jump to navigation

Soudan du Nord au Sud 27 avril 2012

Posted by kokomag in Edito - KoKomaG.
Tags: , , , , , , , , ,
trackback

Camarade ! Tu as sous les yeux la dernière livraison de KoKomaG !
La newsletter de la « gauche ultralibérale, laxiste et libertaire » du S.P.E.C.T.R.E.

Cette semaine, toujours pas de subtiles allusions sur les hommes du feu étant donné l’appel du parquet contre le non-lieu obtenu par nos 4 Camarades du Secours Rouge.
Rien non plus sur cette grande enquête réalisée en France qui ne nous apprend rien. Les cons sont majoritaires. 27,18% de cons égoïstes, 17,90% de cons haineux et dangereux, 9,13% de cons mous et insipides. La France va vraiment devenir un pays dangereux où il ne faudra plus tourner le dos aux pandores sous peine de représenter une menace mortelle.

Laissons donc les faits divers et autres nouvelles politico-judiciaires aux journaux bourgeois et voyons ce que nos chroniqueurs nous ont mitonné.

Mais avant, médite ces paroles de Sun Tzu :

« L’art de la guerre, c’est de soumettre l’ennemi sans combat. »

Soudan du Nord au Sud

La guerre mondiale sino-étasunienne par Soudan interposé

Camarade !

Immense territoire riche en pétrole, le Soudan était mis à l’index par l’Administration de Washington pour cause de soutien trop tiède à la guerre contre le terrorisme. Depuis, le pétrole soudanais avait du mal à se convertir en pétrodollar. Seuls les Chinois, qui comme dirait Nixon sont gouvernés par des fourbes et des opportunistes depuis l’avènement de ce chien de Deng Xiaoping et de sa clique à la fin de la glorieuse révolution culturelle, ont refusé l’embargo américain. Pékin absorbe depuis la presque totalité de la production pétrolière soudanaise

Le 09 juillet 2011, après des années de rébellion et de répression, une famine retentissante, et des flots de réfugiés, le Sud Soudan prenait son indépendance. Un référendum, organisé sous l’égide de l’ONU et le parrainage de Washington, obligeait la croissanterie de Khartoum et son président Omaret crustacéal-Beshir à reconnaître aux minorités chrétiennes et animistes leurs droits à l’autodétermination.

Le sud du Soudan ne manque pas d’attrait avec dans son sous-sol plus de 75% des réserves pétrolières du pays. Cependant, au lendemain de l’indépendance à Djouba (ou Juba), le tout nouveau président Salva KiirTexas Christian RangerMayardit, remarque que les moyens de transformation (raffineries) et de transport (oléoducs et installations portuaires) sont tous au nord de la frontière dans l’autre Soudan, celui de Khartoum.

Tout content d’avoir un accord sur l’indépendance, plusieurs questions litigieuses ont été laissées en suspend. Les frontières du nouvel État du Sud Soudan ne sont pas complètement définies. L’Abiyé et l’Heglig, deux régions particulièrement riches en pétrole font toujours l’objet de dissensions. Pour aider à une résolution pacifique de ces différends, les États-Unis ont immédiatement permis au Sud Soudan de s’approvisionner en matériels militaires pour leur autodéfense. Avec ses nouveaux outils de paix, le Sud Soudan est parti prendre les régions contestées entraînant une réaction immédiate des autorités de Khartoum, mauvaises perdantes.

« Après s’être mutuellement accusées de soutenir des rebelles, les deux armées se sont directement affrontées pour la première fois fin mars lors d’une première incursion sud-soudanaise dans la zone contestée de Heglig, dans l’Etat du Kordofan-Sud, au Soudan.
La situation s’est envenimée quand l’armée sud-soudanaise a pris le contrôle le 10 avril de Heglig, qui renferme la moitié des réserves pétrolières du Soudan. » : Soudan: le Parlement déclare comme « ennemi » le gouvernement du Soudan du Sud – http://www.rtbf.be/info/monde/detail_le-parlement-soudanais-declare-le-gouvernement-sud-soudanais-comme-ennemi?id=7749043

Depuis avril la situation a encore empiré, les représentants de Khartoum et de Juba font état de violents combats de part et d’autre de la frontière. On parle de plus en plus ouvertement de guerre entre le Soudan de Khartoum et le Sud Soudan de Juba.

« Les récents combats près de la frontière entre le Soudan et le Soudan du Sud ont déplacé environ 35.000 personnes près de Heglig, Talodi et dans d’autres parties de la province du Sud-Kordofan au Soudan, a annoncé mardi le Haut commissariat de l’ONU pour les réfugiés (HCR). » : HCR : 35.000 personnes déplacées par les récents combats à la frontière entre le Soudan et le Soudan du Sud – http://french.news.cn/afrique/2012-04/25/c_131549019.htm

Après l’or noir, l’or blanc, l’autre gros point de tension entre les deux Soudan c’est l’eau qui permet aux terres arables (arableu) de devenir grenier à blé, manioc, et autres plantes comestibles (comestibleu)

La dernière grande famine qui a sévi au Soudan date de 1994. Le pays est semi-aride et désertique, sauf au Sud. La région du sud Soudan bénéficie du climat plus humide du nord de la région des Grands Lacs et de l’apport en eau du bassin du Nil Blanc. Si le Pays est particulièrement pauvre, il pourrait, demain, se révéler être un véritable pays de cocagne. On trouve plus de 90% de terre arable, alors que seul un faible pourcentage est mis en culture à ce jour. Petit inconvénient le Sud Soudan n’a aucun accès à la mer…

George Clooney en visite au Soudan

Seuls deux avantages restent encore à Khartoum, la localisation des raffineries et Port-Soudan, le terminus de l’oléoduc acheminant le pétrole des deux Soudan vers la mer Rouge. Pour en arriver là, il a fallu un long travail de préparation diplomatique commencé sous l’administration Bush et divers évangélistes et autres acteurs holywoodiens bombardés ambassadeurs de bonne volonté du grand machin. Aujourd’hui, Obama aimerait bien récolter les fruits de ce long travail… Pourtant, contre toute attente, Salvachapeau de cowboy Kiir semble vouloir se tourner vers Pékin, comme avant lui son ennemi el-Beshir. C’est l’incompréhension puis l’horreur dans les salons feutrés des lobbyistes du pétrole US. Tout devait être réuni pour que la région tombe comme un fruit mûr dans l’escarcelle de « Chevron » ou « Exxonmobil »…

C’était sans compter que pour Salva Kiir la priorité c’est de faire rentrer des devises en exportant son pétrole ! Et là, curieusement c’est Pékin qui a été le plus rapide sur la balle. Pékin a su proposer rapidement de s’associer à un plan de développement régional qui prévoit la construction d’un nouvel oléoduc passant par le Kenya avec pour terminus le port de Lamu. Ce projet intéresse autant le Sud Soudan que l’Éthiopie qui ont tous deux des difficultés d’accès à la mer et des voisins hostiles. Les 1,400 km de tubes nécessaires pour rejoindre le Sud Soudan pourraient être posés dans 11 mois. Ce faisant, cela offre à Huplus d’un milliard de coolieJintao un nouveau rôle auquel il ne s’attendait peut-être pas : Pékin est appelé à jouer les médiateurs dans un conflit régional… L’administration de Hu10000 ans pour le secrétaire généralJintao va devoir trouver comment conserver de bonnes relations avec Khartoum tout en permettant à SalvaDieu le VeultKiir d’exporter son pétrole.

« Zhong Jianhua, représentant spécial du gouvernement chinois pour les affaires africaines, se rendra prochainement en visite au Soudan et au Soudan du Sud dans le but de promouvoir le dialogue et les négociations entre ces deux nations, a annoncé mercredi Liu Weimin, porte-parole du ministère des Affaires étrangères, lors d’un point de presse. » : Un envoyé spécial chinois se rendra au Soudan et au Soudan du Sud – http://french.news.cn/afrique/2012-04/25/c_131551316.htm

Plus que l’avenir des Soudan Nord et Sud, nous assistons à la confrontation de deux politiques diplomatiques différentes.
D’une part, on a Washington qui déverse près de 6 milliards de dollars dans la région via USAID (qui est une marque connue en vente dans tous les marchés africain…), ce qui place le Sud Soudan dans le trio de tête des plus gros bénéficiaires de l’aide américaine au côté de l’Afghanistan et de l’Irak… Washington qui également permet à Juba de pouvoir faire ses achats militaires dans tous les « stocks américains ».
Et d’autre part, on a Pékin qui ne déverse pas des milliers de sacs de riz afin de couler la production locale, mais qui investit dans l’économie de la région…

Les États-Unis ont inventé la « lutte contre le terrorisme » dans le cadre de leur concept de « Fourth Generation Warfare » (guerre de quatrième génération désignée par l’acronyme 4GW, ou G4G en Français) : une guerre qui se déploie sur tous les fronts, en impliquant tous les aspects de la vie politique, économique et culturelle, tout en évitant de recourir à leur arsenal nucléaire et à l’Armageddon.

De l’autre côté de l’océan Pacifique, le Mandarinat Communiste Néo Libéral de Chine conçoit la théorie de l’« émergence pacifique » et investit dans les économies régionales sans se mêler des politiques intérieures menées par les dirigeants locaux (sauf pour soutenir toujours le statu quo ante).

Face à un pays désigné comme ennemi des intérêts de Washington, la stratégie US consiste alors à l’étouffer. D’abord la propagande pour dire à tout le monde que l’ennemi est méchant. On concurrence ensuite l’ennemi dans tous les secteurs économiques en l’empêchant d’accéder à de nouveaux marchés. Pour cela, la CIA, la NSA et autres agences secrètes sont mobilisées pour prêter main-forte aux acteurs économiques US. L’étape suivante consiste à faire des alliances avec les voisins de l’ennemi et d’y installer des bases militaires au nom de la paix et de la sécurité. L’ennemi se sent alors encerclé (ce qui est le cas) et commence une politique paranoïaque. Une fois l’ennemi bien mûr, il n’y a plus qu’à appliquer un bel embargo avec l’aide des bases militaires disséminées chez ses voisins.

Pour HuFils du CielJintao et ses camarades du mandarinat communiste néo libéral chinois, nous sommes déjà à l’étape trois : l’ établissement de bases militaires US chez les voisins. Le plus grand danger pour l’Empire magenta (rouge + bleu) du milieu maintenant, c’est de voir ses routes d’approvisionnement coupées par les Américains. Pour contrer cette stratégie, Pékin, au lieu de s’enfermer dans les murs de la cité interdite, a choisi de diversifier et de multiplier ses sources d’approvisionnement. La politique diplomatique d’Hucent fleursJintao vis-à-vis des deux Soudan entre dans cette logique. D’une part, conserver l’accès aux marchés pétroliers de chacun des deux pays. D’autre part, soutenir le développement d’une solution alternative pour l’exportation du pétrole en investissant dans le terminal de Lamu au Kenya.

Vlad & Ernest

————————————————————

Un envoyé spécial chinois se rendra au Soudan et au Soudan du Sud
http://french.news.cn/afrique/2012-04/25/c_131551316.htm

Un haut responsable du PCC rencontre une délégation soudanaise
http://french.news.cn/chine/2012-04/25/c_131551436.htm

Le plus haut législateur chinois rencontre le président du Soudan du Sud
http://french.news.cn/chine/2012-04/26/c_131551646.htm

Le président du Soudan du Sud en Chine à la recherche d’investissements (REPORTAGE)
http://french.news.cn/afrique/2012-04/24/c_131548684.htm

HCR : 35.000 personnes déplacées par les récents combats à la frontière entre le Soudan et le Soudan du Sud
http://french.news.cn/afrique/2012-04/25/c_131549019.htm

Le conflit entre les deux Soudan, un laboratoire pour la diplomatie chinoise
http://www.france24.com/fr/20120424-diplomatie-soudan-soudan-sud-laboratoire-chine-pekin-juba-khartoum

China needs ‘consistent policy’ on South China Sea
http://www.bbc.co.uk/news/world-asia-17809959

Philippines-US war games begin amid China tensions
http://www.bbc.co.uk/news/world-asia-17699176

L’Ethiopie, le Kenya et le Soudan du Sud lancent un projet d’infrastructure régional
http://www.afriquinfos.com/articles/2012/3/1/afrique-orientale-197704.asp

Soudan : le Kenya négocie la construction d’un port pétrolier avec la Chine
http://www.jeuneafrique.com/Article/DEPAFP20091015T094655Z/petrole-energie-port-lamusoudan-le-kenya-negocie-la-construction-d-un-port-petrolier-avec-la-chine.html

Les 10 raisons pour lesquelles les Etats-Unis diabolisent la Chine
http://french.peopledaily.com.cn/Chine/7275353.html

Sud-Soudan: Kiir appelle au pardon
http://info.france2.fr/monde/sud-soudan-kiir-appelle-au-pardon-66638783.html

Sud-Soudan : beau boulot les gars !
http://environnement2100.hautetfort.com/archive/2012/01/28/sud-soudan-beau-boulot-les-gars.html

Sud Soudan : Les USA bénissent les ventes d’armes
http://geotribune.com/2387-sud-soudan-les-usa-benissent-les-ventes-darmes.html

HCR : 35.000 personnes déplacées par les récents combats à la frontière entre le Soudan et le Soudan du Sud
http://french.news.cn/afrique/2012-04/25/c_131549019.htm

Le Sud-Soudan, nouveau terrain de la guerre du pétrole sino-américaine
http://atlasalternatif.over-blog.com/article-le-sud-soudan-nouveau-terrain-de-la-guerre-du-petrole-sino-americaine-88759214.html

Soudan: le Nord et le Sud se déchirent pour le pétrole
http://www.rtbf.be/info/monde/detail_soudan-le-nord-et-le-sud-se-dechirent-pour-le-petrole?id=7753403

Soudan: le Parlement déclare comme « ennemi » le gouvernement du Soudan du Sud
http://www.rtbf.be/info/monde/detail_le-parlement-soudanais-declare-le-gouvernement-sud-soudanais-comme-ennemi?id=7749043

PÉTROLE/Asie: le brut en hausse, soutenu par le Soudan et la mer du Nord
http://www.romandie.com/news/n/PeTROLEAsie_le_brut_en_hausse_soutenu_par_le_Soudan_et_la_mer_du_Nord48250420120626.asp

La guerre du Pipelineistan de la Chine
http://mecanoblog.wordpress.com/2010/10/17/la-guerre-du-pipelineistan-de-la-chine/

Tomgram: Pepe Escobar, Pipelineistan’s New Silk Road
http://www.tomdispatch.com/post/175306/tomgram%3A_pepe_escobar%2C_pipelineistan%27s_new_silk_road__/#more

« Vers une nouvelle guerre froide Chine-USA. »
http://www.strategicsinternational.com/f3chineusa.htm

—- les blogs extrémistes et le Sud Soudan —

Sud Soudan : un nouveau pays chrétien sur la planisphère
http://www.libertepolitique.com/L-information/Decryptage/Sud-Soudan-un-nouveau-pays-chretien-sur-la-planisphere#_ftn1

Le sud-Soudan prêt à reconnaître Israël
http://jssnews.com/2010/08/13/le-sud-soudan-pret-a-reconnaitre-israel/

Relations israélo-sud-Soudanaises: une coopération agricole
http://www.almanar.com.lb/french/adetails.php?eid=58919&cid=21&fromval=1

Publicités

Commentaires»

1. cleamounette (@cleamounette) - 28 avril 2012

La guerre pour le pétrole détruit l’Occident
Les décisions des autorités de l’Argentine et la Hongrie, de renforcer leur souveraineté nationale a une incidence négative sur la domination absolue de l’Occident.
http://zebuzzeo.blogspot.fr/2012/04/la-guerre-pour-le-petrole-detruit.html


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :