilles et task force – navale, pas de fonctionnaires européens – lui étant alloué)  – http://www.attali.com/actualite/blog/geopolitique/alea-acta-est

Pour un droit de l’internet

« Camarade, cet Internet moderne et grand public n’a jamais été un espace public. Peut-être le (re)deviendra-t-il un jour mais tant que l’on passe par des entreprises privées pour avoir accès au réseau, l’utilisateur sera toujours contraint de respecter les règlements imposés par les FAI. » : Cyberpunk’s not dead – https://kokomag.wordpress.com/2012/02/02/cyberpunks-not-dead/

L’ACTA, comme les débats précédents sur SOPA, PIPA (non, pas la belle-soeur du Prince William) ou HADOPI en France, sont inextricablement liés à l’absence d’un droit de l’Internet. Demain peut-être, l’internet sera reconnu comme un service universel. Ce n’est qu’alors que l’on pourra commencer une vraie réflexion sur les droits de tous les utilisateurs et de tous les diffuseurs de contenu. C’est en tout cas une partie non négligeable du débat actuel que l’on retrouve dans l’émergence de mouvements politiques contemporains comme le Pirate Party (Yo Ho Ho et une bouteille d’aquavit).

« Ils sont également attachés à la défense de leur vie privée comme postulat indispensable à l’exercice de leurs droits démocratiques. (ils sont un peu de gauche quoi) Ces utilisateurs « conscients » de l’internet formaient jusqu’à présent un « quasi-groupe » comme  diraient les sociologues (…) » Pirates des Hémorroïdes ! – https://kokomag.wordpress.com/2009/06/12/pirates-des-hemorroides/

Bref, dans ce marais fait d’ignorance rance et de rapacité, il y a un combat nécessaire pour instaurer une (gyn)écologie de nos rapports sur la toile (Z… je vous aime ! Z… je vous aimeuuuu !). Celle-ci constitue en effet un “common” virtuel qu’il s’agirait de ne pas se laisser piquer ! Sans cela le world wide web risque bien de devenir prochainement une sorte d’immense fessebouc hyperfliké nous bombardant de publicités consuméristes adaptées à nos faiblesses dûment dévoilées urbi et orbi par la censure et le contrôle total du nouveau big brother qui saura tout, même de vos maîtresses connues sur un site d’échange de volailles, et dans lequel chacun pourra se connecter uniquement via sa carte d’identité “électronique” pour y converser gentiment et en bon père de famille sous le contrôle serré de tous et de tout le monde. Un paradis pour quaker, un enfer pour les libertins, les hackers… et autres révolutionnaires, arabes ou non.

Ils sont Vichy, soyons Pirates !
A la semaine prochaine !

Vlad et Ernest, cyberboucaniers

Say NO to ACTA

—————————————————–

Sarkozy, Roi des belges : http://www.dhnet.be/infos/monde/article/385224/sarkozy-elu-en-belgique.html

Sarkozy, une page de pute : http://videos.lalibre.be/video/9f9b7ad1933s.html

Mais où est passée la Vième Internationale ? : http://www.lefigaro.fr/politique/2012/02/14/01002-20120214ARTFIG00572-melenchontacle-hollande-et-sa-phrase-sur-les-communistes.php

« Liliane, fait les valises » : http://www.dailymotion.com/video/x3ii8l_g-marchais-dix-ans-apres_news

Carla, plumassière : http://www.leparisien.fr/politique/nogent-sur-marne-la-statue-de-carla-qui-fait-jaser-12-02-2012-1857421.php

Françoise Bertieaux et Thantal Bercouille : http://blog.lesoir.be/salledesprofs/2012/02/13/des-cours-deducation-sexuelle-pendant-les-jours-blancs/

———–

Cyberpunk’s not dead
https://kokomag.wordpress.com/2012/02/02/cyberpunks-not-dead/

Assange balance, Hoellebecq s’en branle
https://kokomag.wordpress.com/2010/12/16/assange-balance-hoellebecq-s%E2%80%99en-branle/

Minority passport !
https://kokomag.wordpress.com/2009/09/17/minority-passport/

Pirates des Hémorroïdes !
https://kokomag.wordpress.com/2009/06/12/pirates-des-hemorroides/

Vie privée sur Internet : état des lieux sur un débat en évolution
http://homo-numericus.net/spip.php?breve1002

Vie privée : le point de vue des “petits cons”
http://www.internetactu.net/2010/01/04/vie-privee-le-point-de-vue-des-petits-cons/

Alea ACTA est
http://www.attali.com/actualite/blog/geopolitique/alea-acta-est

INTERNET, SÉCURITÉ ET VIE PRIVÉE
http://www.lipsheim.org/internet.htm

Cachez cette vie privée que l’Internet ne saurait tolérer
http://www.slate.fr/story/43641/vie-privee-internet-reseaux

Internet et vie privée : les Français inquiets mais pas doués
http://www.ecrans.fr/Internet-et-vie-privee-les,9995.html

Internet : pseudonyme VS identité réelle
http://www.actualitte.com/actualite/lecture-numerique/acteurs-numeriques/internet-pseudonyme-vs-identite-reelle-27366.htm

Google Plus, la dictature des vrais noms
http://owni.fr/2011/08/08/google-plus-dictature-vrais-noms-anonymat-identite/

La pseudo-guerre des identités numériques
http://www.liberte-algerie.com/liberte-numerique/sur-le-web-le-pseudonyme-est-plus-reel-que-le-vrai-nom-la-pseudo-guerre-des-identites-numeriques-170821

STOP ACTA
http://www.stopacta.info/

How to act against ACTA
http://www.laquadrature.net/wiki/How_to_act_against_ACTA

Comment agir contre ACTA
http://www.laquadrature.net/wiki/Comment_agir_contre_ACTA

Le Prospectuse « Non à l’ACTA »
http://www.laquadrature.net/files/flyers/LQDN-20120210_NON_a_ACTA.pdf

The Anti-Counterfeiting Trade Agreement (ACTA) : An assessment
http://www.laquadrature.net/files/INTA%20-%20ACTA%20assessment.pdf

ACTA – Anti-counterfeiting Trade Agreement
http://ec.europa.eu/trade/creating-opportunities/trade-topics/intellectual-property/anti-counterfeiting/

ACCORD COMMERCIAL ANTI-CONTREFAÇON
http://register.consilium.europa.eu/pdf/fr/11/st12/st12196.fr11.pdf

ACTA : le traité secret qui pourrait changer la face d’internet
http://fr.readwriteweb.com/2010/01/20/a-la-une/traite-acta-censure-loppsi-hadopi/

ACTA : ERROR 404 : Democracy not found
http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/acta-error-404-democraty-not-found-110384

Vande Lanotte veut une étude d’incidence de l’ACTA
http://datanews.levif.be/ict/actualite/apercu/2012/02/16/vande-lanotte-veut-une-etude-d-incidence-de-l-acta/article-4000044982874.htm

Une nouvelle claque pour les promoteurs d’ACTA!
http://www.info-utiles.fr/modules/news/article.php?storyid=6753

«Acta n’est ni pertinent, ni efficace»
http://www.lefigaro.fr/hightech/2012/02/14/01007-20120214ARTFIG00728-acta-n-est-ni-pertinent-ni-efficace.php

L’ACTA de guerre contre l’Internet : décryptage
http://www.levif.be/info/actualite/international/l-acta-de-guerre-contre-l-internet-decryptage/article-4000043897917.htm

Un Acta de guerre
http://owni.fr/2012/02/11/un-acta-de-guerre-infographie/

Pour Jean-Luc Mélenchon, ACTA est « une ignominie »
http://www.numerama.com/magazine/21498-pour-jean-luc-melenchon-acta-est-34une-ignominie34.html

Hadopi : François Hollande gardera un « couperet pédagogique »
http://www.numerama.com/magazine/21470-hadopi-francois-hollande-gardera-un-34couperet-pedagogique34.html

ACTA: The new threat to the net
https://secure.avaaz.org/en/eu_save_the_internet_spread/

Pourquoi l’Acta fait peur
http://www.europe1.fr/International/Pourquoi-l-Acta-fait-peur-945955/

Contre ACTA, la mobilisation menée par le Parti pirate tchèque continue
http://www.radio.cz/fr/rubrique/panorama/contre-acta-la-mobilisation-menee-par-le-parti-pirate-tcheque-continue

Acta: De nouveaux pays gèlent la ratification du traité
http://www.20minutes.fr/high-tech/880467-acta-nouveaux-pays-gelent-ratification-traite

Grogne généralisée contre ACTA
http://www.lecho.be/actualite/entreprises_technologie/Grogne_generalisee_contre_ACTA.9159507-3063.art?ckc=1

Dictature 2.0 : think global, act local
http://fr.readwriteweb.com/index.html?p=6242

Traité secret sur l’immatériel
http://www.monde-diplomatique.fr/2010/03/LATRIVE/18881

Publicités

Commentaires»

1. mar - 20 février 2012

Bonsoir Kamarads,

La lecture aussi enthousiaste que nocturne de cette propagande comble le coeur du Pirate que je suis. Rien n’est à y ajouter.
Si ce n’est le volet « médicamenteux » de l’ACTA.
Volet que j’avais modestement peint il y a quelques heures à peine sur la page suivante http://www.jailbroken.be/?p=381 (Il y est plus spécifiquement fait état du Maroc, seul pays africain à avoir signé cette merde. Vous pardonnerez le commentaire, mais il se pourrait qu’ACTA soit une étape décisive dans le Grand Changement Paradigmatique, truc dont j’espère qu’un jour nous aurons le loisir de discuter, et pourquoi pas tiens, demain ? 🙂

2. Bobby Dazibao - 22 février 2012

Le Soir – L’Europe saisit la justice sur Acta

La Commission européenne a annoncé mercredi son intention de saisir la Cour de justice de l’UE pour vérifier si l’accord international sur la contrefaçon (Acta), très contesté notamment par les internautes, viole des droits fondamentaux…

http://geeko.lesoir.be/2012/02/22/lue-saisit-la-justice-sur-laccord-acta-controverse-sur-la-contrefacon/


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :