jump to navigation

Sans les socialistes, ça serait pire 9 décembre 2011

Posted by kokomag in Edito - KoKomaG.
Tags: , , , , , , , , , , , , , , , ,
7 comments

Camarade, tu as sous les yeux le dernier exemplaire de KoKomaG, le magazine officiel du SPECTRE communiste qui plane sur le Pajottenland et sur l’Europe

Lis-le, il te permettra d’épargner la fastidieuse compilation des 180 pages de l’accord de gouvernement belge.

Et souviens-toi des paroles d’Antonio depuis sa prison “il faut avoir une parfaite conscience de ses propres limites, surtout si l’on veut les élargir” (A Gramsci , cahiers de prison)

Sans les socialistes, ça serait pire

Accord gouvernemental, un T80 sur le ring de Bruxelles !

Toutes les photos de la manifestion par P.C.

Camarade,

Il caille ce matin, la sono va trop fort et ces prolos de métallos rendus sourdingues par leur laminoirs font exploser des pétards assourdissants. Ce vendredi 02 décembre, manquerait plus qu’il pleuve et ça serait parfait !

Malgré cela 80 à 100.000 travailleurs, jeunes, chômeurs, retraités, assistés sociaux et “divers” défilaient dans les rues de Bruxelles sous les bannières des trois grands syndicats belges. Il y avait les rouges de la FGTB (CGT tendance François Hollande) , les verts de la CSC (CFDT tendance Cohn Bendit) et même des bleus de la CGSLB (Force Ouvrière tendance Barack Obama)

Après les 535 jours de négociations acharnées, les partis politiques pour qui le royaume de la belgitude n’est pas encore un vague souvenir de type “DDR” sont enfin arrivés à un accord.

EliofarfaleDi Rupo 1er a formé un gouvernement avec les oranges du CDH (UDF tendance compromis historique) , des bleuets du MR (UMP tendance Lionel Jospin) et les roses du PS (PS tendance ps) De fait, les trois tendances syndicales sont représentées. Les caciques syndicaux se retrouvent coincés entre les revendications de leur bases et le réalisme politique de leurs affiliés. C’est que l’accord de gouvernement est des plus crades! Depuis les années “Tatcher- Reagan” on avait jamais vu un tel train de mesures antisociales balancées dans la tronche des travailleurs cul sec et sans faux cols. (suite…)

Viva la Techno Muerte ! 25 novembre 2011

Posted by kokomag in Edito - KoKomaG.
Tags: , , , , , , , , , , , ,
2 comments

Camarade ! Tu as sous les yeux la dernière livraison de KoKomaG !
Le Courrier International du S.P.E.C.T.R.E.

Aujourd’hui, en cette journée de la jupe, c’est en kilt que l’équipe de KoKomaG a rédigé son édito. Et vu la température dans notre studio, ça pouvait pas être long.

Avant de vous laisser avec l’analyse groucho-marxiste des mes Kamarades, je m’en voudrais de ne pas partager avec vous ces perles qui m’ont bien aidées à la machine à café.
Voici donc : « Rubrique : lu dans la presse » (et non pas …)

« Masters : Federer sort de sa poule invaincu »
« Dépistage du cancer du sein: Laanan est ferme »
« Pour draguer l’élu, Christine Boutin parle chichon »
« Cuba ne veut plus entendre chanter de sexe »
Promis, on a rien changé !
Et pour les KamaradEs : « L’auto-stoppeuse performante est blonde et porte du rouge« .

N’oubliez pas de faire suivre à vos amis fraichement acquis !

Je vous laisse avec cette citation de Montesquieu, qui je l’espère aura un vague rapport avec la suite :

« L’Europe est un Etat composé de plusieurs provinces.»

Viva la Techno Muerte !

La crise s’approfondit en Europe. Quelle bonne nouvelle !

Au travers de trois cas de figure emblématiques de ces dernières semaines, voyons comment l’Europe dominée par les catholiques du PPE glisse vers la droite totalitaire dure et décomplexée…

Au prétexte de la criiiiiiiiise (mot à prononcer avec un effroi hystérique) en Grèce comme en Italie et comme partout depuis quarante ans (premier choc pétrolier ou comment augmenter les loukoums donné à fiston), l’Europe offre en catimini des funérailles de première classe à la démocratie et aux maigres acquis sociaux concédés du temps ou régnait la social-démocratie… Au prétexte que l’économie va mal, Bruxelles, la BCE et le FMI n’imposent pas seulement des changements de gouvernement mais bien un changement de régime… Du type pain sec et eau, le nouveau régime. La démocratie, aussi imparfaite soit-elle, contient pourtant en son sein l’idée que c’est le peuple qui est au pouvoir… Enfin officiellement du moins. (suite…)

Tintin au pays de l’or rouge 27 octobre 2011

Posted by kokomag in Edito - KoKomaG.
Tags: , , , , , , , , , , ,
2 comments

Camarade ! Tu as sous les yeux la dernière livraison de KoKomaG !
Le Petit Vingtième du S.P.E.C.T.R.E.

Cette semaine, l’intro est décapit(alis)ée !
N’oubliez pas de faire suivre à tous vos amis tintinophiles, spirouphiles, et autres géniedesalpageophiles.

J’vous laisse méditer sur ce proverbe chinois : “La porte la mieux fermée est celle qu’on peut laisser ouverte.
Et comme auraient pu dire William of Ockham et Erasme de Rotterdam : l’or ça se coupe tel le sein d’Héllène…

Tintin au pays de l’or rouge

Camarade !

Alors que le monde s’enfonce dans la crise, à Moulinsart on sabre et on savoure sans fin le champagne. Nick “Roswell” compte ses picaillons en consultant les stats d’entrées pour le seul film de Spielberg consacré à une icône antisémite et fachistoïde. Pourtant dans ce monde de brutes livré au kapitalisme décomplexé, pendant que les rentiers bambochent, la crise fait rage.  Un peu plus à l’ouest, Sarkonazy dans le rôle de Nestor et Angela “walkyrie” Merkel dans le rôle de la Castrafiore nous chantent “Ah! je ris de me voir si riche en ce jeudi noir.
le couple bicéphale de l’Union Européenne a su, tard dans la nuit de mercredi à jeudi, prendre les « mesures » qui s’impose pour plaire aux bourses.
Le pire c’est que ça marche ! Dès ce jeudi midi, les indicateurs boursiers affichent une hausse de plus de 3% en moyenne sur les places européennes. L’Asie va clôturer à la hausse et Wall Street ouvre ses cours avec optimisme. Les patrons sont contents, les boursicoteurs rassurés, les profits ressuscités et les dettes socialisées, c’est la fête ! Enfin pas pour tout le monde… (suite…)

Hellas Hellas trois fois Hellas (ou le chant du bouc ) 24 juin 2011

Posted by kokomag in Edito - KoKomaG.
Tags: , , , , , , , , ,
2 comments

Camarade ! Tu as sous les yeux la dernière livraison de KoKomaG !
Le blog du S.P.E.C.T.R.E. qui peut aussi faire des grèves sauvages !

Pour ce dernier numéro de l’année scolaire, nos deux chroniqueurs, fraîchement revenus d’une semaine de formation « Le Droit à la paresse : une autre approche du team-building« , se relancent à corps perdus dans les méandres de l’analyse marxiste, mais sans gadget !

Alors avant d’aller t’affaler au soleil et de buller ton indignation dans un mojito trop chaud pas assez alcoolisé, choisis bien ta destination avant de partir car il se pourrait bien que ton vol Ryanair atterrisse dans un Pays en Voie de Délabrement, et que le petit personnel ne soit plus aussi prévenant qu’avant.

Et comme dit le proverbe, grec parait-il : « Qui doit se noyer ne mourra pas écrasé. »

Hellas Hellas trois fois Hellas (ou le chant du bouc )!

Chante, ô Muse, la colère d’Achille, fils de Pélée, colère funeste, qui causa tant de malheurs aux Grecs, qui précipita dans les enfers les âmes courageuses de tant de héros, et rendit leurs corps la proie des chiens et des vautours. Ainsi s’accomplit la volonté de Zeus, du jour où se divisèrent, après une vive dispute, Agamemnon, roi des hommes, et le divin Achille.

AP Photo/Bela Szandelszky

Alors que quelques bobos et clodos indignés (ya plus de pils de chez Aldi!) et non violents se prélassent au soleil de Bruxelles entre deux drachmes. A la vraie racine de la culture européenne au fondement du concept même de démocratie voire d’état (qu’on l’aime érotiquement (erotein) amicalement (philein) ou transcendentalement (agapein) ou non), ils sont plus de 70,000 (plus qu’à Platée) à faire revivre une “eclessia” à coup de pavés sur les hoplites spartiates anti Athénien (remplacez la matraque par une lance et le tableau est complet).

Tel les Achéens devant Troie, les grecs sans chevaux de bois ne peuvent que se lamenter devant les chevaux de frise. Tel Athène dans sa gloire la Grèce entrant dans cette Europe qu’elle créa à Marathon et assis à Salamine, voit sa chute projetée non par un trait funeste mais par un trésor pillé quoique avec moins de lustre qu’à Milos. Le génie de Périclès fut la chute de la Grèce quand usant sans vergogne du trésor de la ligue de Délos afin d’embellir Athène (à l’époque c’est ainsi qu’on était populaire ce sont les rustres romains qui commencèrent à se soucier d’augmenter le pouvoir d’achat des masses…) il déclencha l’ire de la commission de l’époque. De même que leurs ancêtres spirituels les spartiates, les fridolins grognent pour quelques mines… (suite…)

%d blogueurs aiment cette page :