jump to navigation

Olé olé olé oléééééééééé 27 mai 2011

Posted by kokomag in Edito - KoKomaG.
Tags: , , , , ,
2 comments

Camarade ! Tu as sous les yeux la dernière livraison de KoKomaG !
La newsletter ibère drôle du S.P.E.C.T.R.E.

Pendant que les Camarades féministes défilent, et ce grâce à un seul homme, nos vaillants rédacteurs filent voir du côté de l’Espagne où manifestement la présence d’un gouvernement en fâche plus d’un. Et c’est quand même drôlement plus bandant de se débarrasser de tout un paquet d’enflures que d’en casser un ou deux !

En attendant donc de planter notre tente autre part que sur internet, entrons, à vif, dans le sujet. Et comme disait l’autre :

« Soyez bref, car les discours qui n’en finissent pas ne plaisent pas.« 

Olé ! olé ! olé ! oléééééééééé !

Camarade !

Les Espagnols sont dans la place ! Tout beigne ! Le petit monde des gauches alternatives s’est mis à frémir en rêvant à de prochaines vacances à la Puerta del Sol de Madrid. Enfin un vrai mouvement populaire en Europe ! Il semblerait que le vent des révolutions arabes ait traversé le détroit de Gibraltar et souffle sur l’Espagne ! « Olé ! olé ! olé ! olé ! », comme dirait le Grand Jojo !

À l’instar des autres pays virtuellement en faillite comme la Grèce ou le Portugal, la situation du capitalisme espagnol est critique, ce qui se traduit notamment par un taux de chômage de 40 % chez les moins de 30 ans. (suite…)

Publicités

On n’est pas des bœufs 28 avril 2011

Posted by kokomag in Edito - KoKomaG.
Tags: , , , , , , , , , , , , , ,
1 comment so far

Camarade ! Tu as sous les yeux la dernière livraison de KoKomaG ! Le brin de muguet du S.P.E.C.T.R.E.
Alors que l’on affute les drapeaux en vue du rendez-vous annuel devant « Le Saint d’Hic« , encore beaucoup trop de forçats du travail souffrent de burn-out, comme nous le verrons ici plus bas.
Mais avant de plonger dans l’analyse pertinente, n’oublies pas d’imprimer ce numéro et de venir le distribuer avec nous ce dimanche.
Peut-être auras-tu la chance d’avoir notre numéro, spécial A3, richement décoré.

Et puisque c’est fête, qui a dit : « La révolution est comme une bicyclette
,quand elle n’avance pas elle tombe. »
a) Eddy Merckx
b) Mahmoud Ahmadinejad
c) Ernesto « Che » Guevara
d) Obi-Wan Kenobi

On n’est pas des bœufs

Les temps modernes - charles chaplin 1936

Si seulement on pouvait se passer de ces humains et de leur exigence relationnelle. Regardez les Chinois ou les Indiens, ils ne font pas tant d’histoire….

Le 26 avril 2011, à quatre jours du 1er mai et de la fête du Travail, un salarié de 57 ans s’est immolé par le feu au pied de son lieu de travail. Père de quatre enfants, il était pourtant proche de la retraite quand il a pris sa funeste décision. Ironiquement, Rémy L. travaillait à l’agence professionnelle de Bordeaux, comme « préventeur », un barbarisme signifiant qu’il était expert en hygiène et sécurité des salariés.

Si seulement il s’agissait d’un cas unique, nous pourrions admettre que ce drame soit la conclusion malheureuse d’une situation particulière. Mais, la direction de France Telecom a déjà dénombré 32 suicides de salariés de 2008 à 2009. « Ce chiffre a été communiqué, en toute transparence à l’inspection du travail » (1) (suite…)

Tous, Tous, Tous, A Lampedusa 18 février 2011

Posted by kokomag in Edito - KoKomaG.
Tags: , , , , , , , , , , , , , ,
1 comment so far

Camarade ! Tu as sous les yeux la dernière livraison de KoKomaG !
La bouteille à la mer du S.P.E.C.T.R.E.
Cette semaine, hésitant entre les morts qui peuvent faire rire et les chansons qui font pleurer, KoKomaG se penche sur l’éventualité d’une chute de mur en Méditerranée.
Alors fais suivre, via Twitter, Facebook, bpost,… à tous tes amis révolutionnaires !

Et qui a dit ?

« Les mots étrangers, sans permis de séjour, on les reconduit à la frontière linguistique. Les clandestins qui demeurent sont férocement exploités.« 

a) Jean-Claude Van Damme, exceptionnellement très aware.
b) Maurice Grevisse, grammairien belge, avec un nom qui rime.
C) Roland Topor, artiste « Groucha » français.
d) Tahar Ben Jelloun, écrivain-poète.

Tous ! Tous ! Tous ! A Lampedusa !

Camarade

Cela faisait longtemps que l’on ne parlait plus des réfugiés et des demandeurs d’asile aux portes de l’Europe…

Alors que les braises des révolutions de Tunisie et d’Égypte fument encore, voilà que se profile, sur l’Europe tremblante, le spectre du déferlement de la jeunesse misérable du Maghreb en quête d’une vie meilleure… Ben oui, c’est pas tout de faire la révolution, encore faut-il avoir de quoi bouffer après. Donc, comme pour prouver que les régimes autoritaires des pourtours de la méditerranée sont bien les digues qui protègeraient l’Europe contre l’avidité des pauvres du monde entier, ce week-end du 13 février l’île italienne de Lampedusa a vu arriver plus de 5.000 jeunes « demandeurs d’asile » en provenance des rivages de la Tunisie. Précisons tout de suite que ce n’était pas pour assister à un nouveau festival de musique rock organisé par le comité des fêtes local.

(suite…)

Drame du dégel en Tunisie, 50 morts 14 janvier 2011

Posted by kokomag in Edito - KoKomaG.
Tags: , , , , , , , , ,
4 comments

Camarade ! Tu as sous les yeux la dernière livraison de KoKomaG !
Le bulletin météo de l’organisation marxiste-éthyliste S.P.E.C.T.R.E.
Chaque vendredi, il t’indique la manière politiquement correcte de penser afin de te permettre de monter dans le train blindé de la révolution mondiale.

Et médite ces paroles gaullistes

« Le premier des droits de l’homme, c’est de manger, d’être soigné, de recevoir une éducation et d’avoir un habitat. De ce point de vue, il faut bien reconnaître que la Tunisie est en avance sur certains autres pays. » Jacques Chirac, Mémoires entre le bruit et l’odeur

Drame du dégel en Tunisie, 50 morts

Et çà, continue de monter…

Camarade !

Quand on est contraint de bavarder avec un indic des flics ou avec un patron « proche des ouvriers », c’est bien connu, pour éviter de dire trop de conneries, on parle de « la pluie et du beau temps ». Aussi, en ce début de l’an de grâce 2011, rien de tel que de parler de la fonte des neiges de Noël et du retour de la pluie. Certes ces précipitations ne vont pas sans entraîner quelques désagréments, mais elles sont absolument politiquement neutres et permettent d’informer objectivement sans se mouiller idéologiquement. A moins d’interdire la neige et la pluie, choses à laquelle le capitalisme travaille à coup de réchauffement climatique accéléré, rien ne vaut une bonne catastrophe « naturelle » pour endormir les consciences et réveiller l’unité interclassiste à coup de bons sentiments. (suite…)

%d blogueurs aiment cette page :