jump to navigation

Sie Komen ! 2 mars 2012

Posted by kokomag in Edito - KoKomaG.
Tags: , , , , ,
2 comments

Camarade ! Tu as sous les yeux la dernière livraison de KoKomaG !
Les Cahiers du Cinéma du S.P.E.C.T.R.E. (en moins laxatif).

Cette semaine, en hommage à Zii Artisteuh, nous resterons muet.

« Le silence est parfois une forme de résistance. »
Lao She

Sie Komen !

Tête propre, main haute !

Le travail rend libre

Et ils chantaient : "Die Fahne hoch! Die Reihen fest geschlossen! SA marschiert mit ruhig, festem Schritt." - http://vas-y.be/pt/atual/106.htm#.T0zFeljbEyA.twitter

Camarade,
au cas ou tu en douterais encore, les patrons capitalistes sont des trous du cul. Non seulement ils traitent leurs travailleurs comme des kleenex, mais en plus ils n’hésitent pas à faire appel à des milices fascistes pour péter la gueule des syndicalistes qui auraient l’audace de leur résister.

La preuve, dimanche dernier à Sprimont en région liégeoise chez Meister – Benelux SA, entreprise spécialisée dans l’usinage de pièces métalliques destinées à l’industrie automobile. Cette SA  n’a jamais si bien porté son nom. Car dimanche dernier c’était bien un groupe de nostalgiques des S.A. (Section d’Assaut ou Sturmabteilung) que l’Oberkommando du Meister SS Panzer Gruppe SA a mandaté pour prendre d’assaut l’usine de Sprimont, frapper le personnel, détériorer l’outil de production, voler le matériel et la production, bref refaire l’assaut de Liège de ’14 matiné d’Eben-Emael de ’40, cette fois ci non plus avec des charges creuses mais avec des cranes rasés tout aussi vides. (suite…)

Publicités

Didier m’a tuer 11 novembre 2011

Posted by kokomag in Edito - KoKomaG.
Tags: , , , , , , , , , , , ,
5 comments

Camarade ! Tu as sous les yeux la dernière livraison de KoKomaG !
Les pages saumons du S.P.E.C.T.R.E.

Cette semaine, pendant qu’aujourd’hui les plus vieux sont de la revue, toute la RédaKtion de KoKomaG a appris quelques nouvelles avec une certaine surprise.

Tout d’abord il paraîtrait que 72% des travailleurs arriveraient malades à leur prise de pension. C’est énorme et ce n’est pas comme ça que l’on fera des économies. Il feraient mieux d’imiter leurs 28% de Camarades : être déjà morts !
Ensuite, et cela à fait réagir toutes les bourses, Berlusconi démissionnerait. C’est dommage de perdre un aussi bon client qui nous avait fourni de bons papiers, en tout cas des plus lus.
Et pour terminer, KoKomaG s’étonne de ne pas avoir été appelé par Melchior “fils de” Wathelet pour établir plus rapidement la liste des pays “sûrs” pour l’immigration. Nous aurions pu en effet lui fournir le top 5, à savoir : la Suisse, Le Lichtenstein, le Luxembourg, Monaco et Andorre. De là on est sur et certains qu’ils peuvent venir en masse !

Bref, il se peut qu’on ait mal compris, mais en tous cas que cela ne t’empêche pas de faire proliférer ce mail à toute ta bande d’amis glanée ici et là sur la toile ou dans le real world.

Et pendant que des hebdomadaires bourgeois titrent en gros sur le chômage et le paradis belge perdu, nous ne résistons pas au fait de les faire méditer sur ce cassage de barreau de chaise à un canard tripode : «Il faut perdre la moitié de son temps pour pouvoir employer l’autre.»  John Locke

Didier m’a tuer

Camarade !

Dans la série “KoKomaG révise l’économie politique bourgeoise”, cette semaine, portons les armes de notre critique sur :

Les intérêts notionnels !

Mais kesako donc que ces intérêts dits notionnels.

C’est un système promu par le génialissime et ô combien modeste DidierdjReynders, Ministre des Finances, démissionnaire, du royaume des c.. euh de Belgique.

En Belgique, comme dans tout pays bercé par le capitalisme, lorsqu’une entreprise emprunte de l’argent à une banque, les intérêts que l’entreprise doit payer pour son prêt peuvent être déduits des impôts. Jusqu’ici quand elle n’empruntait pas, ben elles défalquaient rien… INJUSTICE INACCEPTABLE pour le capitaliste qui possédait trop de fric en caisse et qui se voyait “forcé” d’emprunter pour ne pas avoir à rogner son précieux capital. (suite…)

On n’est pas des bœufs 28 avril 2011

Posted by kokomag in Edito - KoKomaG.
Tags: , , , , , , , , , , , , , ,
1 comment so far

Camarade ! Tu as sous les yeux la dernière livraison de KoKomaG ! Le brin de muguet du S.P.E.C.T.R.E.
Alors que l’on affute les drapeaux en vue du rendez-vous annuel devant « Le Saint d’Hic« , encore beaucoup trop de forçats du travail souffrent de burn-out, comme nous le verrons ici plus bas.
Mais avant de plonger dans l’analyse pertinente, n’oublies pas d’imprimer ce numéro et de venir le distribuer avec nous ce dimanche.
Peut-être auras-tu la chance d’avoir notre numéro, spécial A3, richement décoré.

Et puisque c’est fête, qui a dit : « La révolution est comme une bicyclette
,quand elle n’avance pas elle tombe. »
a) Eddy Merckx
b) Mahmoud Ahmadinejad
c) Ernesto « Che » Guevara
d) Obi-Wan Kenobi

On n’est pas des bœufs

Les temps modernes - charles chaplin 1936

Si seulement on pouvait se passer de ces humains et de leur exigence relationnelle. Regardez les Chinois ou les Indiens, ils ne font pas tant d’histoire….

Le 26 avril 2011, à quatre jours du 1er mai et de la fête du Travail, un salarié de 57 ans s’est immolé par le feu au pied de son lieu de travail. Père de quatre enfants, il était pourtant proche de la retraite quand il a pris sa funeste décision. Ironiquement, Rémy L. travaillait à l’agence professionnelle de Bordeaux, comme « préventeur », un barbarisme signifiant qu’il était expert en hygiène et sécurité des salariés.

Si seulement il s’agissait d’un cas unique, nous pourrions admettre que ce drame soit la conclusion malheureuse d’une situation particulière. Mais, la direction de France Telecom a déjà dénombré 32 suicides de salariés de 2008 à 2009. « Ce chiffre a été communiqué, en toute transparence à l’inspection du travail » (1) (suite…)

Le facteur sonne toujours trois fois 11 février 2011

Posted by kokomag in Edito - KoKomaG.
Tags: , , , , , , , , , , ,
add a comment

Camarade ! Tu as sous les yeux la dernière livraison de KoKomaG !
Le courrier bien affranchi et légèrement timbré du S.P.E.C.T.R.E.
Ce vendredi, alors que sort en kiosque le premier numéro de Zélium (http://www.zelium.info/), nos zélés éditorialistes zooment sur la privatisation de La, bonne vieille, Poste, désormais dénommée bpost (prononcez : bi-poste).
Alors cette semaine, histoire de faire bbosser ton bfacteur, imprime cette bbafouille et bposte-la à tout(e)s tes bexs, ça leur fera un joli bcadeau de bSaint-Valentin (en bretard, ça ne devrait pas arriver avant le bmardi !).

Et comme le notait Jean-Marie Gourio dans ses Brèves de comptoir : «Le courrier, c’est un coup de téléphone qui part à pied

Le facteur sonne toujours trois fois !

Pas de Saint Valentin pour Johnny Thijs

Camarade,
Si en Égypte, grâce à la parution du dernier KoKomaG, Moubarak se casse, en Belgique, c’est plutôt La Poste qu’on casse et singulièrement les postiers. Nos camarades postiers seront donc en grève ce 11 février contre la privatisation de ce beau service public. Spéciale dédicace donc à Johnny « cash » Thijs !

Johnny « cash » Thijs est un patron de droite (pléonasme). Comme tous les exploiteurs, il est là pour faire suer un maximum de fric de l’effort des travailleurs qui lui sont con-fiés. Il a ainsi concocté une réforme « profonde » de l’organisation des tris postaux et des services de distribution locale.

(suite…)

%d blogueurs aiment cette page :