jump to navigation

Soudan du Nord au Sud 27 avril 2012

Posted by kokomag in Edito - KoKomaG.
Tags: , , , , , , , , ,
1 comment so far

Camarade ! Tu as sous les yeux la dernière livraison de KoKomaG !
La newsletter de la « gauche ultralibérale, laxiste et libertaire » du S.P.E.C.T.R.E.

Cette semaine, toujours pas de subtiles allusions sur les hommes du feu étant donné l’appel du parquet contre le non-lieu obtenu par nos 4 Camarades du Secours Rouge.
Rien non plus sur cette grande enquête réalisée en France qui ne nous apprend rien. Les cons sont majoritaires. 27,18% de cons égoïstes, 17,90% de cons haineux et dangereux, 9,13% de cons mous et insipides. La France va vraiment devenir un pays dangereux où il ne faudra plus tourner le dos aux pandores sous peine de représenter une menace mortelle.

Laissons donc les faits divers et autres nouvelles politico-judiciaires aux journaux bourgeois et voyons ce que nos chroniqueurs nous ont mitonné.

Mais avant, médite ces paroles de Sun Tzu :

« L’art de la guerre, c’est de soumettre l’ennemi sans combat. »

Soudan du Nord au Sud

La guerre mondiale sino-étasunienne par Soudan interposé

Camarade !

Immense territoire riche en pétrole, le Soudan était mis à l’index par l’Administration de Washington pour cause de soutien trop tiède à la guerre contre le terrorisme. Depuis, le pétrole soudanais avait du mal à se convertir en pétrodollar. Seuls les Chinois, qui comme dirait Nixon sont gouvernés par des fourbes et des opportunistes depuis l’avènement de ce chien de Deng Xiaoping et de sa clique à la fin de la glorieuse révolution culturelle, ont refusé l’embargo américain. Pékin absorbe depuis la presque totalité de la production pétrolière soudanaise

Le 09 juillet 2011, après des années de rébellion et de répression, une famine retentissante, et des flots de réfugiés, le Sud Soudan prenait son indépendance. Un référendum, organisé sous l’égide de l’ONU et le parrainage de Washington, obligeait la croissanterie de Khartoum et son président Omaret crustacéal-Beshir à reconnaître aux minorités chrétiennes et animistes leurs droits à l’autodétermination. (suite…)

Publicités

BONUS MALI 30 mars 2012

Posted by kokomag in Edito - KoKomaG.
Tags: , ,
4 comments

Camarade ! Tu as sous les yeux la dernière livraison de KoKomaG !
Le Courrier International du S.P.E.C.T.R.E.

Cette semaine, entre la campagne présidentielle française qui n’en finit pas de puer de la gueule et pas que d’apparence, le gouvernement belge qui gouverne, les indignés espagnols qui sortent de leur torpeur hivernale et la comparaison des ani artificiels à Cuba, nos chroniqueurs ont préféré l’Afrique, un sujet tracassant !

Et comme dit le proverbe bambara :

« Tout a une fin, sauf la banane qui en a deux.  »

BONUS MALI

Le 22 mars à Bamako, c’est le jour du coup d’état.

Camarades,

S’inspirant sans doute de Daniel “Cher Cohn” Bendit, c’est le 22 mars 2012 que le capitaine Amadou “doudoudou pousslanana etmoulkafé” Haya Sanogo prend la tête de l’armée et du gouvernement à Bamako au Mali. Le président Amadou Toumani ”dallersifflerlahautsurlacolline” Touré, aussi appelé familièrement ATT, est suspendu de ses fonctions, en moins de temps qu’il n’en faut pour dire “putsch”. Pourtant, le Mali ne faisait pas les gros titres de la presse internationale ces derniers temps. En dehors d’un peu de folklore touareg, peuple libre et indomptable au regard d’acier dissimulé derrière un voile de mystère et donc forcément rebelle, le désert paraissait calme. On enlevait bien régulièrement quelques touristes et autres humanitaires occidentaux, mais bon : qu’avaient-ils à se préoccuper de quelques nègres…. Les plus attentifs avaient pourtant déjà tiré la sonnette d’alarme. Le Mali entrait de plus en plus dans une guerre civile depuis janvier dernier. Les rebelles touaregs ont remporté plusieurs victoires importantes et pris plusieurs villes tout en étripant leurs prisonniers affaiblissant la confiance de l’armée dans ses généreux généraux.

Les rebelles touaregs se regroupent au sein du Mouvement National pour la Libération de l’Azawad (non ce n’est pas du flamin) (MNLA). Tous le monde connaîtra d’ailleurs bientôt leur cri de guerre “MNLA on est là !(suite…)

Tous, Tous, Tous, A Lampedusa 18 février 2011

Posted by kokomag in Edito - KoKomaG.
Tags: , , , , , , , , , , , , , ,
1 comment so far

Camarade ! Tu as sous les yeux la dernière livraison de KoKomaG !
La bouteille à la mer du S.P.E.C.T.R.E.
Cette semaine, hésitant entre les morts qui peuvent faire rire et les chansons qui font pleurer, KoKomaG se penche sur l’éventualité d’une chute de mur en Méditerranée.
Alors fais suivre, via Twitter, Facebook, bpost,… à tous tes amis révolutionnaires !

Et qui a dit ?

« Les mots étrangers, sans permis de séjour, on les reconduit à la frontière linguistique. Les clandestins qui demeurent sont férocement exploités.« 

a) Jean-Claude Van Damme, exceptionnellement très aware.
b) Maurice Grevisse, grammairien belge, avec un nom qui rime.
C) Roland Topor, artiste « Groucha » français.
d) Tahar Ben Jelloun, écrivain-poète.

Tous ! Tous ! Tous ! A Lampedusa !

Camarade

Cela faisait longtemps que l’on ne parlait plus des réfugiés et des demandeurs d’asile aux portes de l’Europe…

Alors que les braises des révolutions de Tunisie et d’Égypte fument encore, voilà que se profile, sur l’Europe tremblante, le spectre du déferlement de la jeunesse misérable du Maghreb en quête d’une vie meilleure… Ben oui, c’est pas tout de faire la révolution, encore faut-il avoir de quoi bouffer après. Donc, comme pour prouver que les régimes autoritaires des pourtours de la méditerranée sont bien les digues qui protègeraient l’Europe contre l’avidité des pauvres du monde entier, ce week-end du 13 février l’île italienne de Lampedusa a vu arriver plus de 5.000 jeunes « demandeurs d’asile » en provenance des rivages de la Tunisie. Précisons tout de suite que ce n’était pas pour assister à un nouveau festival de musique rock organisé par le comité des fêtes local.

(suite…)

Je suis une rivière pour mon peuple 4 février 2011

Posted by kokomag in Edito - KoKomaG.
Tags: , , , , , , , , , ,
1 comment so far

Camarade ! Tu as sous les yeux la dernière livraison de KoKomaG !
Le « Al-Yassari Al-Arabi » (1) du S.P.E.C.T.R.E.
Aujourd’hui, après 2 semaines plongés dans les arcanes de l’apolitique belge, nos vaillants rédacteurs se tournent vers des cieux plus cléments dotés, malheureusement, de gouvernements. Embarquement immédiat pour l’Egypte où le camping révolutionnaire ne se fait pas par internet !
N’oubliez pas de faire suivre cet article à tous tes frères musulmans ou non.

Et cette semaine, qui a dit : « Internet n’est pas seulement une révolution industrielle. C’est aussi une révolution politique : elle touche au pouvoir ; elle bouleverse les rapports de force. Par là, elle est profondément déstabilisatrice. » ?

a) Mao Zedong, sur son blog « l’e-p’tit livre rouge« .
b) Hosni Moubarak, le 27 janvier avant de tout couper.
c) Jean-Marie Messier, dans son « j6m.com »
d) nanouchka47, sur le forum « Amy Winehouse :trop défoncée pour la B.O. de James Bond ? »

Note en bas de page :
(1) »Al-Yassari Al-Arabi« , littéralement « Le gauchiste arabe », est une revue fondée par Mahmoud Amin Al-Alem et d’autres intellectuels égyptiens de gauche. (http://hebdo.ahram.org.eg/arab/ahram/2009/1/14/egypt6.htm)

Je suis une rivière pour mon peuple

Camarade !

Les peuples arabes sont en pleine révolte, après que le régime tunisien corrompu ait été balayé par une vague populaire, aujourd’hui c’est dans le coeur historique du monde arabe, en Égypte que tout se joue. S’il n’y pas lieu de verser ne fut-ce qu’une seule larme sur le régime militaire, inféodé à l’empire américain du général grabataire Hosni « MOU BARAKI », la révolution, la vraie, n’est pas encore gagnée loin de là et semble même devoir prendre la forme d’une guerre populaire prolongée. De plus, contrairement à la Tunisie qui est un petit pays situé dans un zone régional relativement calme, un changement de régime au Caire va influencer toute la région sur les plans politiques, économiques et militaires.

A l’aide des catégories infaillibles de l’analyse marxiste éclairée par les lumières du spectre de Lénine et affûtée de l’humour groucho-marxiste, analysons de plus près les acteurs en présence et tâchons de découvrir collectivement « à qui profite le crime ». (suite…)

%d blogueurs aiment cette page :